arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


16 juillet au 20 août. Les Jeudis de Perpignan fêtent leurs 15 ans !

C’est entre les jeudis 16 juillet et 20 août qui se déroulera une 15ème édition des Jeudis de Perpignan haute en couleurs et riche en découvertes et surprises !


Les Jeudis de Perpignan

16 juillet au 20 août. Les Jeudis de Perpignan fêtent leurs 15 ans !
La manifestation, qui ressemble à un festival éclaté sur l’été regroupe, comme chaque année, près de 800 artistes de rue, musiciens, danseurs et comédiens. L’an dernier, le succès populaire était à nouveau au rendez-vous de cet événement emblématique, entièrement gratuit et très convivial.

Chaque jeudi est un assemblage hétérogène et cosmopolite de scènes musicales sur 8 places du centre-ville historique, et une dizaine de spectacles de rue, fixes ou déambulatoires.

L’édition 2009 reprend les itinéraires et lieux connus des Jeudis mais tient compte des modifications de la Cité (indisponibilité passagère de la Place de la Loge) et innove en créant un lieu de spectacle en cour intérieure, plus intimiste, pour une meilleure écoute de spectacles théâtraux ou burlesques. La Cour de l’Ancienne Ecole Lavoisier, rue de la Cloche d’Or, complètera une géographique ludique, impressionnante qui fait la réputation des Jeudis de Perpignan.

Au rayon des nombreux spectacles et scènes musicales programmées en 2009, essayons-nous à une petite sélection:
- Le 16 juillet, ainsi, les yeux se tourneront sur le spectacle de chansons humoristiques du Fils du Poissonnier, de la fanfare chorégraphiée de la Fanfarine, ou la parade barcelonaise de la Cie La Tal et les concerts de Lenaluiz ou des gitans de Carcassonne Les Noy’s.
- Le 23 juillet, sur la Place République, la Cie Beau Geste mettra en scène la rencontre d’un danseur et d’une pelleteuse, les musiciens et danseurs du Rajasthan indien Kerap répondront à Tit’Fanfare, au beau spectacle des Konzertinaz’s, au Malade Imaginaire de Festuc de Lleida. Sur scène, à noter le duo arlésien détonant Fatche d’Eux, les Blues de Picolat ou le Tribute to Jamaïcan Music.
- Le 30 juillet, la parade spectaculaire catalane de la Baldufa entraînera le public, les gueulophones de la Friture Moderne, les percussions de Trinidad de Carabisticks, les musiques réunionnaises de Zoréol, ou les sardanes de la Cobla la Mil.lenaria feront le contrepoint musical des comédiens de la Cie Gérard Gérard dans un effervescent « Roméo et Juliette » ou de fildefériste du Lonely Circus.
- Le 06 août, ne manquez pas non plus « L’oiseau bleu », ineffable conteur surréaliste et désopilant, le spectacle de feu et de Tango Bilbobasso, la parade barcelonaise « Objectif Lune » de Zigazaga, les concerts de Zaragraf, de Seb et les Frères ou de Cédric.
- Le 13 août, les Pistons Flingueurs funkent, la Nouvelle Collection jazz , les béninois Eyon Lé font danser, les Bandits du Vidourle amusent, Laye et Bordelune ensorcellent, mais le plus étonnant est peut-être le spectacle « Le Bain » de Sara Martinet…
- Le 20 août, enfin, la parade catalane d’Artristrass fait déambuler ses poissons géants, les clowns de la Cie Doré et la fanfare Tutti Frutti, Davy Kilembé, les Raskaï et la Transfrontalière achèvent cette 15ème édition comme à l’habitude très variée, tonitruante et joyeuse.

Le cœur de Ville de la Cité Roussillonnaise fête donc l’été de la plus belle des façons.
Approchez, approchez, braves gens, ça va commencer… !!


esteve.francoise@marie-perpignan.com
Jeudi 18 Juin 2009
Lu 1437 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs