Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



artgenève 2014 : un troisième rendez-vous réussi. Le salon d’art genevois est arrivé à maturité

La troisième édition d’artgenève a fermé ses portes le dimanche 2 février au soir sur un succès commercial et médiatique pour les galeries. Quelque 12'600 entrées ont été enregistrées à trois heures de la fermeture, soit une progression de près de 50% par rapport à 2013.


Ryszard Grzyb untitled, 1986 distemper on paper 172 x 195 cm Présenté par l’espace Piktogram de Varsovie
Ryszard Grzyb untitled, 1986 distemper on paper 172 x 195 cm Présenté par l’espace Piktogram de Varsovie
Le rayonnement au travers de la presse tant nationale qu'internationale a été largement positive. Le salon a trouvé sa formule de même qu'un public qui tend public à se fidéliser. Si le prestige des galeries ainsi que la qualité des œuvres proposées vont croissants, les projets curatoriaux ne sont pas en reste. artgenève proposera par ailleurs une prolongation de l'une de ses expositions au Palace Hôtel de Gstaad le mardi 6 février.

artgenève est désormais inscrit au calendrier des amateurs et des collectionneurs d’art contemporain. L’édition 2014 de la plus jeune des grandes foires d’art contemporain, d’art moderne et de design a définitivement fait son entrée dans la cour des grands. L’accent mis sur la qualité, l’ouverture accrue vers l’international, la diversité des galeries et exposants institutionnels ainsi que le développement d’activités publiques et VIP ont été autant de raisons du succès d’artgenève.

Le salon, en croissance continue depuis sa création, s’est ouvert plus largement à l’international en sélectionnant notamment des exposants venus d’Amsterdam, Athènes, Berlin, Bruxelles, Londres, Milan, Madrid, New York ou Paris. Une vingtaine de galeries suisses étaient également présentes. L’objectif du comité de sélection a été d’une part de retenir des galeries établies internationalement et d’autre part de donner une visibilité à de jeunes galeries jugées prometteuses. L’internationalisation s’est vérifiée également dans l’origine géographique des visiteurs et des journalistes. Un salon international, donc, qui a aussi accueilli une quantité conséquente de visiteurs de l'arc lémanique.

Tant les professionnels que les amateurs d’art ont apprécié l’excellent niveau de qualité des œuvres exposées ainsi que la possibilité de découvrir deux collections privées. Au programme, un ensemble unique d’œuvres majeures de Pierre Klossowski, propriété d’un collectionneur genevois, et une collection d’œuvres appropriatives américaines des années 1980. Une nouveauté de cette édition d’artgenève a recueilli de nombreux suffrages: My Joy, une exposition d’artistes russes proposée par Katia Krupennikova au sein de laquelle les oeuvres de plusieurs générations d'artistes sont confrontées. Enfin, les arbres du Suédois Henrik Håkansson, suspendus à l’entrée du salon, ont certainement captivé l'attention des visiteurs.

La foire présentait aussi un espace dans lequel entraient en discussion une sélection d'œuvres prêtées pour l'occasion par les galeries. L'« exposition-bar » Conversation Piece, curatée par Tirdad Zolghadr, critique pour la revue d’art « Frieze », et par l’artiste suisse Peter Stoffel, offrait un regard croisé sur les productions d'artistes tels que Sol LeWitt, Seydou Keïta ou encore Liam Gillick. L'exposition se verra prolongée dans le cadre du Palace Hôtel de Gstaad, le mardi 6 février.

Alors que les expositions non-commerciales occupent une place importante, les galeries demeurent au centre des préoccupations du salon. C'est en ce sens qu'artgenève a créé le Prix Solo artgenève – F. P. Journe qui a récompensé le meilleur solo show proposé par une galerie présente à artgenève. Cette année, le jury, composé de figures majeures de la scène artistique européenne, Caroline Bourgeois (collection François Pinault), Beatrix Ruf (Kunsthalle Zurich) et Andrea Bellini (Centre d’art contemporain Genève), a primé l’exposition de Roman Signer présentée par la galerie zurichoise Häusler Contemporary.

artgenève a aussi à cœur d'encourager et de soutenir la jeune critique artistique. Le second prix décerné par le salon genevois s'inscrira dans ce projet. Il récompensera le texte d'un ou d'une jeune critique d’art que son auteur aura soumis au comité. Soutenu par la fabrique genevoise d’instruments d’écriture Edelberg Haute Manufacture, ce prix sera attribué dans le courant de l'année 2014 lors d’un événement spécial artgenève.

Les organisateurs d'artgenève sont heureux de ce bilan positif et donnent rendez-vous au public à Gtsaad, puis à Palexpo en janvier 2015.


Pierre Aimar
Dimanche 2 Février 2014
Lu 196 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...