arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



24e Traversée de Paris hivernale en véhicules d'époque le dimanche 14 janvier 2024

L’association Vincennes en Anciennes, organisatrice des Traversées de Paris, ne manque pas d’imagination pour trouver les thèmes de cet événement bi-annuel. Pour cette 24e édition, elle plongera 700 équipages en véhicules de plus de 30 ans dans l’histoire parisienne des constructions métalliques. Le parcours couvrira une trentaine de kilomètres.


Le patrimoine roulant en action

Croiser des véhicules anciens (autos, motos, vélos, utilitaires légers, bus et camions) dans les rues de Paris est toujours un moment de grâce. Le temps est suspendu lors de cette balade atypique.
Un temps désordonné où les avant-guerre croisent les Youngtimers, où les Solex côtoient les Dollar et side-cars…
Les marques disparues refont surface tandis que les Citroën, Peugeot, Renault, Volkswagen et autres offrent un échantillon de ce qu’elles ont été au fil des époques.

Toujours au rendez-vous les bus Renault des années 30 embarquent un public curieux de tenter une expérience hors du commun sur des sièges en bois ou sur la plateforme livrée aux quatre vents.
En fait, tous ces véhicules parlent de nous et de notre société.
Pour la première fois, la Traversée de Paris accueillera 10 camions anciens dont un porte-char ATCM modèle S 32215.

« C’est un bond en arrière. Nous sommes heureux d’offrir un parcours inédit qui surprendra les participants. Nous délaissons certains points de passages habituels au profit d’autres lieux moins souvent empruntés. Tout cela dans une ambiance bon enfant. La Traversée de Paris entend également valoriser le patrimoine architectural de la capitale. » explique Jacques D’Andréa, Président de Vincennes en Anciennes.
Environ cent marques seront représentées : françaises, allemandes, italiennes, suédoises, anglaises, américaines, japonaises…. Le plateau n’est jamais le même, il réserve toujours des surprises, les véhicules sont bien restaurés et entretenus.

Un parcours atypique

Avant le Second Empire, le fer dans l’architecture parisienne n’était pas une évidence. La pierre dominait dans les constructions. Il a fallu le talent novateur de personnalités telles que Baltard, Eiffel et bien d’autres pour lui donner ses lettres de noblesse.
En même temps que progresse la Révolution industrielle, le métal est l’un des matériaux qui a transformé l’architecture à Paris. Il est utilisé pour sa solidité et sa résistance au feu : gares, ponts, halles, passages couverts et bâtiments des expositions universelles fleurissent dans la capitale.

La Traversée de Paris mettra ainsi en lumière certains de ces ouvrages d’art ou bâtiments, par exemple les Ponts de l’Europe, Mirabeau ou de Grenelle.
Le premier offre une vue sur la construction de verre et de fer de la gare Saint-Lazare, le second sur la Tour Eiffel et le troisième sur l’une des six répliques parisiennes de la Statue de la Liberté d’Auguste Bartholdi qui se trouve sur l’Île aux Cygnes. Réduction au quart de celle de New-York, elle a été offerte à la France par les citoyens français établis aux États-Unis et inaugurée le 4 juillet 1889 lors de l’exposition Universelle à l’occasion du centenaire de la Révolution française. Originellement placée face à la Tour Eiffel, elle tournait le dos aux États-Unis. Ce n’est que depuis l’Exposition Universelle de 1937 qu’elle regarde vers l’ouest. La statue originale est sortie en 1885 des ateliers de Gustave Eiffel, rue de Chazelles (où passera également la Traversée).
Du haut de ses 312 mètres, la Dame de fer contemplera le passage des voitures. Créée pour l’Exposition Universelle de 1889, elle est l’un des emblème de la capitale. Depuis, elle a accueilli 200 millions de visiteurs.
Si elle fait l’unanimité aujourd’hui, elle n’a pas eu que des amis lors de sa création.

Le parcours se dévoilera le dimanche matin et gare à ceux qui, pétris d’habitude, ne consulteront pas le livre de route, ils risqueront de se fourvoyer dans des endroits où la Traversée ne passera pas.

Informations pratiques

Départ des voitures, motos, vélos entre 7h15 et 9h15 du parvis sud du château de Vincennes.
Départ des bus à 8h précises - Prix : 10 € (inscription sur le site, dans la limite des places disponibles - RDV devant le Parc floral de Vincennes) - Les bus ne monteront pas à Montmartre.
Renseignements pratiques et/ou réservation dans les bus anciens : fiche téléchargeable sur le site : www.vincennesenanciennes.com


AQ
Mis en ligne le Lundi 11 Décembre 2023 à 12:34 | Lu 189 fois

Nouveau commentaire :

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements