arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Bach, Sonatas & Partitas par Mikhail Pochekin, violon. Sortie le 9 janvier chez Solo Musica

Les Pochekin Brothers, Mikhail et Ivan, ont fait leurs débuts avec leur fulgurant album The Unity of Opposites (Melodiya) au printemps 2018.


Les «maîtres des duos de violons» (klassik.com) ont convaincu les critiques avec leurs interactions élaborées et un programme sophistiqué d’une valeur rare. Aujourd’hui, Mikhail Pochekin nous démontre son talent en solo et nous prouve qu’il n’est pas seulement excellent lorsqu’il s’agit de musique de chambre. En effet, le programme qu’il nous propose pourrait difficilement être plus exigeant. Pour son premier enregistrement en solo, Mikhail Pochekin se tourne vers ce qui est fort probablement l’opus pour violon solo le plus exigeant du répertoire: les Sonates et Partitas de Johann Sebastian Bach.

« Sur un système pour un petit instrument, Bach crée un univers rempli de pensées profondes et de puissantes émotions », écrit Johannes Brahms à Clara Schumann en 1877, en parlant de la monumentale Chaconne de la Partita en ré mineur. Ces paroles pourraient cependant décrire le cycle en entier. Depuis près de 300 ans, on est fasciné par la maîtrise de composition et l’expressivité bouleversante de ces six œuvres qui exigent tout le talent et toute l’habileté de ses interprètes.


Pierre Aimar
Mercredi 12 Décembre 2018
Lu 120 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 94



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.