Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Bilan du 30e Festival d’Ambronay. Quand Ambronay rime avec succès….

Cette 30e édition du Festival d’Ambronay a dépassé toutes les espérances. 16 400 billets ont été édités, en progression de 27% comparativement à 2008. 1900 personnes ont participé aux actions proposées autour du Festival (sensibilisation, ateliers, expositions, répétitions publiques…). Plus de 500 élèves ont assisté aux représentations scolaires. Les sept visites associées au Festival ont réuni 250 personnes.


Sur 33 concerts, 27 ont présenté un taux de fréquentation supérieur à 80 %,

21 ont été soit complets soit remplis à plus de 90%. Le taux moyen de fréquentation des concerts est de 86,86%.
Sur le plan artistique, les concerts ont été somptueux et certains resteront mémorables tels Les Quatre Saisons par Fabio Biondi et Europa Galante ou Susanna dirigé par William Christie. Les paris artistiques ont été tenus ; les concerts Jeunes Solistes, la Nuit du baroque faisant dialoguer baroque et électro, le projet Monteverdi-Piazzolla mêlant deux esthétiques au point de les confondre... Un sentiment de fête a envahi Ambronay, partagé avec les médiatiques Christie, Savall, Garrido, Rousset, Spinosi, Jaroussky. Des acclamations et des rappels inégalés ont été offerts par le public notamment lors de la Fiesta criolla magistralement conduite par Garrido. Philippe Jaroussky a été rappelé 6 fois pour ses deux concerts donnés dans une même soirée.
Côté artistes en résidence, Leonardo García Alarcón fait figure de révélation à travers 3 concerts en 5 dates : Le Couronnement de Poppée qui inaugurait le Festival, Judas Macchabée, disque live pour Ambronay éditions, Monteverdi-Piazzolla à la suite d’une résidence de création. Le Festival a proposé une création mondiale, Allégorie forever, opéra farandole avec choeur d’enfants mis en scène par Pierre Kuentz (livret de Sophie Wahnich et Pierre Kuentz et musique de Marie-Hélène Fournier).
Cette fête a été un moment de convivialité partagé par un public dont l’assiduité et la motivation ne se sont pas démenties jusqu’à l’ultime représentation, ce dimanche à Ainay. L’impression a été d’un véritable élan public au fur et à mesure que le Festival avançait. Il a également bénéficié d’une excellente couverture médiatique, augmentant sensiblement le nombre de titres et de journalistes accueillis.
L’objectif d’un élargissement des publics est en partie atteint, l’abbatiale et le chapiteau attirent un public nouveau, plus jeune et plus familial. Le rayonnement territorial du Festival s’étend, de même que sa notoriété déjà solide au plan national et européen.
Le succès de cette édition a été accompagné par les partenaires institutionnels (état, Région Rhône-Alpes, Conseil général de l’Ain) et les mécènes (en premier lieu la Caisse d’épargne) qui ont consenti un effort financier significatif pour lui donner une aura particulière. Cet anniversaire si réussi est un socle important pour le Centre culturel d’Ambronay qui poursuivra le développement de ses projets et activités en 2010.
Rendez-vous pour la 31e édition du Festival du 10 septembre au 3 octobre 2010 !


pierre aimar
Vendredi 16 Octobre 2009
Lu 1168 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Sublime baroque - 10/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 84



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales