arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Bilbao, Musée Guggenheim : exposition Les années folles, du 7 mai au 19 septembre 2021

La décennie 1920 a été une époque de progrès et de réaction face à l’expérience traumatique laissée par la Première Guerre mondiale et la pandémie qui l’a suivie en 1918, qui rappelle fortement l’actuelle pandémie du coronavirus. Comme le montre l’exposition, ces deux facteurs ont suscité dans la population un désir intense de vivre.


Christian Schad, Maika, 1929. Huile sur bois © C. Schad Stiftung, Aschaffenburg, VEGAP, Bilbao, 2021
Christian Schad, Maika, 1929. Huile sur bois © C. Schad Stiftung, Aschaffenburg, VEGAP, Bilbao, 2021

Une des principales nouveautés de l’exposition réside dans la collaboration inédite qui s’est nouée entre le Musée Guggenheim Bilbao et le célèbre dramaturge et directeur d’opéra Calixto Bieito, dont la scénographie donne lieu à un dialogue fécond entre les arts plastiques et les arts de la scène.

Les années vingt du XXe siècle ont été marquées par une explosion de créativité, de libération dans tous les domaines artistiques, mais aussi dans la vie quotidienne, et ont donné lieu à des changements qui ont toujours cours.

Avec Les années folles , le Musée Guggenheim Bilbao offre un parcours stimulant sur une décennie de mutations, les années 1920, par le biais de plus de 300 objets représentatifs des disciplines artistiques les plus créatives de la période : peinture, la sculpture, le dessin, la photographie, le cinéma, le collage, l’architecture ou le design de meubles.

Le visiteur du musée aura ainsi l’occasion de découvrir les villes européennes - Berlin, Paris, Vienne et Zurich - où se sont opérées des avancées et des bouleversements majeurs dans de nombreux domaines et dont un grand nombre reste d’actualité. Même si la décennie actuelle ne peut pas être considérée
équivalente à celle des années 1920, il existe des parallélismes surprenants entre les deux périodes. Il y a un siècle, après la « Grande Guerre », la société dût affronter le traumatisme d’une pandémie et les conséquences d’une grande récession économique. Cependant, ces années furent aussi une période de libération, de progrès et d’explosion de créativité et la comparaison avec ce passé opère un stimulant rapprochement à même de nourrir notre réflexion.

Divisées en sept chapitres, Les années folles met l’accent de façon novatrice sur le bouillonnement d’idées qui circulaient alors entre différents mouvements avant-gardistes tels que Dada, le Bauhaus, ou la Nouvelle Objectivité. L’exposition met ainsi particulièrement en lumière les icônes de l’architecture et du design qui
illustrent la diversité formelle qui caractérisa ces années de transformation. Au-delà des clichés sur les années 20, elle explore les ressorts de mouvements esthétiques qui eurent une telle influence qu’ils sont, de façon plus ou moins immédiate, toujours d’actualité. Ainsi, en associant aux créations de l’époque, les œuvres d’artistes contemporains qui ont expressément recours au langage formel et aux sujets des années 20, l’exposition opère un lien avec notre présent.

L’approche novatrice de l’exposition se traduit notamment par la collaboration inédite entre le Musée Guggenheim Bilbao et l’auteur dramatique et directeur d’opéra de renommée internationale Calixto Bieito.
La scénographie qui en découle débouche ainsi sur un dialogue fécond entre arts plastiques et arts de la scène. L’actuel directeur artistique du Théâtre Arriaga de Bilbao et directeur résident du Théâtre de Bâle, qui a dirigé au cours d’une flamboyante carrière internationale plus de 80 opéras et pièces de théâtre, est également un très grand connaisseur de cette période historique et son expertise lui permet de jouer, dans la mise en scène de l’exposition, sur un double registre : intellectuel et émotionnel.

L’exposition, par sa conception même, vise à étonner le public, car elle ne tente pas de reconstruire une époque ou de convoquer une nostalgie, mais à révéler de façon sensorielle les fondements de la mémoire et les origines culturelles, à mettre en lumière comment différentes époques historiques peuvent être tout à la fois semblables et dissemblables.
Selon Petra Joos, commissaire à Bilbao, « Les années 20 du XXe siècle furent marquées par une explosion de créativité, de libération érotique, de pulsion sexuelle et de féminisme, mais sur des bases faites de traumatismes, de luttes et d’exploitation économique sauvage et impitoyable. Et toute cette « folie » retrouve le souffle qui lui est propre au Musée Guggenheim Bilbao grâce à la mise en scène de Calixto Bieito ». Le metteur en scène et scénographe de l’exposition invite à « tirer les leçons de l’expérience des “Années folles” afin de faire confiance à la liberté créative et pour ne pas retomber dans les erreurs qui ont plongé le monde dans l’une de ses catastrophes majeures. Que nos années 20 du XXIe siècle ne deviennent pas une Infinite Jest (L’Infinie Comédie) ».

Info+

Musée Guggenheim Bilbao, œuvre de l’architecte canado-américain Frank Gehry © DR
Musée Guggenheim Bilbao, œuvre de l’architecte canado-américain Frank Gehry © DR
Guggenheim Bilbao Musée
Avenida Abandoibarra, 2
48009 Bilbao


Téléphone :
+34 944 35 90 00
+34 944 35 90 80

Informations pratiques : visites au Musée, achat de billets, réservations, horaires…
informacion@guggenheim-bilbao.eus



Pierre Aimar
Jeudi 25 Mars 2021
Lu 95 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 239