arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Amandine Habib, Around Bach, sortie le 15 septembre 2015, Label Musicube/Distribution Rue Stendhal

Je me suis demandée parmi tous les compositeurs que j’aimais, lequel je choisirais si je devais faire mon premier disque. Ma réponse a été une évidence : ce serait du Jean-Sébastien Bach, le père, le Maître, l’impressionnant et néanmoins l’abordable, car sa musique nous donne toujours une matière à revisiter, redécouvrir.


.
Partita N°2 : A minor ut mineur BWV 826
Petits préludes : C major do majeur BWV 939 & A minor la mineur BWV 942
Prélude et Fugue pour orgue : A minor la mineur BWV 543
Petit prélude : E minor mi mineur BWV 938
Suite pour violon Partita en mi majeur : E major mi majeur BWV 1006
Petits préludes : D minor ré mineur BWV 926 et 940
Partita pour violon solo en ré mineur : D minor ré mineur BWV 1004

Le disque

« Lorsque j’ai posé les doigts pour la première fois sur un piano de concert Steingraeber, j’ai eu l’impression d’avoir affaire a  une bête énorme. Ce piano était comme un animal sauvage, je n’arriverai pas a  le dompter... Pourtant, petit à petit, en faisant corps avec lui, en cherchant de nouveaux gestes, nous nous sommes apprivoisés et il m’a offert une merveilleuse palette de couleurs, les sonorités idéales pour interpréter Bach.

J’ai alors immédiatement proposé mon projet de disque "Around Bach", à Udo Steingraeber qui m’a offert la possibilité d’utiliser leur plus beau piano et d’enregistrer dans leur studio a  Bayreuth. J’y ai enregistré ce disque en octobre 2014.
Le piano que vous écouterez ici est un Steingraeber E-272, un piano a  queue de grand concert, qui a été réinventé au cours des années 1997-2002 sur la base du piano a  queue de concert 265 de 1895. Il est apprécié par de nombreux pianistes qui le
considèrent comme un des pianos les plus haut de gamme et novateur.

Face au dilemme d’enregistrer, et de figer dans le marbre une et une seule version d’Around Bach, j’ai souhaité adopter une démarche qui privilégie une forme de spontanéité, de naturel, proche du concert. J’ai retrouvé cette même envie lorsque j’ai
discuté avec Geoff Miles, ingénieur du son et directeur artistique anglais, spécialisé dans l’enregistrement du piano classique. Nous avons décidé ensemble de bannir de ce disque les copier-coller intempestifs. Geoff a conçu des micros expérimentaux adaptés au geste pianistique, qu’il a utilisés lors de l’enregistrement d’Around Bach.

Pour financer une partie de mon projet, j’ai utilisé la plateforme de financement participatif Kisskissbankbank qui propose notamment d’acheter le disque en prévente. Cette démarche s’est révélée positive puisqu’un tiers du budget a pu être
bouclé grâce à cette collecte. »

Amandine Habib

Amandine Habib est née à Marseille dans une famille de mélomanes. Père passionné de jazz, mère couronnée d’un premier prix de piano au Conservatoire de Tunis à 18 ans, grands-parents amateurs d’art lyrique et de piano, arrière-grand-mère jouant de la mandoline tout en chantant des mélodies ladinos ou yiddish... Autant dire que son ADN se décrypte tout en croches et appoggiatures.

A 9 ans, elle intègre le Conservatoire de Marseille dans la classe de piano de Nathalie Lanoë puis dans celle de musique de chambre d’Edouard Exerjean. En 1998, elle obtient deux premiers prix dans ces disciplines. Admise en 2002 dans la classe de Bruno Rigutto, elle décroche le Prix de Perfectionnement en 2006 au CNR de Marseille.

Musicienne accomplie, Amandine poursuit sa formation en obtenant un DEUG et une licence de musicologie. Se passionnant pour les musiques extra- européennes, elle part régulièrement au Laos, étudie et enregistre la musique de l’ethnie Kammu. Elle obtient une mention Très bien pour son mémoire de maitrise.

En 2003, Amandine Habib est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dont elle obtient le Prix en 2007. Investie aussi dans la pédagogie, elle réussit le CA en piano en 2013. Elle mène une carrière de concertiste, soliste et chambriste. Pianiste éclectique, elle participe régulièrement à la création de spectacles : Rossini ressuscité, Les Fables de La Fontaine et de nombreux spectacles interdisciplinaires.

Elle se produit en duo avec le saxophoniste jazz Raphaël Imbert et forme le duo Kalia avec la soprano Lucile Pessey. Souhaitant sans cesse se perfectionner, elle est également conseillée par des pianistes renommés tels que Bernard d’Ascoli, Jay Gottlieb, Bruno Rigutto, et Muza Rubackyte, Zhu Xiao Mei.

De nombreux festivals l’accueillent : le Festival de Musique à l’Abbaye de Saint-Victor à Marseille, les Solistes de Demain à Lyon, les Musicales du Luberon, le Festival International de Piano de Sollies-Pont, le Festival International des Nuits Pianistiques d’Aix-en-Provence, Marseille Concerts et le Festival Musiques à Versailles.
Elle donne aussi régulièrement des récitals et des cours publics en Thaïlande, à Bangkok et Chiang Mai.


Pierre Aimar
Mardi 17 Septembre 2019
Lu 73 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 93