Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


14 juin, Une partition rare : Paulus, de Mendelssohn, Eglise de l’Annonciation, Lyon. Par Jacqueline Aimar

L’œuvre de Mendelssohn, très rarement exécutée, est donnée à l’occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur allemand et de la clôture de l’année Saint Paul.
L’oratorio Paulus écrit entre 1834 et 1836, a été certainement le plus populaire au temps du compositeur ; créé à Düsseldorf pour la célébration de Pentecôte sous la direction de Mendelssohn alors directeur de l’orchestre et des chœurs de la ville, elle connut immédiatement un succès exceptionnel, puis fut jouée dans toute l’Allemagne, mais aussi en Angleterre, en Scandinavie, en Pologne, et même à Boston, New-York et Baltimore entre 1837 et 1939.


Le livret de Julius Schubring et Julius Fürts est inspiré des Actes des Apôtres.

On sent Mendelssohn attiré par les Passions de Bach, par Haendel auss i: il fait appel au récitatif, aux arias, aux chœurs et au choral luthérien, apportant à l’oratorio un progrès essentiel dans la musique sacrée.
Schumann peut écrire dans la revue qu’il a fondée peu auparavant : « C’est une œuvre qui ouvre le cœur à la foi et à l’espérance, qui réapprend à aimer son prochain ; c’est là que nous nous reposons comme sous les palmiers après nous être épuisés à chercher et qu’un paysage fleuri s’étend soudain à nos pieds. Saint Paul (Paulus) est une œuvre de la plus pure espèce, qui dégage paix et certitude . »

Les interprètes : Chœurs et l’Ensemble instrumental de la Primatiale Saint-Jean de Lyon

Paulus sera interprété par les Chœurs et l’Ensemble instrumental de la Primatiale Saint-Jean de Lyon, riche de plus de 250 exécutants. Les chœurs représentent 12 siècles de tradition puisque leur histoire remonte à Charlemagne et qu’ils s’honorent à vouloir entretenir un patrimoine vivant au sein de ce bâtiment exemplaire.
La Maîtrise formée uniquement de 80 garçons, de 10 à 25 ans, met en valeur la qualité et l’étendue de leurs voix, la pureté du timbre, et sa puissance sonore. Elle est dirigée par Jean-François Duchamp et aborde le répertoire des grandes œuvres de musique sacrée, Haendel, Mozart, Bach, Rossini et Vivaldi et se tourne également vers le contemporain.
La Schola elle, est composée uniquement de 80 filles de 10 à 22 ans, dirigées par Thibaut Louppe et propose à côté d’un répertoire classique, des œuvres moins abordées, Britten, Poulenc, Fauré, les Scandinaves et crée des œuvres comme la Magnificat de Loïc Mallié.
Quant au Chœur mixte de la Primatiale, il est avant tout liturgique et se double d’un travail de concert à Lyon et dans la région, mettant chaque année une grande œuvre avec orchestre à son répertoire. Parmi les plus marquantes, Le Stabat Mater de Schubert, ou la Cantate en forme de croix de J. Berthier ; ou encore Mozart et la Messe du Couronnement et dernièrement, le Requiem allemand de Brahms.
En solistes, Sophie Lou, soprano, qui participe aux Solistes de Lyon Bernard Tétu et se produit dans le répertoire d’oratorio. Et Julien Picard , ténor, qui après des études scientifiques s’est entièrement voué au chant lyrique, fréquentant Mozart et Cimarosa mais aussi le répertoire baroque avec Actéon et Les Arts Florissants.
C’est Grégoire Guérin qui assure la basse, après un rôle dans Cyrano de Bergerac aux côtés de Roberto Alagna, et dans le Barbier de Séville où il interprète Figaro.
Quant à Jean-François Duchamp, Maître de chapelle, il dirige l’école Maîtrisienne des Petits Chanteurs de Lyon depuis sa création et se plaît à remettre dans leur contexte, les messes de minuit, les Messes de Mozart, les Vigiles pascales, au cours des liturgies de festivals comme celui d’Ambronay, de la Chaise-Dieu ou de Lyon en musique baroque.
Cet Oratorio Paulus, rarement donné, se présente comme une œuvre significative de la musique romantique de tradition allemande et cela bien qu’elle ait été un chef-d’œuvre oublié à découvrir.
Jacqueline Aimar

Le 14 juin, 17h30, le dimanche 16 juin, 20h30, Eglise de l’Annonciation, 04 78 37 74 12


pierre aimar
Jeudi 21 Mai 2009
Lu 2908 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Sublime baroque - 10/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 84



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales