Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Sylvanès, Abbaye de Sylvanès, XXXIe Festival international de Musique Sacrée. 'Voix sacrées, l’Âme des Peuples'. 13 juillet au 31 août

Une des devises de ce «festival pour la rencontre et le dialogue des Cultures, des Religions des Hommes pour la paix dans le monde» est si belle qu’on se prend à rêver à une humanité enfin meilleure, et sans nul doute plus intelligente .
«L’essentiel de ce qui nous unit est tellement plus fort que ce qui nous divise»


Un choc des cultures

Concert de nuit à l’abbaye de Sylvanès © Abbaye de Sylvanès
Concert de nuit à l’abbaye de Sylvanès © Abbaye de Sylvanès
Car ce qui semble manquer aux hommes malgré tout le respect que l’on doit à certains d’entre eux, c’est bien une part d’intelligence, de celle qui se constitue de réflexion et de conscience de l’autre, de celle qui laisse place aux valeurs de générosité, celle des grands humanistes ; c’est-à-dire à contre-courant de ces temps de matière et d’argent, de bourse et de calculs, de trusts et d’intérêts financiers.
D’absence de cœur et même de cervelle.

A Sylvanès, mêlant les peuples et leurs musiques, les genres et les humains, le festival veut provoquer ce choc des cultures duquel on aimerait encore tout espérer.
Il s’inscrit avant tout dans la durée, du 13 juillet au 31 août et dès le 13 juillet, un événement le Sattriya avec les moines artistes-danseurs de Majuli et le 20 juillet, des voix de femmes et harpes par les solistes de Lyon Bernard Tétu. En création musicale du 31e Festival, Vox Bogomili et le souffle bulgare en Terre Cathare, les 9 et 10 août. Pour le 17 août, invitation à une journée de noces en Transylvanie, de l’office religieux aux chants, musique et danses du banquet. Jusqu’au 31 août couronné par le Chant des hommes, des chants et polyphonies sacrés et traditionnels et chants à danser.
Après ce tour d’horizon on peut découvrir aussi tous les autres spectacles qui emmènent le spectateur à Nant ou à Saint-Grégoire, à l’abbaye de Loc Dieu et même à la grotte de l’Aven Armand ; et qui nous font rencontrer les Chants diphoniques et chants de gorge par Une nuit dans les steppes de Mongolie, ou les Chants de la Terre Morave, musiques Klezmer et Slaves, ou encore une Nuit Flamenca, une nuit du Gospel et les chants de la Liturgie orthodoxe.
On peut aussi retrouver des formes plus classiques avec le Vespro delle Beata Vergine de Monteverdi ou la Messe de Requiem de Jean Gilles par le chœur de chambre les Eléments dirigé par Joël Suhubiette ou, autres grandes œuvres, le Stabat Mater et Magnificat de Vivaldi et le Dixit Domine de Haendel.
Ce superbe cadre encore livré à la nature et aux bois -cela s’appelle Sylvanès et les nymphes des forêts ne sont jamais loin-, se révèle parfaitement adapté à ces évocations musicales de tous genres et de toutes contrées.
«Lieu de mémoire, de ressourcement, mais aussi de créations et d’expériences authentiques, l’Abbaye de Sylvanès, forte de son rayonnement et de sa vocation de haut lieu culturel et musical où se vit une relation singulière entre l’Art et le Sacré, s’inscrit depuis 30 ans dans cette mission universelle.» Jacqueline Aimar
Du 13 juillet au 31 août,
05 65 98 20 20


pierre aimar
Jeudi 19 Juin 2008
Lu 735 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Durance Luberon

Durance Luberon


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Tricastin

Tricastin