Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Boulogne-Billancourt à la conquête du ciel ! Des pionniers de l’aviation à la grande industrie. Du 29 janvier au 29 juin 2014

Au cours du premier semestre de l’année 2014, le thème de l’aviation sera au cœur de la vie culturelle de Boulogne-Billancourt. L’exposition Boulogne-Billancourt à la conquête du ciel ! Des pionniers de l’aviation à la grande industrie ouvrira ses portes le 29 janvier jusqu’au 29 juin 2014.


Anonyme - Intérieur des usines Farman à Boulogne-Billancourt, vers 1910 - © Ville de Boulogne-Billancourt
Anonyme - Intérieur des usines Farman à Boulogne-Billancourt, vers 1910 - © Ville de Boulogne-Billancourt
Du début du XXe siècle et jusqu’à l’après-guerre, Boulogne-Billancourt a accueilli des pionniers, des entrepreneurs et des industriels de l’aérostat et de l’aviation. Ces hommes et leurs entreprises ont fortement marqué l’histoire de la ville, tant sur le plan économique que sur celui du développement urbain.
Aujourd’hui, cette activité autrefois si prestigieuse a quasiment disparu du paysage boulonnais. Il ne subsiste que quelques plaques de rues portant les noms d’Esnault-Pelterie, Nungesser et Coli, les frères Voisin ou Farman, quelques tombes d’aviateurs dans les cimetières et des archives conservées dans les sous-sols de l’hôtel de ville.

L’avionnerie boulonnaise

Cette section montrera aux visiteurs les évolutions des entreprises boulonnaises qui fabriquaient dirigeables, avions ou moteurs : Voisin, Farman, REP, Salmson, Renault, Tampier, Louis Clément, Wibault, Dassault, Surcouf-Astra, Astra Nieuport, Besson…
Une attention particulière sera portée aux deux premiers établissements des frères Voisin, au laboratoire et à l’usine de Robert Esnault-Pelterie ainsi qu’à l’usine de Maurice Farman et son développement.

On y découvrira un paysage boulonnais méconnaissable avec notamment des sheds - ces toits à deux pans inégaux si caractéristiques de l’architecture industrielle - ou des cheminées hautes propres à l’industrie de l’aviation.

Les visiteurs admireront aussi les élévations de l’usine construite par Robert Esnault-Pelterie et présentées au public pour la première fois, et notamment tout le soin apporté par l’architecte de REP, André Granet, à la composition des façades en briques rouges et jaunes. Les deux hommes collaborèrent d’ailleurs à plusieurs reprises et en particulier pour organiser le premier salon de l’aviation à Paris en 1909.

Photographies des ateliers Voisin ou Farman, vue du squelette d’un aéroplane, toile d’une aile, ouvrières marouflant la peau d’un dirigeable, ouvriers gauchissant du bois… Certaines images semblent peu spontanées car les ouvriers prennent manifestement la pose. Dans l’ensemble, elles montrent que les étapes de la fabrication d’un aéroplane sont méthodiques.

De bois, de toile, de fer : la production boulonnaise

La deuxième section de cette exposition fait la part belle aux dirigeables, avions et moteurs d’aviation conçus dans les usines de Boulogne-Billancourt : une production impressionnante par sa diversité et son importance. A travers films, maquettes et photographies, le visiteur pourra s’émerveiller devant quelques appareils devenus légendaires comme le dirigeable « Ville de Paris », les voitures-avions de René Tampier ou le « Goliath », cet avion de la Première Guerre mondiale fabriqué par Farman et reconverti ensuite en avion de transport.

Avec un film tourné en 1912, on pourra voir s’envoler majestueusement dans le ciel le dirigeable Astra - baptisé « Eclaireur Conté », ou encore le « Ville de Pau » d’Astra, énorme et léger à la fois, sortir de son hangar en 1920.

Puis, place aux maquettes « Caudron-Renault », ces avions de tourisme produits dans les années 1930 et considérés comme les meilleurs de leur temps. La belle et intrépide Hélène Boucher n’hésita pas à les piloter. Les visiteurs pourront entendre réellement le ronronnement de leur moteur et apprécier à quel point ils inspiraient confiance.

Pour s’envoler, il faut un moteur. Louis Renault et Emile Salmson l’avaient compris et devinrent des motoristes de renom. Un échantillon de leur production leur rend hommage. En étoile ou en V, ces moteurs laissent apparaître des cylindres et des pistons… qui permirent à nombre d’aviateurs de parcourir le monde ! Les capitaines Arrachart et Lemaître ont d’ailleurs été jusqu’à Tombouctou grâce à un moteur Renault 500 cv. Le récit de leur raid méritait de figurer également dans cette exposition.

L’aviation à Boulogne-Billancourt : essais, survols, manifestations

Et dans le ciel de Boulogne-Billancourt, que se passe-t-il à cette époque ? Au travers d’images fixes et animées, la troisième section de cette exposition racontera aux visiteurs quelques survols remarquables de l’espace aérien boulonnais…

Le premier daterait de la fin du XVIIIe siècle lorsque les aérostiers Alban et Vallet passent au-dessus de la plaine située entre l’avenue des Princes et le Point-du-Jour.

Un grand siècle plus tard, le dirigeable motorisé de Santos-Dumont survole régulièrement Longchamp et le parc du château Edmond de Rothschild pour rejoindre la tour Eiffel et remporter le prix Deutsch de la Meurthe. En 1901, sa chute dans le parc du château Edmond de Rothschild sera une étape vers la victoire.

En 1906, Gabriel Voisin décolle depuis la Seine et parcourt 150 mètres…
En 1912 et 1913, au vélodrome du parc des Princes, des coureurs tentent de s’envoler à bord de leurs aviettes, d’étranges bicyclettes munies d’ailes.

La galerie de portraits

Cette galerie de portraits permettra aux visiteurs de mieux connaître les acteurs de cette épopée boulonnaise de l’aérostat et de l’aviation.

Gabriel Voisin, Charles Voisin, Henry Farman, Maurice Farman, Robert Esnault-Pelterie, Marcel Besson, Marcel Riffard, De Pischof, Édouard Surcouf, Henri Kapferer, Louis Renault… Ces grands noms par ailleurs présents dans les trois sections de l’exposition seront également évoqués au travers de documents originaux, lithographiés et imprimés, de photographies, de dessins, de sculptures, de films et d’archives sonores.

L’exposition « Boulogne-Billancourt à la conquête du ciel ! Des pionniers de l’aviation à la grande industrie. » renferme des trésors comme des autographes, des papiers à en-tête et surtout de nombreuses photographies qui montrent des hommes, des appareils et des lieux de fabrication, ou qui évoquent l’essai et la compétition. Ces documents restituent une atmosphère. L’image est lacunaire, fragile, floue parfois.

La démarche ne se veut pas exhaustive. Néanmoins, l’essentiel y figure : une réalité historique s’y révèle, qui rend tangible l’importance de l’outil industriel que constituaient ces entreprises, la puissance productive qu’elles développèrent petit à petit, le savoir technique qu’elles acquirent si rapidement. S’y rencontre même le regard de femmes et d’hommes qu’elles mobilisèrent.

Informations pratiques

Boulogne-Billancourt à la conquête du ciel ! Des pionniers de l’aviation à la grande industrie.
Musée des Années Trente et nef de l’Espace Landowski
Du 29 janvier au 29 juin 2014
Du mardi au dimanche de 11h00 à 18h00
Fermé le 1er mai
Tarif Plein : 6 € - Réduit : 4 € - Gratuité sous conditions

Espace Landowski
28 avenue André-Morizet
92100 Boulogne-Billancourt
01 55 18 53 00 / www.boulognebillancourt.com


Pierre Aimar
Vendredi 31 Janvier 2014
Lu 238 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...