Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Festival « Aigues-Vives en musiques » 2018, enfin la paix ! du 3 au 12 août 2018

La 9e Edition du Festival International de Musique Classique « Aigues-Vives en Musiques » ouvre ses portes entre le 3 et le 12 août 2018 !


Les directeurs artistiques : le duo Ingolfsson-Stoupel
Les directeurs artistiques : le duo Ingolfsson-Stoupel
Qualifié par le « Midi Libre » d’« événement culturel incontournable de l’été », porteur du prestigieux label de la Mission Centenaire 14-18 pour la troisième fois, le Festival poursuit son voyage à travers l’histoire musicale autour de la Grande Guerre. L’année 2018 marque le centenaire de la dernière année de la première Guerre Mondiale et nous voudrions ainsi rendre hommage à tous ceux qui ont pavé le chemin vers la paix.

Comment les mains cassées vont-elles continuer à faire vivre la musique ? Comment ne pas se complaire dans le chagrin, dans des pays bouleversés par des révolutions et par des vagues de migration ? L’année 1918 est déchirée entre révolte et résignation car c’est seulement à la toute fin de cette année que les peuples exsangues obtiennent enfin la paix.

Mais il ne s’agit point du retour à la vie normale : la catastrophe qui vient de se produire étant trop grande et les abîmes qu’elle a ouverts trop profonds. L’heure est à la réflexion, à la recherche de formes musicales nouvelles et d’un langage approprié.

Avec la Guerre, la musique a changé dans un cadre violent sur une très courte période de 4 à 5 années. Les compositeurs ont, eux aussi, traduit dans leurs oeuvres la dimension de ce séisme, le premier du XXe Siècle, et posent le parallèle entre ces événements historiques et les changements opérés dans le monde de la composition musicale. Ainsi, beaucoup de compositeurs ont dû adapter leur écriture à la réalité : concertos et autres œuvres de piano écrits pour la main gauche (Ravel, Prokofiev, Schulhoff…), compositions pour effectif réduit dont l’Histoire du Soldat de Stravinsky est l’archétype.

Sous l’égide de ses directeurs artistiques, Judith Ingolfsson (Violon) et Vladimir Stoupel (Piano), eux-même labellisés par la Mission Centenaire 14-18 pour leur projet « Concert-Centenaire » (paru en 2016 sur trois CD), le festival « Aigues-Vives en Musiques » 2018 trace ce développement avec, notamment, au programme :

- La Suite pour la main gauche d’Erwin Schulhoff (qui est soldat dans l'arméeautrichienne de 1914 à 1918, pendant toute la durée du premier conflitmondial). Composée en 1926 pour son ami le pianiste tchèque OttokarHollman, invalide de guerre, et créée par ce dernier à Belgrade le 19 novembre1927.

- Le Trio pour Violon, Violoncelle et Piano de Maurice Ravel. Composé parMaurice Ravel en août 1914, alors que le musicien était engagé volontaire dansla Première Guerre mondiale.

- La Sonate pour Violon et Piano de Claude Debussy (1917). En maniant les formes les plus traditionnelles, Debussy écrivait un peu son requiem : « Cette sonate sera intéressante d'un point de vue documentaire, et comme un exemple de ce qu'un homme malade peut écrire pendant une guerre. »

- L’Histoire du Soldat d’Igor Stravinsky.
En 1917, Stravinsky cherchait à composer une pièce de circonstance qui pourrait être pour lui une bonne affaire à peu de frais. Dans sa quête d’un sujet, Stravinsky a lu l’anthologie « Contes populaires russes d’Alexandre Afanassiev ». De nombreux contes se passent pendant la guerre russo-turqued e 1828-1829. Le recrutement brutal des soldats, commun à l’époque de Nicolas Ier et à la Russie de 1914-1917, fait le lien direct avec la situation de l’époque. De telles associations ne sont pas forcées. La Grande Guerre et ses conditions en étaient très proches, même si, comme Stravinsky, on était isolé dans le Vaudois. 1917 était aussi l’année au cours de laquelle Stravinsky perdait deux de ses proches, les plus chers dans sa vie: son frère Goury, mort du typhus au front roumain, et sa nourrice Bertha, une femme originaire de la Prusse Orientale, qui était la confidente du compositeur dans les années passées. L’Histoire du Soldat marquera un tournant très important dans la carrière du compositeur, car il s'agit de la première composition de sa période dite néoclassique…

Programme

Vendredi 3 août 2018 - 20h30 - Salle Marius Ecole, Aigues-Vives - Ouverture du festival
Programme
- Erwin SCHULHOFF : Suite pour piano No. 3 pour la main gauche (1927)
- Béla BARTÓK : „Contrastes“ pour Clarinette, Violon et Piano
- Franz SCHUBERT : Quintette pour Piano et Cordes en La Majeur „La Truite“
Interprètes
Judith INGOLFSSON, Violon, Ingólfur VILHJÁLMSSON, Clarinette, Stefan FEHLANDT, Alto, Friedemann LUDWIG, Violoncelle, Peter RIEGELBAUER, Contrebasse, Vladimir STOUPEL, Piano

Samedi 4 août 2018 - 20h30 - Salle Marius Ecole, Aigues-Vives -2e grand concert
Fritz KREISLER : "Un musicien dans les tranchées" avec des oeuvres de:
- Claude DEBUSSY : Sonate pour Violon et Piano (1917)
- Rudi STEPHAN : "Groteske" pour Violon et Piano (1911)
- Fritz KREISLER : Morceaux divers
- Johannes BRAHMS : Quintette pour Piano et Cordes en fa mineur

Interprètes
Judith INGOLFSSON, Violon, Alex Hardan, Violon, Stefan FEHLANDT, Alto,Friedemann LUDWIG, Violoncelle, Vladimir STOUPEL, Piano

Dimanche 5 août 2018 - 18h00 - Temple de Vergèze - Aigues-Vives hors les murs
Programme - Surprise !
Participation libre !

Vendredi 10 août 2018 - 20h30 - Salle Marius Ecole, Aigues-Vives - 3e grand concert
Programme
- Maurice RAVEL : Trio en la mineur pour Violon, Violoncelle et Piano (1914)
- Franz SCHUBERT : Octuor en Fa Majeur, D. 803

Interprètes
Judith INGOLFSSON, Violon, Friedemann LUDWIG, Violoncelle, Vladimir STOUPEL, Piano, Les étudiants de l’académie "Aigues-Vives en Musiques“

Samedi 11 août 2018 à partir de 21h au Temple d’Aigues-Vives - Nuits spéciales
De la musique classique jusqu'au jazz et aux musiques du monde…
Entrée libre !

Dimanche 12 août 2018 - 20h30 - Salle Marius Ecole, Aigues-Vives - 4e grand concert
Programme
Igor STRAVINSKY : L’Histoire du Soldat (1918)

Interprètes
Les étudiants de l’Académie "Aigues-Vives en Musiques“, Niki ZISCHKA, Récitante, Vladimir STOUPEL, Direction

Pratiques

Concerts salle Marius Ecole
Entrée 15 €, Tarif réduit 10 € Billetterie sur place,
Gratuit pour les moins de 16 ans 1 heure avant le concert

Tous les jours : master-classes, répetitions & ateliers-concerts ouverts au public !
Dégustation de vin à 19h30 avant les grands concerts
Site du festival



Pierre Aimar
Mardi 31 Juillet 2018
Lu 190 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 86



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs