Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


11/1/09 <> L’évolution du piano à l’époque de Haydn, Mozart et Beethoven. Concert commenté par le pianiste Paul Badura-Skoda. Théâtre Croisette à Cannes

Pavel Baleff, chef invité. Paul Badura-Skoda, piano


“Au pupitre, le chef invité bulgare Pavel Baleff, au sang-froid et à la direction infaillible, insuffle à l’Orchestre Régional la transparence requise dans Mozart.
À la tête de la formation régionale qu’il inspire et galvanise, il fait de la 7e symphonie de Beethoven, chef d’oeuvre à réveiller les morts et à maintenir debout les vivants, une fête aussi mystérieuse qu’audacieuse, paroxystique, dionysiaque, hallucinante. On n’a pas compté les rappels ! ”
[Nice-Matin - 20 novembre 2007]

Au début, Paul Badura-Skoda voulait devenir un ingénieur, mais heureusement il a changé d’avis. De nos jours, il est applaudi dans toutes les plus grandes salles de concert du monde et se produit en tournées sur tous les continents, joue avec les meilleurs orchestres et enregistre avec les célèbres maisons de disques. En d’autres mots, Paul Badura-Skoda est l’un des plus importants pianistes de notre temps.
Né à Vienne, dont il est toujours l’ambassadeur d’une manière si particulière de faire et d’être la musique, Paul Badura-Skoda a très tôt été impressionné par le pouvoir moral évident que détient la musique un aspect qu’il souligne encore aujourd’hui.

Programme
Wolfgang Amadeus Mozart
Der Schauspieler Direktor, ouverture, K 486
Joseph Haydn
Concerto n°11 en ré majeur
pour piano & orchestre
Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto n°9 en mi bémol majeur
pour piano & orchestre “Jeunehomme”, K 271
Joseph Haydn
Symphonie n°103 en mi bém


pierre aimar
Jeudi 18 Décembre 2008
Lu 232 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81