Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Festival Avignon Off, Traces vives, Théâtre des Lucioles du 6 au 28 juillet à 22h45

La danse dans tous ses états au Théâtre des Lucioles


Unique, démesurée et audacieuse, la Compagnie Créacorsica entraînée par la talentueuse danseuse et chorégraphe Pat O’Bine débarque au Off du Festival d’Avignon avec une création artistique à couper le souffle : Traces Vives.
Ballet-peinture inédit, Traces Vives résulte de l’inventivité de sa chorégraphe. Passionnée par la danse et l’art visuel, Pat O’Bine a réalisé des milliers de photographies de danseurs en action pour tenter d’explorer la trace laissée par le mouvement. De ces révélations est née une oeuvre totalement originale : Traces Vives.
Bourré d’énergie, ce ballet abracadabrantesque est un véritable feu d’artifice. Au-delà de la danse, Traces Vives enlace les arts et les exhibe sur une scène enfiévrée. Vidéos, images photographiques, graphisme, peinture numérique et musique contemporaine détonent sous les pas des danseurs enflammés.

TRACES VIVES
Du 6 au 28 juillet à 22h45
Théâtre des Lucioles – Grande Salle
Durée du spectacle : 1h05
Renseignements et réservations :
04 90 14 05 51 - theatredesluciol@aol.com


Pierre Aimar
Mercredi 17 Juillet 2013
Lu 109 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 26



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020