arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Edda Erlendsdóttir, Schubert, trois sonates de 1817. ERMA, distribution UVM, sortie le 5 mars

Edda Erlendsdóttir, pianiste franco-islandaise, a enregistré un nouvel album dédié à Franz Schubert et ses trois sonates datant de l'année 1817.



La musique de Schubert l’accompagne depuis son enfance. Les trois sonates de 1817 – année particulièrement importante dans la vie du compositeur – tiennent une place spéciale dans le cœur de la pianiste.

L’année 1817 fut décisive pour Schubert. Son ami, le poète et librettiste Franz von Schober, qui aura une énorme influence dans la vie de Schubert, l’avait encouragé à demander congé de son travail de directeur d’école. Sa demande ayant été acceptée, et malgré les réticences de son père, il pouvait enfin se consacrer entièrement à la composition.

Mais 1817 est aussi l’année où Schubert a composé le plus grand nombre de pièces pour piano. La présence d’un piano à 6 octaves dans la maison de Schober et la perspective de publier de la musique pour piano, dont la demande était forte à Vienne, l’a certainement stimulé. A partir du mois de mars Schubert a composé un bon nombre de pièces dont un rondo, une fantaisie, deux scherzo, treize variations, huit écossaises et surtout six sonates, dont les trois figurant sur ce CD.

SONATA in A flat M:4ajor D. 557
1 I Allegro moderato
2 II Andante
3 III Allegro

SONATA in E flat Major D.568 op.122
4 I Allegro moderato
5 II Andante molto
6 III Menuetto - Allegretto
7 IV Allegro moderato

SONATA in A minor D. 537 op.164
8 I Allegro ma non troppo
9 II Allegretto quasi andantino
10 III Allegro vivace

Edda Erlendsdóttir, Schubert, trois sonates de 1817. ERMA, distribution UVM, sortie le 5 mars
Edda Erlendsdóttir est née à Reykjavik en Islande et a fait ses études musicales au Conservatoire National de Musique de sa ville natale. Elle poursuit ses études au C.N.S.M. de Paris dans la classe de Pierre Sancan.

La pianiste a donné de nombreux récitals de piano et de musique de chambre en France, Islande et dans la plupart des pays européens. Elle a fait des tournées aux Etats-Unis et en Chine et a participé à d’importants festivals internationaux.

Elle enregistre pour la radio et la télévision et plusieurs émissions lui ont été consacrées à France Musique et à Radio Classique. Ses interprétations des oeuvres pour piano de C.P.E. Bach, Haydn, Schubert, Grieg, Tchaïkovski, Schoenberg et Berg (label ERMA) ont été saluées par la critique discographique (Le Monde de la Musique, Pianiste, Diapason, Classica, Piano Magazine…).

Edda Erlendsdóttir, Schubert, trois sonates de 1817. ERMA, distribution UVM, sortie le 5 mars


Pierre Aimar
Vendredi 26 Février 2021
Lu 75 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 101