Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Bilan du 34e Festival d’Ambronay, « La Machine à rêves » (13 sept au au 6 oct. 2013)

Le thème du Rêve, ainsi que la très belle distribution artistique ont séduit les spectateurs, permettant au Festival d'afficher une croissance importante de son public et une 5e année consécutive de progression. Pour 39 concerts, 18.073 billets ont été édités traduisant une progression de + 18% par rapport à l'édition précédente.


Cette hausse s'explique par une capacité d'accueil plus importante grâce à l'ajout de deux représentations, dont une date à l'Opéra de Lyon, et surtout par l'engouement du public pour l'ensemble de la manifestation en ses multiples propositions. Le taux de fréquentation moyen est de 82%. Sur les 39 concerts, 16 ont été remplis à plus de 90% et 12 ont joué à guichet fermé.

Le succès grandissant des ateliers, scènes amateurs, conférences et visites de l’Abbaye ne se dément pas, avec 3.907 personnes concernées. Les Journées Européennes du Patrimoine ont attesté une fois de plus de la vitalité du patrimoine de l'Abbaye, investie par un public nombreux et nouveau !

Leonardo García Alarcón a ouvert le Festival avec les Vêpres de la Vierge de Monteverdi. Les 1.700 spectateurs de ces deux représentations ont été rejoints par plus de 1.000 internautes qui ont suivi le concert soit en live soit en replay sur le site de France 3 Rhône-Alpes. Le concert était aussi capté par France Musique en vue d'une retransmission le 8 octobre. Le site Culturebox de France Télévisions, qui a capté Tito Manlio de Vivaldi et le concert de William Christie, a enregistré des audiences considérées comme très bonnes par la chaine, avec une moyenne de 5.000 vues par concert. Cette tendance au partage en direct sur le web est l'une des caractéristiques de l'année : ce qui était anecdotique hier pourrait devenir la norme à l'avenir.

Les stars du baroque, fidèles du Festival et de l'Académie, ont été à la hauteur de leur réputation internationale. William Christie, Jordi Savall ou encore Christophe Rousset ont proposé des programmes somptueux, maîtrisés avec une finesse et une subtilité remarquables. Paul McCreesh a insufflé à son interprétation d'Acis & Galatée la touche de légèreté et d'humour anglais qui lui est propre. Pour la première venue de l’Orchestre baroque de Fribourg au Festival, René Jacobs a dirigé d'époustouflantes Noces de Figaro à l'Opéra de Lyon, saluées unanimement par le public et la critique.

La jeune génération d'interprètes a été tout aussi convaincante. Sébastien Daucé, à la tête de l'ensemble Correspondances, a redonné vie au fastueux Ballet royal de la Nuit pour son premier concert dans l'abbatiale.

Face à ces concerts grand format, les récitals de Stéphanie d'Oustrac, Enrico Onofri, Jordi Savall et Christophe Rousset ont fait sensation. Ces moments magiques de proximité avec les interprètes ont prouvé que la virtuosité savait laisser toute sa place à l'émotion.

Enrico Onofri sera de retour en 2014 à Ambronay pour diriger l'Académie baroque européenne. Elle fêtait cette année ses 20 ans avec l'Orfeo de Monteverdi, dirigé par Leonardo García Alarcón et mis en scène par Laurent Brethome, donné en fin de Festival au Théâtre de Bourg-en-Bresse. Chef, metteur en scène, scénographe, dramaturge, chorégraphe, créateur lumières, costumière et académiciens ont livré sans doute la plus aboutie des Académies scéniques. La tournée d'application est en cours, elle s'achèvera le 20 octobre à l'Opéra de Reims.

Le nouveau Chapiteau a fait le plein en musique du monde notamment, et la fréquentation des spectacles familles et jeune public a continué de progresser. En ouverture de cette programmation, Louise Moaty a captivé petits et grands avec ses Mille et une Nuits enchanteresses, spectacle théâtral et musical totalement baroque, éclairé à la bougie.

Le Chapiteau a également été le lieu des créations et productions d'Ambronay, avec Chante Tanguero !, concert hommage à Carlos Gardel servi par le trio flamboyant William Sabatier, Ciro Perez et Diego Flores ; et Arfolia Libra, rencontre insolite de l'Arfi (collectif de musiques improvisées) et d'Aperto Libro, jeune ensemble renaissance. Les 8 musiciens ont su trouver une vraie complicité et un terrain de jeu commun autour du thème de la Folia, revisité au son de leur myriade d'instruments à vents. Cette production va partir en tournée, tandis que Chante Tanguero ! fera l'objet d'un disque Ambronay Éditions.

Le prochain Festival aura lieu du 12 septembre au 5 octobre 2014 avec pour thème « Célébrations ! » et Daniel Bizeray prendra ses fonctions de directeur général du CCR le 1er novembre.


Pierre Aimar
Samedi 12 Octobre 2013
Lu 98 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 79





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...