Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Festival Cordes en Ballade : Alexis Cardenas, violon, enflamme le public de Viviers (Ardèche), le 3 juillet 2014

Début magnifique du festival Cordes en ballade avec un quatuor Debussy très en forme et un grand Alexis Cardenas fou de violon.


A Viviers, un ¡Viva Latina! de sons et de feu

A la cathédrale de Viviers, entrée dans l’arène réussie !
Le festival Cordes en Ballade a inauguré l’été 2014 avec un concert heureux, animé par des musiques d’Espagne et la fougue de l’Amérique Latine, en la personne de son invité, le violoniste Alexis Cardenas, originaire du Vénézuéla. Auparavant, le quatuor Debussy, organisateur du festival avait offert au public, avec l’allant qu’on lui connaît, un tour d’horizon déjà très latin, avec un quatuor d’Eduard Toldra Vistes al mar et un quintette composé par Astor Piazzolla, teinté de tango argentin et d’une passion narrative toute retrouvée, Tango Ballet.
Si on ne présente plus le Quatuor Debussy, on peut cependant rappeler le nom des musiciens ; autour de Christophe Colette, un autre violoniste, Marc Vieillefon, un alto, Vincent Deprecq et au violoncelle Fabrice Bihan. Un contrebassiste vient s’ajouter au quatuor, Michaël Chanu qui se produit également avec le Parlement de Musique ou le Concert de l’Hostel Dieu. Dans le cadre de Cordes en Ballade ce quintette ouvre chaque année une saison musicale riche tout en parcourant l’Ardèche.
D’emblée, une interprétation vive et animée par des musiciens expérimentés et qui ont un visible plaisir à jouer ; ils enseignent aussi grâce à une académie qui, chaque année porte ses fruits en musiciens, solistes et orchestre, bien formés.
Cette année un invité de choix pour Viva Latina, cette Amérique Latine par ailleurs bien à la mode, avec son football comme avec ses musiques : Alexis Cardenas violoniste vénézuélien, puis formé en France et dans le monde, et à l’aise dans tous les styles, jazz ou classique. Ce soir-là admirablement latin et passionné au travers d’œuvres qu’il a portées au plus ardent ; une série de variations et paraphrases de thèmes d’opéras, venus tout droit de Carmen, Habanera, Seguedilla et Danse des Gitans, du compositeur espagnol Pablo Sarasate. On n’aurait pu rêver mieux pour un tel interprète ! Et de la même façon, avec le compositeur vénézuélien Aldemaro Romero et sa Fuga con pajarillo où l’on croyait rencontrer le rythme des fugues de Bach sous des thème espagnols quelque peu échevelés.
Un vrai plaisir que la fougue musicale d’Alexis Cardenas, la chaleur de son jeu, dans la cathédrale de Viviers un peu sévère, mais accueillante à ces âmes du sud.
Le plus grand plaisir a toutefois été la rencontre avec le concerto en ré de Mendelssohn, composé par un garçon qui n’avait que treize ans, plein de fraîcheur mais aussi de difficultés et nécéssitant virtuosité et grande délicatesse. L’interprète s’appuyait sur l’orchestre du festival qui a prouvé là son unité et toutes ses qualités.
Il reste encore six soirées à Cordes en ballade, pour venir rencontrer au fil des routes d’Ardèche cet enthousiasme latin que nous rencontrons peu souvent. Et ¡Viva Latina !
Jacqueline Aimar

Pratique

Alexis Cardenas, violon, commence ses études musicales au Conservatoire de Maracaïbo (Venezuela), sa ville natale. En 1992, il part pour New York se perfectionner auprès de Margaret Pardee à la Meadowmount School et à la Julliard School. Il participe comme soliste à divers concerts avec les meilleurs orchestres symphoniques du Venezuela, avant de venir en France où il obtient un 1er Prix au CNSM de Paris, effectue un cycle de perfectionnement avec Olivier Charlier et Jean-Jacques Kantorow, puis le cycle soliste avec Roland Daugareil. Il est lauréat de nombreux concours internationaux : Tibor Varga (1997), Long Thibaud (1999) assorti du Prix de S.A.S. Le Prince Rainier de Monaco, Fritz Keisler en Autriche (2000), Henryk Szeryng au Mexique (2000). "Révélations classiques de l'Adami" au Midem de Cannes en 2001. Il mène aujourd'hui une brillante carrière de soliste et joue régulièrement dans les plus grandes salles de concert et festivals, en France comme à l'étranger.

A (re)voir en concert
- dimanche 6 Juillet à Cruas à l'Abbatiale à 21h
Musique au sommet des Andes - "Recovecos"
Alexis Cardenas & l’Ensemble Recoveco
Alexis Cardenas (violon), Francisco Gonzalez (guitare), Nelson Gómez (guitarron), Rafael Mejias-Vegas (percussions)

- Jeudi 10 Juillet à Aubenas - Cours de la Mairie Annexe à 21h
Tangaria Quartet : Richard Galliano (accordéon), Alexis Cardenas (violon), Jean-Marc Jafet (contrebasse), Rafael Mejias-Vegas (percussions latines)
Quatuor Debussy, Quatuor Arod, Michaël Chanu (contrebasse), Orchestre du Festival
Programme : compositions de Galliano - Piazzolla - Bach

Réservations : 04 72 07 84 53


Pierre Aimar
Vendredi 4 Juillet 2014
Lu 515 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 79





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...