Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



3 au 27 Juin 2009, exposition Ignacio Goitia, Les rêveries de Mnémosyne, à la galerie 13 JM, Paris

Des failles sismiques s’ouvrent dans le sol de l’histoire ; toutes les époques se mêlent et se confondent :
la statuaire grecque côtoie l’architecture classique, l’orient traditionnel se superpose à l’occident le plus dépravé.


Ignacio Goitia. Les rêveries de Mnémosyne

Ignacio Goitia. My Other Self - acrylique sur toile - 2009 - 195 x 155 cm
Ignacio Goitia. My Other Self - acrylique sur toile - 2009 - 195 x 155 cm
Dans les toiles d’Ignacio Goitia, l’image n’est jamais qu’un agrégat de matériaux sédimentés - l’expression plastique d’une mémoire inconsciente - ou, pour le dire encore autrement, la figuration d’un monde insensible aux continuités narratives comme aux contradictions logiques qui le disloque.
Véritable « nœud d'anachronismes » où s’intriquent plusieurs actions et plusieurs temporalités, l’oeuvre de ce peintre - consciencieusement loufoque - nous plonge au cœur d’un monde fantasmé dans lequel les figures de l’autorité – militaires, policiers, membres de la garde royale – ne parodient pas seulement les scènes des statues grecques ou les tableaux romantiques qui les entourent, mais sont comme les doubles complices d’une humanité ayant sombré dans la décadence et la voyeurisme.

Retrouvant ainsi avec force et profondeur l’inspiration surréaliste d’un Balthus ou d’un Delvaux, Ignacio Goitia – peintre à la technique digne des maîtres du classicisme, est d'abord un artiste ayant su mettre sa virtuosité au service des rêveries de son âme.

Véritable « mise en coupe » du réel, cette oeuvre nous conduit, comme l’écrit Bernard Caburet, vers « les maquis cérébraux de l’impossible corps plein du désir et du rire» - à l’envers des mondes visibles, là où toute perception devient une hallucination prolongée.
Frédéric-Charles Baitinger


IGNACIO GOITIA
- Exposition du 3 au 27 Juin 2009 -
- Vernissage le Mardi 2 Juin de 18h00 à 21h00 -

Galerie 13 Jeannette Mariani
36 rue du Mont Thabor
75001 Paris
métro Concorde sortie Cambon
parking 38 rue du Mont Thabor
www.galerie13jm.com
galerie13jm.blogspot.com/

Ignacio Goitia. La Valse du Grand Tour - acrylique sur toile - 2009 - 260 x190 cm
Ignacio Goitia. La Valse du Grand Tour - acrylique sur toile - 2009 - 260 x190 cm


pierre aimar
Lundi 18 Mai 2009
Lu 1091 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...