Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Georges Fessy et la photographie. Saline royale d'Arc-et-Senans du 15/02 au 03/05

Georges Fessy est l’un des photographes d’architecture les plus importants de ces dernières décennies en France.


L’escalier en fer à cheval du château de Fontainebleau. Attribué à Jean Androuet du Cerceau architecte, 1632-1634. Prise de vue 1998.
L’escalier en fer à cheval du château de Fontainebleau. Attribué à Jean Androuet du Cerceau architecte, 1632-1634. Prise de vue 1998.
Il a mis en images les réalisations d’architectes contemporains de premier plan : Jean Nouvel, Dominique Perrault, Odile Decq et Benoît Cornette, Henri et Bruno Gaudin, Christian Hauvette, Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart ou Claude Vasconi.
Il a aussi montré les chefs-d’œuvre de leurs prédécesseurs : Jean-Baptiste André Godin, Claude-Nicolas Ledoux, François Obin et Bruno Renard, Louis Le Vau, Jules Hardouin-Mansart, Sebastiano Serlio ou Jean-Germain Soufflot.


Né à Lyon en 1937, Georges Fessy est d’abord mécanicien dans l’industrie textile, avant de choisir, en autodidacte, d’être photographe.
À Lyon, puis Paris, il pratique les différents genres de la photographie : industrielle, publicitaire, de mode, d’objets d’art. La diversité des commandes lui donne l’occasion de travailler à différentes échelles et dans des conditions de prises de vue très différentes. Dans l’usine, il faut pouvoir confronter les hommes à un appareil de production parfois démesuré, et jouer du violent clair-obscur.
À l’intérieur de son studio, Georges Fessy scénographie de savantes natures mortes, qu’il modèle délicatement par des éclairages extrêmement réfléchis.


Pierre Aimar
Lundi 20 Janvier 2020
Lu 76 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 233



Inscription à la newsletter




Coup d'œil sur une page

Coup d'œil sur une page