arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Concert à l'Hôtel de Clérieux à Romans-sur-Isère le samedi 8 mars 2014 à 19h30

Samuel Cattiau, contre-ténor (FR) & Quentin Dujardin, guitare (BE), composent des mélodies pour guitare et voix, inspirés de textes et d'œuvres de musiques anciennes du XIIe au XVIIIe siècles.


Samuel Cattiau & Quentin Dujardin © Eric Hance
Samuel Cattiau & Quentin Dujardin © Eric Hance
Dans l'esprit des trouvères et troubadours, et dans une très grande liberté, les musiciens proposent une exploration musicale et un voyage au travers de thèmes intemporels dont cette fragilité entre l'amitié et l'amour ou cet antagonisme homme-femme que suggère la voix de Contre-ténor. Une appropriation harmonique et mélodique de textes et d'œuvres telles que Les Cantigas de Santa Maria, les Aria Antiche italiens, en passant par Guillaume de Machaut, Johannes Ciconia, les "Lute songs" de John Dowland ou encore Henri Purcell, voici des œuvres idéales pour pousser plus en avant ce répertoire musical revisité.

Samedi 8 mars 2014 / 19h30 / 26100 Romans-sur-Isère / Hôtel de Clérieux (XIVe s.)
Situé à l'arrière de la Collégiale St-Barnard
Participation aux frais pour les musiciens : Adultes 15€ / Enfants 8€ -
Renseignements : paul.laffont@gmail.com / info@estrellamusic.fr
Pré-réservation en ligne conseillée Le règlement se fait sur place le jour du concert


Pierre Aimar
Lundi 24 Février 2014
Lu 335 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 94



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.