Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


22 juillet au 12 août 09, 18e festival les Musicales internationales de Guil Durance (05) avec Camerata musicale Mistà, L’ensemble Harmonie baroque, Quatuor Ludwig, Orchestre symphonique de Minsk, Orchestre des Cévennes, Philippe Cassard, Quatuor Ta

L’année 2009 est riche en anniversaires : 50e anniversaire de la création par le général de Gaulle sous l’impulsion d’André Malraux d’un ministère aux Affaires culturelles ; 200e anniversaire de la naissance de Félix Mendelssohn ; 200e anniversaire de la mort de Joseph Haydn ; 250e anniversaire de la mort de Georg Frederic Haendel ; 350e anniversaire de la naissance d’Henry Purcell…


Musicales internationales de Guil Durance avec Camerata musicale Mistà, L’ensemble Harmonie baroque, Quatuor Ludwig, Orchestre symphonique de Minsk, Orchestre des Cévennes, Philippe Cassard, Quatuor Talich, quatuor Antarès

Musicales internationales Guil-Durance : Un itinéraire musical au coeur des Hautes-Alpes

Au cours de ces 18e Musicales internationales Guil Durance Ò nous essaierons de fêter ces anniversaires grâce aux nombreux artistes invités cette année : les quatuors Talich, Élysée, Antarès, Ludwig et Parker, le trio Talweg, les pianistes Philippe Cassard, Julie Guigue et Fabien Charpentron, l’orchestre des Cévennes, l’orchestre de Minsk, l’Harmonie baroque, la Camerata Musicale Mistà, l’Ensemble PhilidOr, la mandoliniste Sabine Marze, la claveciniste Noëlle Spieth, le gambiste
David Simpson, la flûtiste Véronique Charpentron, le violoniste César Guigue, le clarinettiste Patrick Messina, le choeur APZ Tone Tomsic, le baryton Paul Guigue.
Depuis 18 ans les Musicales internationales Guil Durance Ò enchantent dans un esprit de grande convivialité les soirées estivales des cantons de Guillestre et de L’Argentière-La Bessée. Notre association Arts et Musiques en Montagne a toujours pensé que la culture devait être accessible au plus grand nombre, public averti ou néophyte, et c’est ce qu’encore nous continuerons d’essayer de rendre possible au cours de notre festival 2009 grâce à des tarifs des plus attractifs. Mais tout ceci ne peut se réaliser que grâce aux nombreux soutiens de l’ensemble de nos partenaires que nous tenons à remercier
vivement.
Ainsi dans le calme et la douceur de ces soirées d'été chacun pourra goûter et admirer, à l'occasion de ces concerts, la richesse du patrimoine architectural des monuments chargés d’Histoire des dix communes partenaires situées au confluent du Guil et de la Durance.
Claude LAUNAY, Président de "Arts et Musiques en Montagne"

Mercredi 22 juillet à 21h en l’Eglise de Risoul : TELEMANN, COUPERIN, FASH, WEISS

Jérôme Capeille et Nils Ferber (hautbois), Yves Bertin (basson), Maéva Bouarchrine (viole de gambe), Jonathan Rubin (luth)

L’ensemble « Harmonie baroque » est constitué de divers musiciens engagés dans la recherche et la pratique de la musique ancienne. Son répertoire se concentre principalement sur la musique de chambre de la première moitié du XVIIIe siècle pour instruments à vent et basse continue.
Il a pour participants Jérôme Capeille (hautbois solo de l’orchestre de la Suisse Romande, fondateur de l’ensemble « Fidelio »), Nils Ferber (professeur de hautbois au centre de musique ancienne du conservatoire de Genève, participant régulièrement aux activités de l’ensemble « Élyma » et de l’ « Ensemble baroque du Léman »), Yves Bertin (basson co-soliste de l’orchestre « Concerto Köln »), Maéva
Bouachrine (viole de gambe, membre du « Trio Daphné », des ensembles « Jacques Moderne » et « Heinrich Schütz »), Jonathan Rubin (luthiste travaillant en collaboration avec l’ « Ensemble vocal de Lausanne », les « Talens Lyriques », « Les Musiciens du Louvre »).La programmation de l’ensemble comporte des sonates en trio, des quatuors et des pièces diverses du baroque allemand de G.P. Telemann, J.F. Fasch, J.D. Heinichen, L.S. Weiss, J.C. Pez, tous compositeurs ayant accordé une attention particulière à la mise en valeur des instruments à vent. La basse continue, élément indispensable de cette formation est assurée par le théorbe et la viole de gambe.

Jeudi 23 juillet à 21h à l’Arsenal de Mont-Dauphin : Camerata musicale Mistà, VIVALDI (LES QUATRE SAISONS)

Glauco Bertagnin (violon), Pietro Juvarra (violon), Maurizio Cadossi (violon), Eliseo Baldizzi (violon), Mattia Sismonda (alto), Marco Alloco (violoncelle), Gabriele Raggianti (contrebasse), Gianmaria Bonino (clavecin)

L’ensemble de chambre « Camerata musicale Mistà » ou « Les Musiciens de Vivaldi » a été créé pour étudier et approfondir les répertoires qui vont du baroque au classique. Le groupe a collaboré avec des artistes de réputation internationale, tels Maxence Larrieu, Glauco Bertagnin, Lorenza Borrani, Claudi Arimany… Des projets ambitieux réalisés grâce à la patience, à l’attention et à l’enthousiasme de tous les musiciens mèneront l’ensemble à un grand niveau d’exécution et d’interprétation sous l’impulsion de
son chef Gian Maria Bonino. L’ancienne école vénitienne d’instruments à cordes donne à ces musiciens toutes les caractéristiques du Vivaldi traditionnel en jouant ensuite selon l’école de G.Tartini. Très important est également le renouvellement du répertoire peu joué de Vivaldi grâce à la recherche de manuscrits originaux dans les bibliothèques de Padoue et de Turin.
Les « Musiciens de Vivaldi » se sont produits dans les plus importants festivals de musique de chambre italiens et européens.

Vendredi 24 juillet à 21h à l’Eglise d’Eygliers : Quatuor Ludwig, HAYDN, LIGETI, SCHUBERT

Jean-Philippe Audoli (violon), Elenid Owen (violon), Padrig Fauré (alto), Anne Copéry (violoncelle)

Renommé pour son homogénéité, sa sonorité et son lyrisme, le Quatuor Ludwig est actuellement l’un des meilleurs quatuors de sa génération. Avec un répertoire large et éclectique, leur discographie remporte de nombreuses récompenses.
Invité à donner des concerts dans le monde entier, le Quatuor Ludwig se produit régulièrement dans des séries prestigieuses : Paris (Théâtre des Champs-Elysées et du Châtelet), Londres (Wigmore Hall), New-York (Merkin Hall)… Le Quatuor aime s’adjoindre d’autres amis musiciens pour jouer en quintettes,
notamment Gérard Caussé, Bruno Pasquier, Abdel Raman el Bacha… Il travaille également avec des compositeurs actuels et participe à la création de nombreuses oeuvres : Alain Louvier, Michael Lévinas, Philippe Hersant, Thierry Escaich …
Avec plus de vingt années derrière eux, les musiciens du Quatuor Ludwig ont toujours en commun cet amour de la musique de chambre qu’ils défendent avec passion à travers le Monde, à la recherche d’un absolu toujours inaccessible

Dimanche 26 juillet à 17h à l’Eglise Saint-Apollinaire de l’Argentière-la-Bessée : Trio Talweg, FAURE, MENDELSSOHN, SCHUBERT

Alexander Gurning (piano ), Sébastien Surel (violon), Sébastien Walnier (violoncelle)

« Trois concertistes se découvrent une passion
commune pour le vaste répertoire du trio avec piano,
en même temps qu'une vision d'un monde musical
élargi par la pratique parallèle de répertoires très
éclectiques. Leur volonté n'est pas de "réaliser" mais
bien de donner une lecture vivante, poétique et
intègre de la musique qui les anime. Cela fait du trio
Talweg formé par Alexander Gurning, Sébastien
Surel et Sébastien Walnier un ensemble unique du
paysage musical actuel, enrichissant en permanence
son terrain de jeu des plus importantes oeuvres du
répertoire classique, romantique et contemporain. »
Martha Argerich

Lundi 27 juillet à 18h30 à l’Eglise de Guillestre : Orchestre symphonique de Minsk, Direction : Andreï Galanov. TCHAÏKOVSKI, GRIEG, DUKAS, MENDELSSOHN

L'Orchestre symphonique de Minsk réside dans la capitale de la Biélorussie, connue pour son intense activité musicale, avec notamment la présence de trois orchestres symphoniques permanents : celui de la Radiotélévision, celui de l’Opéra de Biélorussie et l’Orchestre d’État.
La diffusion du répertoire symphonique, les concerts, les enregistrements pour le disque et les très nombreuses émissions à la Radio et à la Télévision que réalisent régulièrement ces trois orchestres démontrent bien la richesse musicale et culturelle du pays.
Andrei Galanov, chef d’orchestre, a fait ses études instrumentales, d’écriture et de direction à l’Académie
biélorusse de musique, dont il obtient, en 1995, le diplôme de Magister de Musique.
Il est successivement assistant, puis chef d’orchestre de l’Opéra et Ballet national de Biélorussie, et également chef du Philharmonique Orchestra. Il dirige beaucoup à l’étranger : Le Barbier de Séville de Rossini, en Espagne, le Ballet Roméo et Juliette de Prokofiev au Japon, une tournée de concerts avec l’Orchestre national de Biélorussie au Brésil.

Mercredi 29 juillet à 21h à l’Eglise de Saint-Sébastien à Ceillac : Orchestre des Cévennes, PURCELL, VIVALDI, GOSSEC, HUMMEL, SCHUBERT…

Direction : François Gilles
Soliste : Sabine Marzé (mandoline)

Créé en 1957 à Alès, sous l'impulsion de Jean-Jacques Meynard,
l'Orchestre de Chambre des Cévennes, ensemble à cordes semiprofessionnel
renommé est composé de 14 musiciens placé sous
la direction musicale et artistique de son violon solo François
Gilles. Il a abordé, depuis son origine, un très large répertoire
(du baroque à nos jours comprenant plusieurs créations) et
donné plus de 400 concerts dans des festivals et lieux réputés,
tout en maintenant sa vocation de sensibilisation du public en
milieu rural. La formation se manifeste régulièrement avec des
choeurs réputés, notamment l'Ensemble vocal de Montpellier, le
Choeur de l'Enclos, le Choeur Domitia... L'Orchestre de chambre
des Cévennes enrichit régulièrement ses programmes de la
participation de solistes (parfois illustres comme Maurice André,
Ivry Gitlis, Laurent Korcia, Jean-Marc Luisada, Yehudi Menuhin,
Bernard Soustrot, Paul Tortelier, Ernst Wallfisch,...).

Mercredi 29 juillet à 21h à l’Eglise de Saint-Sébastien à Ceillac : Sabine Marzé (mandoline). PURCELL, VIVALDI, GOSSEC, HUMMEL, SCHUBERT…

Sabine Marze commence la mandoline à l’âge de 6 ans
auprès de Martine Favergeaud. Élève à l’Académie de
musique Prince Rainier III de Monaco, elle y obtient une
médaille d’or de mandoline (1997), un diplôme d’Études
musicales à l’unanimité en formation musicale (2000) et un
DEM à l’unanimité avec les félicitations en musique de
chambre (2002).
Entre 2000 et 2002, elle fait ses études au CEFEDEM-sud
d’Aubagne où elle obtient les diplômes d’État de
mandoline (2002) et de formation musicale (2004), lui
permettant d’enseigner ces deux disciplines à l’École
départementale de musique des Alpes-Maritimes depuis
2003.
Sabine a également suivi de nombreux stages auprès de
Gertrud Weyhofen, Caterina Lichtenberg (Allemagne) et
Nikolaj Maretzki (Biélorussie).
En 2003, elle est lauréate du 4e concours « Giacomo Sartori »
et en octobre 2007, elle obtient le Premier Prix du 3e
concours international de mandoline solo d’Osaka (Japon).
Parallèlement, Sabine se produit en diverses formations de
musique de chambre ainsi qu’avec les Orchestres
philharmoniques de Monte-Carlo et de Nice.

Jeudi 30 juillet à 18h30 au Centre Œcuménique de Vars Sainte-Marie : Choeur APZ Tone TomšiČ< BRUCKNER, SCHNITTKE, BARDOS, ... FOLKLORE SLOVENE

Direction : Urša Lah

Ce choeur réunit des étudiants de l’université de Ljubljana (Slovénie) qui ont en commun une grande passion du chant et un désir incessant d’atteindre le plus haut niveau artistique. L’ensemble perpétue la tradition du « Choeur académique de l’université de Ljubljana » fondé en 1926 par France Marolt. Depuis 2002, il est placé sous la direction d’Urša Lah.
Le répertoire du choeur comprend des oeuvres de toutes les époques musicales, sachant qu’une place importante est donnée à la musique chorale contemporaine.APZ Tone Tomšič est, à ce jour, le seul choeur de toute l’Europe à être sorti deux fois vainqueur dans les concours du « Grand Prix européen » de chant choral en 2002 (sous la direction de Stojan Kuret) et en mars 2008 (sous la direction d’Urša Lah).

Dimanche 2 août à 17h à l’Eglise de Réotier : Noëlle Spieth et David Simpson. BARRIERE, RAMEAU, CORRETTE, TELEMANN, BACH, VIVALDI

Noëlle Spieth (clavecin), David Simpson (violoncelle)

Après avoir étudié à Paris et à Genève, Noëlle Spieth remporte
le Premier Prix du Concours international de clavecin de Paris et
suit des cours de Kenneth Gilbert et Gustav Leonhardt.
Professeur de clavecin au CNR de Paris, ainsi que dans plusieurs
stages ou académies (Rio de Janeiro; Boros, Suède; Amilly; Sablé.
Elle se produit en récital ou en musique de chambre tant à
travers l'Europe qu'aux Etats-Unis, Canada, Colombie et Brésil,
et a réalisé de nombreux concerts et enregistrements pour
France-Musique et d'autres radios européennes.
David Simpson a fait ses études musicales à la Juilliard School
de New York et au CNSM de Paris où il obtient les Premiers Prix
de violoncelle et musique de chambre. Ses professeurs de
violoncelle ont été George Finckel, Michaël Rudiakov… Il
s'intéresse depuis longtemps à la musique contemporaine et à la
pratique de la musique ancienne sur instruments d'époque. En
tant que membre de l'Ensemble de l'Itinéraire, de l'Ensemble
Kaleïdocollage…, il participe à de nombreuses créations
d'oeuvres solistes et de musique de chambre. En musique
baroque, il est depuis 1983 violoncelle solo (continuiste) des Arts
Florissants qui lui ont confié aussi la direction de plusieurs séries
de concerts

Mardi 4 août à 21h à l’Eglise Saint-Apollinaire de l’Argentière-la-Bessée : Ensemble PhilidOr. MOZART, RIEGER, HAYDN, HAVEL, KROMMER

François Gillardot (clarinette), Nicola Boud (clarinette), Florent Maupetit (cor), Camille Leroy (cor),
Alexandre Salles (basson), Gilat Rotkop (basson)

Fondé en 1992, l’Ensemble PhilidOr prend modèle sur la
tradition des ensembles d’instruments à vent des époques
baroque et classique. De Dreux à Versailles, de la Cour au
Concert Spirituel, instrumentistes à vent, copistes ou
bibliothécaires, la dynastie Philidor a traversé les XVIIe et XVIIIe
siècles au service de la musique vocale et instrumentale, portée
par le Souffle des Lumières, témoignant ainsi avec force de la
vitalité artistique et intellectuelle en France et en Europe.
Invité sur toutes les scènes et dans les plus grands festivals de
musique tant en France qu'à l’étranger, l'Ensemble PhilidOr
poursuit une production discographique de qualité saluée par la
critique.
En 2002, il reçoit le Diapason d’Or de l’année pour
l’enregistrement de la Gran Partita de Mozart.

Mercredi 5 août à 21h à l’Eglise de Guillestre : Philippe Cassard (piano). BACH/BUSONI, MENDELSSOHN, C. ET R. SCHUMANN, BRAHMS

Premiers prix de piano et de musique de chambre au CNSM de
Paris (classes de Dominique Merlet et Geneviève Joy-
Dutilleux), il approfondit ses connaissances pendant deux ans
à la Hochschule für Musik de Vienne. Il reçoit enfin les conseils
du légendaire Nikita Magaloff.
Lauréat du Concours Clara Haskil en 1985, 1er Prix du
Concours international de Dublin en 1988, il est invité par les
principaux orchestres britanniques et français sous la direction
de grands chefs : Charles Dutoit, Yan-Pascal Tortelier, Thierry
Fischer, Vladimir Fedosseijev…
Chambriste et accompagnateur de chanteurs recherchés, il a
pour partenaires : Christa Ludwig, Donna Brown, Wolfgang
Holzmair, Raphaël Oleg… Ses enregistrements consacrés à
Schubert, Schumann et Debussy sont unanimement accueillis :
Editor’s Choice de Grammophone, FFFF de Télérama, 10 de
Classica, Joker de Crescendo etc. Philippe Cassard présente
“Notes du traducteur” sur France Musique depuis 2005 (Prix
SCAM “de la meilleure oeuvre sonore 2007”). Il a fondé les
Estivales de Gerberoy en 1997 et a été directeur artistique des
Nuits romantiques du lac du Bourget (1999-2007).

Vendredi 7 août à 18h30 à l’Eglise de Saint-Crépin : Quatuor Talich. HAYDN, MENDELSSOHN, BRAHMS

Jan Talich (violon), Petr Macecek (violon), Vladimir Bukac (alto), Petr Prause (violoncelle)

Le Quatuor Talich, réputé depuis de nombreuses années comme l'un des
meilleurs quatuors à cordes du monde, représente l'art musical tchèque
dans toute l'Europe, les Etats-Unis et le Japon. Le Quatuor fut formé par
Jan Talich père au cours de ses études au conservatoire de Prague ; il prend
le nom de son oncle, le célèbre chef de la Philharmonie tchèque, Vaclav
Talich. L'ensemble, composé de Petr Messiereur, Jan Kvapil, Jan Talich et
Evzen Rattaï, se distingue dès ses débuts en 1964 et gagne rapidement une
place parmi les plus grands quatuors jusqu’aux années 1990.
Progressivement, le Quatuor a vécu un rajeunissement, changeant tous ses
membres au cours de la deuxième moitié des années 1990. Poursuivant la
tradition de leurs aînés, Jan Talich fils, Petr Macecek, Vladimir Bukac et
Petr Prause offrent une grande diversité de concerts et enregistrent
fréquemment des disques compacts.
Le Quatuor Talich est très applaudi en Europe (France, Allemagne,
Belgique, Hollande, Portugal, Italie...), au Japon, ainsi qu'en Amérique du
Nord et du Sud. Il est régulièrement invité à participer aux plus
prestigieux festivals de musique de chambre, dont le Festival Pablo Casals
de Prades, le Printemps de Prague, le Festival Europalia, le Printemps des
Arts de Monte-Carlo, le Festival Tibor Varga de Sion, le Festival
international des quatuors à cordes d'Ottawa, les Musicales internationales
Guil-Durance…

Dimanche 9 août à 17h à l’Eglise de Saint-Clément sur Durance : Ensemble Les Cordes Rouges. SCHUBERT, SCHUMANN, GRIEG

Véronique Charpentron (flûte), César Guigue (violon), Julie Guigue (piano), Fabien Charpentron (piano), Paul Guigue (baryton)

Une famille de musiciens tous issus d’écoles supérieures
de musique (Paris, Lyon, Bâle) : Paul Guigue, baryton, sa
fille Julie, pianiste, son fils César, violoniste, son beau-fils
Fabien Charpentron, pianiste également et sa belle-fille
Véronique Charpentron, flûtiste, ont en commun leur
désir de partager leur talent, leur joie de vivre et leur
dynamisme. Ils nous offrent une musique qui voyage…
classique… romantique… lyrique… légère… C’est une
palette de couleurs… d’impressions… C’est l’émotion…
la joie… le rire… la comédie… le théâtre…

Lundi 10 août à 21h à l’Eglise Saint-Apollinaire de l’Argentière-la-Bessée : Quatuor Parker. BEETHOVEN, BARTOK, BRAHMS

Daniel Chong (violon), Karen Kim (violon), Jessica Bodner (alto), Kee-Hyun Kim (violoncelle)

Le quatuor Parker est lauréat du Premier Grand Prix du Concours international de Bordeaux (2005) et celui du Concerts Artists Guild International (New York). En novembre 2008, le quatuor se voit attribué le prestigieux Cleveland Quartet Award.Le quatuor Parker a été fondé par quatre étudiants talentueux du New England Conservatory de Boston en mai 2002 et a travaillé avec les plus grands professeurs de musique de chambre aux États-Unis, tels Donald Weilerstein, Kim Kashkashian, Martha Strongin et les quatuors Emerson, Julliard, Tackas, Tokyo... Le quatuor s’est engagé à promouvoir la musique classique dans les espaces non traditionnels. En 2006, il entame une tournée des bars de la côte est des États-Unis et en 2007 accepte une résidence au Bar Barbès de Brooklyn à New York, en parallèle de sa résidence au prestigieux Centre de musique de Caramoor.
En 2006, Le quatuor Parker enregistre les quatuors à cordes de Bartok n° 2 et 5 pour le label Zig Zag.En 2009, l’enregistrement des quatuors de György Ligeti sortira sous le label Naxos

Lundi 10 août à 21h à l’Eglise Saint-Apollinaire de l’Argentière-la-Bessée : Patrick Messina (clarinette). BEETHOVEN, BARTOK, BRAHMS

Patrick Messina est depuis 2003 1ère Clarinette solo de
l’Orchestre national de France (dir: Kurt Masur).
Parallèlement à son activité au sein de l’Orchestre, il joue en
tant que soliste avec l’Orchestre symphonique de Houston,
l’Orchestre national de France, l'Orchestre de Cannes,
l'Orchestre national d’Ile-de-France, l’Orchestre de chambre
national de Toulouse, l'Orchestre des Nations (Allemagne),
sous la direction de chefs tels que Yehudi Menuhin, Jacques
Mercier, Justus Frantz, Jaap Van Zweden et John Axelrod. Il se
produit en formation de chambre en Europe et aux Etats-Unis
aux côtés de Jean-Yves Thibaudet, François Chaplin, Gautier
Capuçon, Katia et Marielle Labeque, Daniel Hope, Jean-Marc
Luisada, les quatuors Fine Arts, Debussy et Elysée ou encore le
Beaux Arts Trio dans de prestigieux festivals, tels que Spoleto
(Italie), Y. Menuhin Festival à Gstaad (Autriche), Mittel Europa
Festival (Allemagne), le Savannah Music Festival (USA) et le
festival Pablo Casals à Prades (France).

Mercredi 12 août à 21h à l’Eglise de Guillestre : Quatuor Elysée. CHOSTAKOVITCH, GLAZOUNOV, MENDELSSOHN

Christophe Giovaninetti (violon), Marc Vieillefon (violon), Christophe Gaugué (alto), Igor Kiritchenko (violoncelle)

Le quatuor Elysée a été fondé en 1995 par d’anciens membres de
deux quatuors ayant chacun remporté le Grand Prix au
Concours international d’Evian.
L’aspect unique du quatuor Elysée réside dans la confrontation
et l’assimilation de deux écoles différentes : l’école française
(doublée d’une influence très marquée par le quatuor Amadeus
et la grande tradition viennoise) et la prestigieuse école russe
(l’altiste et le violoncelliste ayant travaillé avec le quatuor
Borodine).
Ces deux écoles s’enrichissent mutuellement et permettent une
fusion d’idées différentes, le développement de dimensions
nouvelles dans l’interprétation de la musique, et une puissance
d’expression d’une grande originalité.
Le quatuor Elysée s’est produit dans de nombreux pays
d’Europe, d’Amérique et d’Asie. En France, il a été accueilli par
des festivals tels que : le Festival de l’Orangerie de Sceaux, le
Festival du Périgord Noir, le Festival de quatuors à cordes de
Fayence, le Festival de quatuors à cordes du Lubéron, le Festival
d’Ile de France, le Festival de l’Abbaye de l’Epau, les Musicales
internationales Guil-Durance…

Mercredi 12 août à 21h à l’Eglise de Guillestre : Quatuor Antarès. CHOSTAKOVITCH, GLAZOUNOV, MENDELSSOHN

Ruggero Capranico (violon), Dania Draga (violon), Agnès Domergue (alto), Cécile Nicolas (violoncelle)

Les musiciens du quatuor Antarès réunissent deux cultures,
deux mondes différents dans une formation francoitalienne.
Leurs différentes expériences (l'Italie pour les
violons, la France pour l'alto et le violoncelle) et le vécu qui
marque chaque personnalité s'expriment dans ce quatuor à
travers un grand sens de l'équilibre et une réelle complicité
« quatre coeurs dans une seule et unique pensée » (Piero
Farulli, quatuor Italiano).
Dès le début de son activité le quatuor Antarès est invité
par de prestigieux festivals :
- à l'étranger, à Kyoto (Japon), Thy (Danemark), Daniel
Music days (Pays Bas), Festival Internazionale Di Musica
Da Camera di Cervo…
- en France, au Festival international de quatuors à Cordes
du Luberon, Festival du Périgord Noir, Les Grandes Heures
de Cluny, Château de Grignan, Musique dans les Vignes,
Abbatiale de Conques, Festival de Villevieille-Salinelles

Réservations

Avec réservation :
Les places étant attribuées par ordre d’arrivée des demandes, il est conseillé de réserver dès que possible.
Par correspondance : à compter de mai 2009
à partir du 13 juillet 2009 :
Par téléphone : le lundi de 10 h à 12 h et tous les jours de 15 h à 18 h sauf samedis, dimanches et jours fériés.
(possibilité de récupérer les places au bureau du festival ou sur le site du concert)
Sur le point de vente : au bureau du festival à Guillestre (Tour d’Eygliers, face à la Poste) aux horaires indiqués ci-dessus.
Sans réservation : sur les sites des concerts : 1 heure avant le début du concert.

Email : a-r-t-m-m@wanadoo.fr Site : www.musicales.guil.net


pierre aimar
Dimanche 12 Avril 2009
Lu 1132 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Durance Luberon

Durance Luberon


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Tricastin

Tricastin