Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Gilles Servat. À cordes déployées, nouvel album. Sortie le 4 septembre 2020. Coop Breizh Muzik

Gilles Servat, l'un des chanteurs bretons les plus emblématiques de la scène francophone, se réinvente en quatuor classique avec sa voix grave et timbrée.


Gilles Servat © DR
Gilles Servat © DR
Avec ses chansons complètement réarrangées pour trio classique, Gilles Servat souhaite surprendre son public et aller vers une nouvelle audience. Il s’agit pour lui d’une aventure inédite : “Si ce n’est pas à mon âge qu’on prend des risques et qu’on se remet en question, c’est quand ? La routine est mortelle pour un artiste”. Il s’offre aujourd’hui un virage poétique, imprégné de liberté, en laissant de côté guitare et batterie pour concevoir une œuvre posée où les textes prennent un nouvel éclairage.

Un nouveau territoire
Après « 70 ans… à l’ouest !!! » sorti en 2017, cet album marque un tournant dans la carrière de Gilles qui impressionne toujours autant après 50 ans de scène. Avec À cordes déployées, il explore un nouveau territoire, toujours dans la chanson française, dans un style néoclassique cette fois. La poésie des mots de Gilles Servat, ô combien actuelle, trouve un nouvel éclat dans les arrangements très impressionnistes de Mathilde Chevrel, qui servent au mieux la douceur ou la force des émotions. Elle a parfaitement réussi à mettre en musique deux pépites inédites (Printemps et Cheval aux yeux de prune). On retrouve également sur l’album une version des Prolétaires, mâtinée de Franz Schubert ; l’emblématique Blanche Hermine devient quant à elle La Blanche Sonatine et une nouvelle version de La Paroisse de Prêchi Prêcha qui parle sans détour de viol.

La force des textes de Gilles Servat
Poète de tous les combats depuis plus de cinquante ans, ses chansons résonnent particulièrement aujourd’hui par leurs thèmes universels dont on peut percevoir les échos dans l’actualité (Prolétaires). Gilles Servat a démarré sa carrière au début des années 70 s’en prenant à l’ordre établi et en soutenant les combats écologiques, la langue et la culture de la Bretagne. Depuis, il a enregistré une vingtaine d'albums et chanté devant des millions de spectateurs en France et à l’international.

La genèse et l'enregistrement de l'album
« À cordes déployées est né aux Francofolies de La Rochelle, en 2018. L’idée était d’interpréter mon répertoire en y apportant quelques nouvelles chansons et des textes revisités, dans une atmosphère de musique classique. La direction musicale a été confiée à Mathilde Chevrel. Elle a su inventer des arrangements qui redonnent du sens aux mots, dans une ambiance acoustique. Contre toute attente, les premiers concerts de cette formule ont enchanté un public plongé dans l’émotion et cela ne s’est pas démenti. L’atmosphère est différente des autres concerts et apporte une couleur au texte qui prend plus d’ampleur. Nous avons décidé d’enregistrer ce nouvel album dans un bel écrin : le théâtre à l’italienne de Morlaix (29). En février 2020, le directeur du théâtre nous a permis d’enregistrer pendant une semaine et sans public, avec la réverbération naturelle de la salle, car nous voulions, sur le disque comme en spectacle, une atmosphère acoustique, naturelle, sans instrument électrique, sans réverb, sans électronique, sans percussions… L’équipe a pu travailler de façon organique et non pas artificielle. La technique a été orchestrée par Koroll, avec son directeur, Philippe Guillo, et Olivier Renet, ingénieur du son. Le mixage de l'album a ensuite été assuré par Sylvain Denis, ingénieur son de l'Orchestre de Monte Carlo et le mastering, par Erwin Autrique, ingé-son au sein du plus grand studio européen à Bruxelles : ICP. C’est un pari réussi. » Gilles Servat

Les musiciens
Dans ce nouveau territoire acoustique et sans électronique, Gilles Servat voyage avec Mathilde Chevrel, violoncelle, Floriane Le Pottier, violon, Philippe Turbin, piano à queue

Les prochains concerts :

Octobre
24 PLESTIN LES GREVES Espace culturel An Dour Meur
30 LE PELLERIN (44)
Novembre
3 & 4 BRUXELLES Café de la Rue (solo)
7 BOUILLON (Belgique) (solo)
8 ALENÇON (solo)


Pierre Aimar
Mardi 29 Septembre 2020
Lu 30 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35



Inscription à la newsletter




Coup d'œil sur une page

Coup d'œil sur une page