Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



10.09 au 9.10.10 : Christine Maillot : « Mémoire en écho » à la Galerie Depardieu, Nice

L’œuvre de Christine Maillot est un travail in progress, l’aboutissement d’une longue élaboration intellectuelle (de nombreux théoriciens sont appelés en soutien lors de ses longs développements conceptuels écrits), mais aussi plastique, puisque sa matérialité en est la terre nourricière même.


Une « Mémoire en écho », ou représenter le bruit du Monde

En effet, malgré des œuvres exposées faisant globalement appel aux technologies les plus récentes (photo, imprimante, lumière, numérisation, etc.), ces réalisations comportent toujours une base de matériaux plastiques (poudres de pastels, concrétions diverses, etc.) allégoriquement disséquée ensuite. Ainsi, les caissons lumineux présentés à cette exposition, par leur constitution légère et fragile, leurs images répétées aussi bien obsédantes qu’évanescentes, par l’effet mystérieux de la lumière bleutée qui les traverse, les remplissant d’une aura laiteuse, tendent à créer une sensation fluide, rythmée et vibratoire, s’unissant à la magie que nous transmet le monde sonore puisque en mécanique ondulatoire, fréquences sonores et lumineuses sont analogiques.
Pour l’artiste, tout a commencé dans une époque antérieure, quand la peinture était encore son support privilégié. Par exemple, un grand tableau peint en recto-verso témoignait de son besoin de capter deux aspects de la multiplicité du monde et les états psychiques qui s’y impriment : allusion à notre capacité de ne voir qu’une chose à la fois, tandis que d’autres restent inextricablement cachées. Dans le même effort de cerner les différentes facettes de la réalité, un peu plus tard, Christine Maillot peint son auto-portrait sur deux toiles juxtaposées. Mais ce dédoublement ne satisfait pas complètement l’artiste car ne disséquant pas encore suffisamment la voix qui, comme elle le dit dans l’un de ses textes, « s’exprime à la jonction du Psyché et du Soma ». Bientôt elle cherche d’autres moyens pour capter et tramer dans ses images ces vécus et ces sensations.
Impressionnée par la richesse du monde de la musique et en particulier par la charge émotionnelle qui existe dans le déploiement de la voix, elle désire alors incorporer physiquement dans ses œuvres, les vibrations incantatoires du chant, son enveloppe sonore. Ce désir la lance dans une recherche pointue de nouveaux matériaux plastiques et de représentations qui complexifient largement son travail ; sculptures en ressorts photographiés, superposés, retravaillés à l’ordinateur, etc., afin de matérialiser au mieux « la chair du monde », comme le disait Merleau Ponty.
Le fait de changer de medium et d’imprimer ses images peintes, aussi bien que des photographies, sur des transluçons, donne alors à Christine Maillot la possibilité de cumuler plusieurs versions juxtaposées, destinées à être perçues simultanément. Cette simultanéité, vieux rêve des peintres sevrés de mouvement, ajoute dans ses constructions, la dimension du temps, du rythme et donc, du son. Un son qui, bien qu’inaudible, est présent comme un lointain écho du Big Bang, celui-là même qui est à l’Origine du monde, délicieux double sens temporel et formel entre Univers en expansion d’Einstein et Univers érotique de Courbet.
Tout le ressort de l’Homme en somme…
On est donc appelé à regarder ces images, construites comme des partitions immatérielles, comme des radiographies d’un réel mémorisé, fantasmé, pris et repris dans le jeux des émotions, un réel qui nous échappe et nous laisse démunis dans le deuil de sa nostalgie, avec « une musique d’Humanité »...
Francis Parent
(Critique d’art, membre de l’A.I.C.A.) (association Internationale des critiques d'art)

Christine Maillot : « Mémoire en écho »
vernissage vendredi 10 septembre, à partir de 18h
exposition jusqu'au samedi 9 octobre 2010
Galerie Depardieu
64 boulevard Risso Face au Mamac
06300 Nice - France
Tél. +33 0 497 12 12 99
galerie.depardieu@orange.fr
www.galerie-depardieu.com
10.09 au 9.10.10 : Christine Maillot : « Mémoire en écho » à la Galerie Depardieu, Nice


pierre aimar
Vendredi 10 Septembre 2010
Lu 1180 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...