Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


6 juillet au 16 août, Festival des Nuits de l'Enclave, Valréas, Vaucluse, musique et théâtre

Les Nuits de l'Enclave sont une véritable institution et la programmation propose des concerts de qualité et de nombreuses représentations théâtrales grâce au théâtre du Rond-Point. Des musiciens : Julien Kurtz, LeDuo, Stéphane Guillaume Quartet, Trio Canticell, Choeur Philharmonique des Enfants de Prague. Des classiques théâtrales : Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, Un caprice, On Purge bébé, Feu la mère de Madame, Les Fourberies de Scapin.


Programamtion musicale des Nuits de l'Enclave de Valréas

b[Jeudi 16 juillet à 21h30 - Espace Jean-Baptiste Niel – Valréas
Récital Julien Kurtz, piano]b
César Franck, Franz Liszt, Scriabine
Si Julien Kurtz débute le piano à l’âge de 5 ans au conservatoire de Nîmes, où il restera pendant dix ans, formé par Catherine Silie. Il étudie ensuite au Conservatoire de Marseille, puis de Cachan, où il obtient en 2002 le Premier Prix de Piano à l’unanimité.
En 2007, il remporte le Troisième Prix du concours international des Grands Amateurs de piano de Boston. Il a suivi des classes de maître auprès de Mikhaël Pethukov, Dimitri Bashkirov et a par ailleurs reçu les conseils de Mûza Rubackyté et François-René Duchâble.
Il se perfectionne actuellement dans la classe de Bernard d’Ascoli à Aubagne, au sein de l’association Piano Cantabile. Julien Kurtz s’est produit en concert au Venezuela, en Colombie et à Madagascar.
Parallèlement à ses activités de pianiste, il est co-fondateur du Festival international de piano, le Pianestival, à la Maison de la Radio à Paris, en juillet 2008, et il est depuis septembre 2008 l’assistant de Jean-François Zygel, pianiste improvisateur connu notamment pour ses « Leçons de musique » au Théâtre du Châtelet et ses « Boîtes à musique » sur France 2.

Vendredi 17 juillet à 21h30 - Espace Jean-Baptiste Niel – Valréas
Concert Jazz
LeDuo plays Aznavour et Brel

Perrine Mansuy – Piano, François Cordas – Saxophone, Jean-Pierre Almy – Contrebasse, Andy Barron – Batterie.
« Madeleine », « La Valse à mille temps », « Ne me quitte pas », « Vesoul », « Amsterdam » pour Brel ou « J’me voyais déjà », « Tu t’laisses aller », « La Bohème », « Comme ils disent », « La Mamma » ou « Hier encore » pour Aznavour, LeDuo n’a pas pris le chemin tentant des chansons méconnues mais s’est attaché aux morceaux les plus célèbres, aux monuments, à ceux qui sont tellement ancrés dans la mémoire de l’auditeur que leur reprise est toujours périlleuse.
Et pourtant LeDuo n’aime ni le spectaculaire, ni le sensationnalisme. Leur jeu, installé dans un climat délibérément intimiste, laisse entendre des interprétations mélodiquement très proches des originaux. Les musiciens s’emploient par la sobriété du jeu et le raffinement des arrangements, à offrir une relecture unique en son genre. Et si leur musique résonne d’une telle complicité, c’est bel et bien parce que le sensible s’est invité à leur table.

Vendredi 24 juillet à 21h30 - Espace Jean-Baptiste Niel – Valréas
Concert Jazz
Stéphane Guillaume Quartet

Stéphane Guillaume – saxophone, flûte, clarinette, Frédéric Favarel – guitare, Marc Buronfosse – contrebasse, Antoine Banville – batterie
Avec Stéphane Guillaume, véritable polyglotte de la musique (flûtes, saxophones, et clarinettes), la musique, langue universelle en constante métamorphose, trouve à s’exprimer en différents dialectes, en différentes voix et les instruments se combinent, se complètent et s’épousent. Tramage de sonorités, correspondances de timbres, association de souffles, le répertoire de ce disque est une merveille d’invention. Dans la délicatesse de ses associations, dans la beauté fragile et aérienne qu’elle dessine, la
musique reste délibérément à l’orée de toute expression trop démonstrative : pas de solo exubérant, pas de passage en force. Le moindre frisson mélodique, les détails des arrangements et la finesse d’écriture sont immédiatement perceptibles.
Stéphane Guillaume, visionnaire et clairvoyant, invente une musique riche en couleurs, aux volumes équilibrés et aux lignes claires. Le maître d’oeuvre a l’art de l’équilibre et de la composition.

Lundi 27 juillet à 18h30 - Eglise Notre-Dame de Nazareth – Valréas
Récital classique
Trio Canticell' Chante avec l'orgue

Catherine Dagois – Contralto, Daniel Brun – Violoncelle, Edgar Teufel – Orgue
Stabat Mater de Vivaldi, Orientale de Granados, Nana de Falla, Ave Maria de Caccini
C’est une conception artistique unique que nous offre Canticell’ en réunissant trois instruments à la fois si proches et si différents en trio. La couleur de contralto dramatique, la plus rare et la plus grave des voix de femmes, se marie idéalement aux sonorités amples, chaudes et profondes du violoncelle, l'adjonction de l'orgue offre une intensité musicale d'une grandeur et d'une richesse purement orchestrale aux oeuvres
de musique sacrée. Les trois instruments, tour à tour en dialogue ou en symbiose, créent une grande palette expressive d'une intense émotion.
Tous trois diplômés de grands Conservatoires supérieurs : Stuttgart pour Catherine et Edgar, Zurich pour Daniel, ils ont déjà à leur actif une brillante carrière internationale se produisant dans les plus belles salles, églises et cathédrales.

Mardi 28 juillet à 18h30 - Eglise Notre-Dame de Nazareth – Valréas
Le Choeur Philharmonique des Enfants de Prague Direction : Jiri Chvala

Fondé en 1932, le Choeur Philharmonique des enfants de Prague appartient à l´élite des ensembles artistiques tchèques connus non seulement en Europe, mais aussi au Japon, aux Etats-Unis, au Canada, à Singapour et en Malaisie. Des milliers d’enfants ont été formés au chant et à la musique et nombre d’entre eux sont devenus par la suite des personnalités marquantes de la vie culturelle : chefs d´orchestre, metteurs en scène, compositeurs, chanteurs ou instrumentistes.
Le choeur est régulièrement invité à participer aux plus importants festivals de musique et à des tournées prestigieuses. A part ses propres concerts, le choeur collabore systématiquement avec des orchestres de pointe, avec le Théâtre National et l´Opéra d'Etat de Prague, de même qu´avec des scènes d´opéra à l’étranger. Il a fait partie pendant quarante ans de l’Institut de la Philharmonique tchèque.
Sa renommée artistique exceptionnelle est renforcée par plusieurs récompenses et honneurs officiels.
Le Professeur Jiri Chvala dirige le choeur depuis 1967. Il enseigne à Prague la direction et l’art choral et a conduit souvent des sessions internationales : Vienne, Tokyo, Grasse, Helsinki, Singapour, Princeton… En 2003, il a été décoré par le Ministre de l’Education pour "une vie entière consacrée à la pédagogie
musicale".

Programmation des Nuits Théâtrales de l'Enclave

Vendredi 24 juillet à 21h30 - Place de l’Eglise - Richerenches
Samedi 25 juillet à 21h30 - Place du jeu de Paume - Visan
Mardi 28 juillet à 21h30 Place E. Colongin - Grillon
Mercredi 29 et jeudi 30 juillet - Espace J-B Niel - Valréas


Théâtre du Rond-Point / Cie Albert Simond
Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée suivi de Un caprice d'Alfred de Musset
Mise en scène Albert-Clarence Simond. Direction d'acteurs Olivier Barrère
Avec Emmanuel Baillet, Fanny Chaillon, Mathilde Dromard
Création costumes Coline Galeazzi. Scénographie Célia Guinemer. Création lumières Valérie Foury
Deux pièces en un acte pour évoquer avec subtilité et liberté la complexité des relations amoureuses au sein et en dehors du couple. Tout l’art de Musset est là.
Dans une atmosphère de boudoir, les personnages vivent sur scène les nuances subtiles et cruelles d’une aventure sentimentale réelle. Ce grand poète de l’amour nous offre ici encore une fois l’occasion de sourire devant l’inconstance des sentiments humains. Intrigues féminines, soupirs et conspirations font
de ces deux pièces un bijou sentimental ravisant, où Musset prend fait et cause pour l’amour et la gentillesse.
Toute la flamme de Musset jaillit de ces textes flamboyants, joyaux de la littérature romantique, qui comblera tous les amoureux d’un théâtre authentique et passionné.
Production : Théâtre du Rond Point - Cie Albert Simond - Co-Production : Festival des Nuits de l’Enclave
Avec le soutien de la Ville de Valréas et du Conseil Général de Vaucluse.

Dimanche 26 juillet à 21h30 – Place de l’Eglise – Richerenches
Lundi 27 et mardi 28 juillet à 21h30 - Espace J-B Niel – Valréas
Mercredi 29 juillet – Place du Marot – Visan
Jeudi 30 juillet – Place Emile Colongin – Grillon

On Purge bébé et Feu la mère de Madame de Georges Feydeau
Mise en scène Jean-Luc Violet. Assisté de Catherine Benard
Stage de réalisation National d’Art Dramatique. Avec 12 stagiaires
Le Théâtre de Feydeau, ni politique, ni engagé, dépeint une tranche de vie naturaliste, sauvée de l’ennui et de la laideur par un rire qui balaie tout. Ses farces conjugales ont la force, la progression et la violence des tragédies dont le comique frise l’absurde.
Travailler Feydeau s’est s’attaquer à démanteler cette formidable mécanique du rire : comique de mots, de situation, de contraste, de mouvements d’objets, la dimension satirique et le travail sur l’espace.
Travailler Feydeau s’est ensuite s’attaquer à reconstruire cette formidable mécanique du rire.
Deux comédies à découvrir dans toute l’Enclave.

Mardi 4, mercredi 5, et vendredi 7 août à 21h30 - Espace Jean-Baptiste Niel – Valréas
Les Fourberies de Scapin de Molière
Théâtre du Fust. Mise en scène et marionnettes Emilie Valantin. Jeu et manipulation Louis Sclavis
Sur un quai de déchargement de Naplessur fond de Vésuve. Plateau de bois équilibré de trois pontons et de leviers de déchargement, permettant à la fois de manutentionner les sacs contenant les marionnettes aux costumes magnifiques et de soutenir celles-ci afin de les manipuler. Pendant une heure trente, Louis Sclavis joue tour à tour Scapin, en chair et en os, Argante, et Géronte, Octave, Zerbinette, Léandre et beaucoup d’autres marionnettes d’un mètre trente.
« Roi des manipulateurs », Scapin, dégourdi, expérimenté, filou, fin psychologue, vit soumis, de part sa condition sociale, à plus médiocre que lui. Il a pourtant l’art de susciter le rire par sa manière de laisser croire que les personnages agissent librement alors qu’il n’en est rien. Il exploite la bêtise de ses maîtres sans le moindre scrupule.
Et Molière épingle à la pointe de l’ironie les travers des jeunes comme des vieillards.
C’est irrésistible ! Velléitaires, craintifs, bien peu perspicaces et prévoyants, les fils s’entichent des modes et des afféteries du discours amoureux. Cette jeunesse doit alors composer avec les pressions familiales et l’avarice des pères.
Toute la farce est là et porte autant à rire qu’à grincer des dents. Ce spectacle a été nominé au Molière 2008. La même année, la compagnie Emilie Valantin était la première compagnie de marionnettes à entrer à la Comédie Française.

Du 10 au 16 août à 21h30 - Espace Jean-Baptiste Niel – Valréas
La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams

Théâtre du Rond Point / Cie Albert Simond
Mise en scène Albert-Clarence Simond. Direction d'acteurs Jean-Claude Martin. Créations lumières Valérie Foury. Créations costumes Cathy Ray. Scénographie Célia Guinemer, Création Musique Phil Spectrum, Vidéo Vincent Makowski
Avec Marie-Ange Jannuccillo Amanda, la mère ; Catherine Monin Laura, la fille ; Emmanuel Baillet Tom, le fils Kristof Lorion Jim
Tom, le fils, narrateur de la pièce, raconte un moment de sa vie, coincé entre sa mère et sa soeur. La première ne vit qu’à travers ses enfants et survit grâce aux souvenirs d’un passé qui a été, semble-t-il, sinon glorieux du moins heureux. La seconde, Laura, souffre d’une infirmité depuis toujours, maladivement timide, elle est à coté de la vie. Elle s’est fabriqué un univers à elle, peuplé d’animaux de verre.
Mais la venue de Jim, un ami de Tom, changera à jamais le cours des choses.
La pièce est purement sentimentale. L’action n’est qu’un souvenir et n’a par conséquent rien de réel. La mémoire se permet beaucoup de licences, elle omet certains détails et en exagère d’autres. Et nous sommes, nous spectateurs, plongés dans un rêve éveillé : choc du passé et du présent, passé embelli par la nostalgie qui atténue la pauvreté crue des quartiers populaires.
Tennessee Williams raconte ici l’histoire de fauves que nous voyons s’entredévorer derrière le quatrième mur conventionnel du théâtre, dans une boite où le temps a jamais enfermé dans les souvenirs ne changent pas, où l’extérieur et la nuit, source de toutes les tentations et de tous les désordres ne pénètrent jamais.

Nuits Pratiques

Bureau des Nuits à partir du 6 juillet au 16 août
Horaires d’ouverture
Du lundi au samedi : 9h30-12h15 et 14h30 - 18h30
Dimanche : 9h30-12h15
Réservations 04 90 28 12 51
Site Internet www.lesnuitsdelenclave.com
Situer l'Enclave de Valréas sur la carte


pierre aimar
Jeudi 28 Mai 2009
Lu 3045 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine