arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Fontainebleau, « Napoléon 2021 : sur les traces de l’Empereur en Seine-et-Marne », à partir de mai 2021

L’année 2021 est marquée par le bicentenaire de la mort de Napoléon Ier, survenue le 5 mai 1821 lors de son exil sur l’île Sainte-Hélène. Alors que de nombreux évènements sont proposés sur le territoire seine-et-marnais, dont l’histoire est marquée par l’épopée napoléonienne, le Département de Seine-et-Marne, la Ville de Fontainebleau et le château de Fontainebleau s’associent pour valoriser cette programmation exceptionnelle. Un site web dédié à Napoléon Ier en Seine-et-Marne vient ainsi d’être lancé.


Fontainebleau, « Napoléon 2021 : sur les traces de l’Empereur en Seine-et-Marne », à partir de mai 2021
Tout au long de son règne et plus particulièrement de la campagne de France en 1813 à ses adieux à la Garde impériale en 1814, les liens entre l’Empereur et la Seine-et-Marne sont nombreux. À l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon Ier, de nombreuses manifestations se tiendront ainsi jusqu’à la fin de l’année sur l’ensemble du territoire seine-et-marnais.

Cette commémoration donnera lieu notamment à une série de temps forts et d'animations organisés par le Département de Seine-et-Marne, la Ville de Fontainebleau et le Château de Fontainebleau, labellisés « 2021 Année Napoléon » par la Fondation Napoléon.
Dans ce cadre, une démarche partenariale a été engagée pour valoriser la programmation seine-et-marnaise liée au bicentenaire napoléonien, et permettre au grand public de découvrir l'histoire de l'Empereur en Seine-et-Marne.

À partir du mois de mai, expositions, colloque, reconstitutions historiques, visites guidées animeront ce bicentenaire : retrouvez tout le détail de la programmation sur le nouveau site www.napoleon-en-seineetmarne.fr, qui présente l'ensemble des événements organisés dans le département autour du bicentenaire napoléonien. Vous y découvrirez également les grandes étapes qui ont marqué le passage de l’Empereur en Seine-et-Marne et plein d’anecdotes sur cet illustre personnage. Une version anglaise du site sera mise en ligne dans les prochaines semaines.

Napoléon Ier a fait renaître Fontainebleau après la Révolution.

Fontainebleau, « Napoléon 2021 : sur les traces de l’Empereur en Seine-et-Marne », à partir de mai 2021
En visitant ce château qu’il a restauré, meublé et habité, les visiteurs découvrent tout à la fois l’homme d’Etat, le chef de guerre, le chef de famille et le promoteur des arts.

Napoléon à Fontainebleau
Il n’est pas de lieu en France auquel Napoléon Ier a autant imprimé sa marque qu’à Fontainebleau.
S'il n’y a pas séjourné aussi longtemps qu’aux Tuileries, il y est venu plus de dix fois entre 1803 et 1815.
Napoléon Bonaparte décide de faire du château de Fontainebleau l’une de ses résidences. À la veille de son sacre en 1804, il ordonne la rénovation du palais pour y accueillir le pape Pie VII venu le couronner : le château est remeublé en dix-neuf jours seulement. Conscient de la charge historique propre à Fontainebleau, « Maison des siècles, vraie demeure des rois », il restaure et aménage le palais avec attention. Ce fleuron des biens de la Couronne devient une estrade pour l'étalage du pouvoir impérial et un écrin pour y tenir sa cour. Il redessine les jardins, réaménage luxueusement les Grands Appartements, y rétablit une étiquette qui fixe les usages de la vie monarchique. L’ancienne chambre du Roi devient la salle du Trône où se côtoient désormais symboles impériaux et emblèmes de la monarchie.

C’est aussi l’infatigable travailleur que le public rencontre à Fontainebleau. L’administration de l’Empire occupe sans cesse Napoléon Ier, au point qu’il fait installer un lit dans son bureau. C’est dans le salon voisin qu’il signera son abdication en avril 1814. Enfin, c’est le lieu d'où il adresse ses adieux à son pays et à ses plus fidèles compagnons dans la cour d’Honneur désormais appelée cour des Adieux. Ce faisant, il a mué l’extraordinaire escalier en Fer-à-cheval, prouesse architecturale datant du XVIIe siècle, en un lieu de mémoire attaché au souvenir de l’épisode le plus émouvant de son destin.

Les Petits Appartements de l'empereur
Dans les Petits Appartements du rez-de-chaussée se dévoile la vie privée de l’Empereur. Napoléon veille avec exigence et précision à ce que ces espaces soient rigoureusement adaptés à ses habitudes et à ses méthodes de travail. Là, dans sa bibliothèque conçue comme un arsenal de livres, ici, dans son cabinet topographique où il peut étaler des cartes pour esquisser de fulgurantes campagnes, il oeuvre avec ténacité et travaille avec acharnement.

Les visiteurs y découvrent aussi la vie privée des deux impératrices. Joséphine, qui ne peut lui donner d’héritier, y apprend l’inéluctable séparation. Après elle, Marie-Louise s’y promène, enceinte du futur roi de Rome.

Le musée Napoléon Ier
Le musée Napoléon Ier éclaire la visite du château et offre une ample synthèse de l’histoire et de l’oeuvre napoléonienne, ponctuée par des chefs d’oeuvre comme l’épée et la tunique du Sacre, le célèbre bicorne de l’Empereur, son mobilier de campagne, l’orfèvrerie d’apparat de l’État (« le Grand vermeil »), le berceau du roi de Rome ou encore les portraits des princesses de la famille impériale.

Ce musée retrace, selon un prisme historique, le vaste et complexe « système » imaginé par Napoléon pour asseoir son pouvoir sur la France et l'Europe : il réorganise les institutions, réforme la société, refonde le droit et l’éducation, contrôle les cultes et redessine la carte du continent.
De salle en salle, des portraits et des bustes représentent les membres de sa famille, des dignitaires et des officiers de l’Empire. Autant de personnages auxquels Napoléon a distribué les trônes ou confié l’administration des royaumes conquis ou créés en Europe.

Des armes luxueuses, des objets d'art raffinés et des esquisses prometteuses relatent leur action.
L'envergure du musée répond à la dimension européenne de l’Empire et présente le regard porté par les souverains et les peuples européens sur la figure de l’Empereur des Français. Au total, plus de 700 oeuvres, la plupart commandées pour servir le projet politique de Napoléon, racontent la fulgurante épopée d'un homme qui a refaçonné la France et l'Europe.

Quelques temps forts de la programmation :

• Mai-juin-juillet : le Département donne carte blanche au sculpteur Jean Gaudaire-Thor ;

• Du 6 au 26 mai : exposition « L’extraordinaire collection d’armes blanches de maître Prost » organisée par la Ville de Fontainebleau à la médiathèque municipale ;

• 7 mai : réouverture de la bibliothèque de l’Empereur des Petits Appartements restaurée et du musée Napoléon Ier remanié et enrichi - château de Fontainebleau ;

• 18, 19 & 20 mai : colloque scientifique « La Seine-et-Marne et Napoléon Ier, intimité, pouvoirs et mémoires » - Archives départementales & château de Fontainebleau ;

• À partir de septembre : exposition « Un palais pour l’empereur, Napoléon à Fontainebleau » - château de Fontainebleau ;

• 18 & 19 septembre : mise en lumière artistique du château du Martroy – Chauconin-Neufmontiers – Département de Seine-et-Marne ;

• Du 17 au 26 septembre : résidence artistique de Thomas Hengelbrock et des ensembles Baltasar Neumann, Napoléon et la musique – château de Fontainebleau.

• Octobre : reconstitutions historiques – château de Fontainebleau.

Téléchargez également l’application de visite « Sur les pas de Napoléon Ier à Fontainebleau » conçue par le château de Fontainebleau et la start-up Little Globe Trotter. Un parcours ludique et interactif guidera les petits comme les grands à travers le château et les jardins.


Pierre Aimar
Lundi 1 Mars 2021
Lu 156 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 239