arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Festival des Musiques d'été au Château de Lourmarin

La Fondation Laurent-Viber, un tremplin pour jeunes artistes en résidence depuis 1929


Magali Lauron maîtise sans peine un répertoire ecclectique en tous points

Magali Lauron © DR
Magali Lauron © DR
Notre pianiste niçoise, déjà longuement auréolée de diplômes et de prix nous a offert en ce jeudi 1er août un agréable moment.
Dès qu'elle ferme les yeux devant ce piano vide de partitions, on s'attend à tout...
Au grand maître Bach revient l'honneur d'ouvrir cette promenade musicalen nocturne avec l'Aria extrait de la Cantate BWV 208.
Très vite, la concentration est intense. Dès les premières notes de la Sonate n° 31 en LabM Opus 110 de Beethoven, la touche est juste et profonde.
Suivent quatre pièces pleines de fraîcheur avec Brahms : 3 Intermezzi et la Rhapsodie en MibM du KlavierStück Op. 119.
Très attendues, trois Consolations de Liszt, vrai exercice de style. Magali offrant en plus toute sa grâce.
Plus la difficulté est là, plus elle l'affronte avec brio.
Enfin, trois bis. Retour à Bach et deux jolies pièces vivifiantes de Ginastera.
… et oui, pourquoi faire simple quand on peut donner encore plus ?
Gérard-G. Léopold di Offite


Gérard-G. Léopold di Offite
Samedi 3 Août 2019
Lu 168 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 92