Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)






Frontières Nomades avec Alain Depoorter, Vladimir Kara, Simone Bigot-Moonens, peintures, sculptures à Nyons du 12 juillet au 24 aout 2014

Vladimir Kara, peintre, Alain Depoorter, sculpteur et Simone Bigot-Moonens, sculpteur dialoguent et juxtaposent leurs travaux dans un même espace, les couleurs vibrent, les formes entrent en relation, les expressions interagissent.


Alain Depoorter
Alain Depoorter
Ces trois artistes venus d’horizons différents (Russe, Belge, Française) présentent leur travail réalisé en tout ou en partie à Nyons, où ils ont des attaches et où ils sont accueillis à bras ouverts.
Si l'Art aide à mieux comprendre la vie, c'est bien parce que les artistes en livrent un regard personnel, mélange d’intuitions et de langages intrinsèques.
Leurs approches, abstraite ou figurative, leur permettent d’élargir leurs recherches et d’offrir avec la sensibilité qui leur est propre une vision intime du monde.

Concert/ Action Painting
Le mercredi 30 juillet à 18h dans la galerie, le peintre Vladimir Kara réalisera en direct une oeuvre peinte, il sera accompagnée par la musicienne Nathalie Charmoy au violoncelle.

Pratique

11h-12h30 15h-18h30 tous les jours sauf lundi
L’espace artistique
6, place Joseph Buffaven
26110 Nyons (Drôme)
Contact : 06 32193974



Pierre Aimar
Lundi 30 Juin 2014
Lu 256 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 229



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020