Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



18 et 19 mai 2010, Mozart/Salieri, Le directeur de Théâtre, Opéra-comique en 2 actes au théâtre Gyptis de Marseille

Livret en français de Jean-François Héron, d’après Le directeur de théâtre de Mozart et Prima la musica de Salieri. Avec Lucile Pessey, Monique Borrelli, Ulrich Studer, Pierre Villa-Loumagne, Jan Heiting, Julien di Tommaso. Mise en scène : Julien di Tommaso. Assistant metteur en scène : Romain Boccheciampe.


Une action bouffonne

Cet opéra-comique – oeuvre constituée d_une alternance de scènes chantées et de scènes parlées – a été réalisé d’après Le Directeur de Théâtre de Mozart et Prima la Musica, poi le parole de Salieri.
Il met en scène les difficultés rencontrées par le directeur d’un théâtre lyrique à honorer une commande importante : créer un nouvel opéra en quatre jours ! Le directeur devra faire face au manque d’inspiration et de confiance en soi du librettiste, à l’orgueil, à la cupidité du compositeur et aux tensions permanentes entre les deux hommes. Puis, il lui faudra auditionner deux chanteuses « recommandées » par des mécènes, deux rivales extraverties, excentriques et capricieuses, qui se disputeront le premier rôle, semant la discorde au sein de la troupe. Les sentiments du librettiste pour l’une d’elles viendront ajouter des complications et rendront les répétitions impossibles. Après avoir quelque peu « payé » de sa personne, le directeur finira par réconcilier tous ses artistes et remettra la troupe au travail… avant que n’éclatent probablement de nouvelles querelles.
18 et 19 mai 2010, Mozart/Salieri, Le directeur de Théâtre, Opéra-comique en 2 actes au théâtre Gyptis de Marseille

Un livret qui réconcilie Mozart et Salieri

Contrairement à la légende, Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) et Antonio Salieri (1750-1825) n’ont jamais été ennemis.
Cependant, le 7 février 1786, c’est bien en position de rivaux que l’empereur d_Autriche, Joseph II, les placera. L’Empereur caresse le projet de promouvoir l’opéra de langue allemande alors que la norme aristocratique lui préfère traditionnellement l’opéra italien. Il commande donc, à l’occasion d’un banquet officiel en l’honneur de sa soeur Gouvernante des Pays-Bas, un opéra en allemand à Mozart et un opéra en italien à Salieri. Le sujet, soufflé par le souverain, étant commun aux deux opéras, les augustes convives du banquet devront départager, par leurs applaudissements, les deux ouvrages. Mais Mozart et l’Empereur seront les perdants de cette soirée mémorable.
Au lieu d’opposer ces deux compositeurs en présentant les deux ouvrages l’un à la suite de l’autre, nous avons choisi de les réunir sous la forme d’un opéra-comique. Le livret, aménagé pour cette production, suit l’intrigue générale de Salieri. Les récitatifs chantés de Salieri sont transformés en dialogues et le rôle du Directeur venu de l’ouvrage de Mozart s’intègre parfaitement à l’ensemble. En outre, les paroles, sont totalement traduites en français. Seules les arias chantées lors des auditions des deux cantatrices restent en langues originales (allemand ou italien).

Une musique exigeante

Bien que le livret soit aménagé, l’intégralité des numéros musicaux composés par Mozart et par Salieri est conservée. La partition, tout en plaçant les personnages dans des situations bouffonnes, exige des interprètes, une grande agilité vocale. Pour les deux chanteuses, les vocalises dans le registre (sur)aigu sont les armes d_un duel acharné.
Loin d’être des oeuvres mineures, ces partitions présentent deux compositeurs en pleine possession de leur art : Les noces de figaro de Mozart seront créées trois mois plus tard et Tarare, l’opéra considéré comme le chef-d’oeuvre de Salieri, l’année suivante.


Réservations : lundi au vendredi (sauf jours fériés) de 13h30 à 18h30 et uniquement pendant les périodes de représentations le samedi à partir de 16h.
Tél. : 04 91 11 00 91


pierre aimar
Jeudi 13 Mai 2010
Lu 1736 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...