Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


1519 - 2019 - 500 ans de renaissance au château royal de Blois

Tour à tour promontoire défensif, forteresse poétique, demeure gothique ou palais familial : le château royal de Blois, entièrement meublé et décoré, témoigne grâce aux illustres personnages qui l’ont habité.


Château de Blois © DR
Château de Blois © DR
C’est Louis XII, né à Blois en 1462, qui posera les premières pierres d’éléments Renaissance sur l’aile qui porte son nom. Lorsqu’il y installe sa cour, la ville et le château deviennent un foyer de rayonnement économique, d’une page d’histoire, d’un exercice de style et d’une course effrénée après la modernité ou le pouvoir. De cette incroyable diversité, le siècle de la Renaissance reste sans aucun doute l’âge d’or du château.

Mouvement intellectuel et artistique né en Italie, la Renaissance arrive en France grâce à Charles VIII, Louis XII et François Ier. Ils feront du Val de Loire cet incroyable foyer intellectuel avant-gardiste, participeront à promouvoir son art de vivre et resteront les éternels pères du lieu phare de création qu’elle est encore aujourd’hui.

C’est Louis XII, né à Blois en 1462, qui posera les premières pierres d’éléments Renaissance sur l’aile qui porte son nom. Lorsqu’il y installe sa cour, la ville et le château deviennent un foyer de rayonnement économique, politique et culturel.

15 ans plus tard, François Ier, père des Arts et des Lettres, lance la construction d’une nouvelle aile dans le style Renaissance desservie par un monumental escalier en vis. L'influence de l'Italie est alors visible partout : de la corniche aux moulures en passant par les pilastres et les lucarnes.

Un vrai décor Renaissance dans lequel les rois et reines de France séjournent régulièrement jusqu’à Catherine de Médicis, Henri II et Henri III qui feront du château un authentique palais familial et le berceau de nombreux enfants royaux.

Le château royal de Blois, le berceau des têtes couronnées

Pour fêter les 500 ans de renaissances en centre - val de loire, le château royal de Blois présente une programmation culturelle riche, singulière et atypique.
Le Château royal de Blois est l’un des rares sinon le seul monument français à offrir à ses visiteurs autant de visages que de siècles d’art et d’histoire : il est l’exemple unique de l'évolution de l'architecture française du XIIIe au XVIIe siècles et réunit autour d’une même cour un florilège de styles qui dessine sa singularité.

Résidence favorite de sept rois, dix reines de France et de princes en exil, le château est habité par le souvenir de ses hôtes illustres qui l’ont, des comtes de Blois à Henri IV en passant par Gaston d’Orléans ou François Ier, sans cesse enrichi et réinventé.

Situé au cœur du Val de Loire, berceau des arts et de l’architecture de la Renaissance en France, le château royal de Blois est l’un des symboles les plus prégnants de ce mouvement intellectuel et artistique. Empreint du souvenir de la souveraine italienne Catherine de Médicis, née il y a tout juste 500 ans, le château a vu grandir ses dix enfants. Décédée à Blois en 1589, véritable incarnation de la dynastie des Valois, cette grande protectrice des artistes et ordonnatrice de réceptions somptueuses en font l’un des personnages les plus emblématiques de la Renaissance.

En 2019, pour célébrer le 500e anniversaire de la Renaissance, le château royal de Blois a imaginé une programmation culturelle riche, singulière et atypique.

Point d’orgue de cette programmation, l’exposition exceptionnelle Enfants de la Renaissance, qui explore le thème inédit de l’enfance, de la naissance à l’éducation des enfants royaux et des enfants en général.
Berceau de nombreuses têtes couronnées, maison d’enfance des deux filles de Louis XII et d’Anne de Bretagne, pouponnière des 7 enfants de François Ier et Claude de France, palais familial pour Henri II et Catherine de Médicis puis demeure de la progéniture tardive d’Henri IV et de Marie de Médicis : le château n’a cessé de voir grandir ses enfants royaux ! Mélange intime de l’histoire du château et de l’évolution de l’éducation depuis le Moyen-Âge, cette exposition inédite aborde pour la première fois les us et coutumes liés à l’enfance de la fin du XVe au début du XVIIe siècle.

Siècle après siècle, de Thibaut le Tricheur à nos jours, du promontoire d’hier aux jardins d’aujourd’hui, du château féodal au château digital avec l’HistoPad, des fastes de la Médicis à l’exceptionnel Son et Lumière : le château n’a cessé d’être le théâtre d’expériences royales, de se réinventer et de fêter son intemporelle « Renaissance »

Pratique

Le château est ouvert tous les jours (sauf le 25/12 et 01/01)

// Visite du château :
Adulte : 12 € I Réduit : 9,50 € I Enfant (6 - 17 ans) : 6,50 €
// Son & Lumière : Adulte : 10,50 € I Réduit : 9 € I Enfant : 6,50 €
// Billet combiné "Visite du château + Son & Lumière" : 19,50 € I 15,50 € I 10,50 €

// Accès à l'exposition "Enfants de la Renaissance" et aux jardins : sans supplément sur le prix d'entrée

// Visite guidée inédite :
"Du hochet à l'armure, dans le quotidien des enfants de rois..." du 18 mai au 31 août - tous les samedis à 15h
(en supplément du droit d'entrée : + 5€ I + 2 €


Venir à Blois : à moins de 2h au sud de Paris
// en voiture (170 km)
// en train (Paris Austerlitz / Blois : 1h30 à 2h)




Pierre Aimar
Lundi 19 Novembre 2018
Lu 81 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 212



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs