Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


32e festival d'Ambronay, Bach a passionné ! Un bilan plus que satisfaisant

Les festivaliers se sont passionnés pour Bach ! Avec 14 290 billets édités, un taux de fréquentation moyen de 85%, 14 concerts remplis à plus de 90% et 6 concerts complets, la fréquentation du Festival continue son ascension. Ateliers, scène amateurs, conférences, exposition, visites et représentations scolaires connaissent également un succès grandissant, avec 3 809 personnes.


Face à l’immense œuvre de Bach, les artistes du Festival auront usé de toutes les teintes de leur palette pour rendre à sa musique la majesté de ses couleurs, en contraster certaines, en créer de nouvelles. Au terme de ces quatre week-ends, le Festival d’Ambronay aura réuni autour de cet immense compositeur toute une diversité d’approches, d’interprétations, de cultures.

Deux Passions ont porté haut la thématique de cette édition 2011.
Une Passion contemporaine tout d’abord, La Passion selon Marie, donnée en création mondiale le 23 septembre. Commande du Festival au compositeur libanais Zad Moultaka, cette œuvre intense, tant par sa beauté que par l’incarnation subtile de María Cristina Kiehr, a captivé son auditoire. Rencontre saisissante entre une œuvre inédite, un lieu et un public, ce concert restera un moment d’émotion forte du 32e Festival.

Une Passion composée par J.S Bach ensuite, la Passion selon St Matthieu, monument baroque donné par Nicole Corti à la tête de quatre chœurs et deux orchestres ! Deux chœurs amateurs, un chœur d’enfants et un chœur d’adultes, ont ainsi pris part à ce concert dans le cadre d’un projet d’action culturelle emblématique de l’ancrage territorial du Centre culturel de rencontre d’Ambronay.

Vivaldi s’est aussi largement invité à la fête et nous a offert des moments éclatants. En témoigne le Farnace donné par Diego Fasolis et I Barocchisti, véritable feu d’artifice vocal et instrumental servi par un plateau de stars.
De création en reprise, Leonardo García Alarcón a comblé les festivaliers en reprenant son Diluvio avant une tournée nationale de ce projet dont le Centre culturel de rencontre est particulièrement fier.

La 18e Académie baroque européenne a clôturé le Festival avec élégance. Sous la direction de Sigiswald Kuijken, les jeunes académiciens ont présenté une vision aérienne et épurée de la Messe en Si mineur de Bach, à un chanteur par voix, avant de partir en tournée en France et en Europe.

Cette programmation a été éclairée par les explications de musicologues éminents tels Gilles Cantagrel ou Frédéric Delaméa qui allient érudition et plaisir de transmission.

La magie du Chapiteau a opéré cette année encore. Après le succès de la Nuit Bach particulièrement appréciée du public le premier week-end, le Chapiteau a poursuivi son voyage aux quatre coins du monde, du Mali à Madagascar en passant par l’Italie du Sud, l’Iran et la Grèce. Les rendez-vous jeune public du dimanche à 15h, lieu de l’éveil des plus jeunes au spectacle vivant, ont su fidéliser les familles.
Sous un soleil radieux, la scène amateurs en plein air a accueilli la fine fleur des jeunes musiciens de l’Ain et conquis un public toujours plus nombreux.

Malgré les contraintes d’organisation du Festival, le CCR a proposé cette année pour les Journées Européennes du Patrimoine un programme enrichi de visites de l’Abbaye et une performance artistique en plein air, journées plébiscitées par 2947 personnes.

Prochaine édition du 14 septembre au 7 octobre 2012 pour la 33e édition !

L’autre star de ce Festival aura été l’Abbaye d’Ambronay, restaurée et inaugurée !

Cette 32e édition a vu Etat, Région et Département de l’Ain, propriétaire des lieux, se rassembler pour saluer le travail de restauration accompli et réaffirmer leur soutien au CCR. Deux années de travaux ont en effet redonné vie à l’Aile Sud de l’Abbaye. Ces nouveaux bâtiments permettront au Centre culturel de rencontre d’accroître son rayonnement par l’accueil de résidences mais aussi de séminaires d’entreprises, en particulier celles du Club d’entreprises d’Ambronay.
La puissante charpente restaurée de la tour © P. Aimar
La puissante charpente restaurée de la tour © P. Aimar


Pierre Aimar
Dimanche 2 Octobre 2011
Lu 720 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81