arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Bach : Magnificat ; Händel : Dixit Dominus par Les Musiciens du Louvre • Grenoble, Direction : Marc Minkowski, le 21 octobre 2011 à la MC2 Grenoble

Parmi les motets latins que le jeune Georg Friedrich Händel compose durant son séjour à Rome, le Dixit Dominus se distingue par sa fl amboyance. Porté par un souffle incendiaire et un contrepoint vertigineux, il s’ouvre sur un imposant portique où s’entrelacent affirmations homorythmiques, arpèges et cantus firmus.


Après deux airs confiés aux solistes, le choeur fait de nouveau retentir le verbe sacré, à travers un Juravit Dominus aux harmonies novatrices puis un Dominus a dextristuis jouant de la dissonance et de l’amplification rhétorique. À un De Torrente extatique et doloriste, succède enfi n un Gloria patri qui cristallise à lui seul le sens de la dramaturgie avec lequel Händel a façonné l’ensemble de ce motet de 1707.
Seize ans plus tard, c’est l’exécution du Magnificat de Johann Sebastian Bach, le jour de Noël, qui illumine l’Europe baroque d’un autre joyau de l’art choral.
Cette partition festive de 1723 exhale l’allégresse de la Vierge, à qui l’archange
Gabriel vient d’annoncer qu’elle portait l’enfant de Dieu. D’abord écrite en mi bémol majeur, elle fi nit par être remaniée par Bach. Allégée de ses interpolations, resserrée autour du seul texte du cantique de Marie, transposée dans une tonalité (ré majeur) plus favorable à l’éclat des trompettes, la nouvelle mouture déploie une polyphonie jubilatoire qui n’exclut ni l’humilité des dialogues entre voix et instrument – Qui respexit –, ni l’éclat dramatique – Deposuit –, ni l’extase mystique, ainsi ce Suscepti Israel entonné par trois voix aiguës auxquelles se surimprime pudiquement la ligne du Magnificat grégorien.
Convaincu que ces deux oeuvres ont été créées pour un quintette de solistes, Marc Minkowski conduira une équipe de cinq chanteurs à qui il confiera les parties solistes et chorales. Le chef des Musiciens du Louvre • Grenoble renouvellera ainsi son approche du Dixit Dominus à la lueur du principe qu’il défend désormais dans son cycle Bach : restituer la clarté polyphonique du choeur baroque, en convoquant un ensemble de voix rompues au lyrisme individuel comme à la discipline de pupitre.

Programme :
Versions originales pour 5 voix Johann Sebastian Bach : Magnificat BWV 243
Georg Friedrich Händel : Dixit Dominus HWV 232.



Pierre Aimar
Lundi 5 Septembre 2011
Lu 470 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18

9 114 114 pages lues au 18/11/18
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo : Bonaparte à Valence, ne lisant pas Sortir ici et ailleurs