arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Spéléothèmes. Archives du climat, de Dominique Genty. Editions Hartpon

Préfaces de Jean Jouzel, prix Nobel de la paix avec le Giec en 2007 & Richard Maire, directeur de recherche émérite au CNRS


Spéléothèmes. Archives du climat, de Dominique Genty. Editions Hartpon
« Pour Dominique Genty, les grottes auxquelles il a consacré son activité de recherche depuis une trentaine d’années sont l’objet d’une double passion. Les stalagmites, sur les propriétés desquelles il est intarissable, constituent certes des archives exceptionnelles de notre climat et de notre environnement ; mais elles sont pour lui bien davantage : des objets d’art façonnés par la nature sur lesquels il porte un regard d’esthète. ». Jean Jouzel

À la recherche du temps pétrifié
Dominique Genty est un scientifique français internationalement reconnu dans sa spécialité. Paléoclimatologue, Directeur de recherche au CNRS, il est également passionné de photographie depuis l’adolescence et nous offre avec “Spéléothèmes, Archives du climat” un ouvrage hors-norme, conçu à la fois comme un livre d’art et un livre de sciences.
Plus de 80 photographies reproduites en pleine page nous dévoilent les splendeurs cristallines qui se cachent sous la gangue calcaire des stalactites, des stalagmites et autres concrétions sculptées goutte à goutte par l’écoulement des eaux dans les gouffres et les grottes de France et du monde. Textes et légendes rendent accessibles au grand public 30 années de recherche qui ont révolutionné notre connaissance du climat et de la Préhistoire, en démontrant que ces dépôts minéraux que l’on nomme “spéléothèmes” enregistrent depuis des milliers d’années, avec une précision quasi saisonnière, l’évolution de l’environnement et les traces des activités humaines.

Le regard du chercheur...
Dominique Genty est à l’origine de découvertes majeures. Il a notamment démontré que les stalagmites étaient composées de couches annuelles de croissance appelées “lamines”, comparables aux cernes des arbres, dont le décompte permet d’établir des chronologies d’une grande précision à l’échelle des temps géologiques. Il a également démontré que la plus ou moins forte présence de carbone 13 dans les spéléothèmes était liée à la densité de la couverture végétale au-dessus des grottes, elle-même liée au climat. Il a ainsi contribué à reconstituer précisément les évolutions des climats passés de façon extrêmement précise, démontrant leurs complémentarité aux études des carottes de glace, marines et lacustres. ...
Ses découvertes ont été d’un apport inestimable pour l’étude si importante aujourd’hui de l’évolution du climat de la terre, mais également pour l’archéologie. Car les concrétions que l’on trouve dans les grottes portent la trace des activités humaines : qu’il s’agisse de feux allumés par nos ancêtres préhistoriques, des essais nucléaires du XXe siècle, ou encore de déforestations au Moyen Âge.
Les travaux de Dominique Genty ont en particulier permis de confirmer l’âge de l’occupation de la grotte Chauvet, avec ses peintures de 35 000 ans deux fois plus anciennes que celles de Lascaux, mais aussi de reconstruire l’évolution du climat de la région sur des dizaines de milliers d’années.

…& L’œil du photographe
Mais Dominique Genty est aussi passionné de photographie depuis l’âge de 14 ans, et n’a eu de cesse d’explorer les techniques les plus modernes comme les procédés anciens. Son parcours professionnel l’a ainsi amené à travailler dès les années 1980 avec les images numériques, tandis que sa passion pour l’histoire de la photographie l’a conduit à s’initier à la technique ancestrale du daguerréotype, qu’il pratique à titre personnel depuis 2007.
Dominique Genty porte donc sur les stalactites et les stalagmites un regard à la fois scientifique et artistique. Les échantillons qu’il étudie sont systématiquement photographiés au scanner en très haute résolution, après avoir été coupés puis polis, afin de révéler les secrets de leurs entrailles. Mais parmi les innombrables clichés qu’il réalise dans un but de documentation scientifique, il sélectionne certains d’entre eux pour des raisons souvent purement esthétiques. Il passe alors de longues heures à les retravailler dans le but de magnifier les œuvres d’art façonnées par la nature au fond des grottes. Il s’attache notamment à leur forger un écrin, en remplaçant le fond grisâtre et maculé de poussières des scans originaux par un fond d’un noir profond et uniforme, pareil à l’obscurité des gouffres.

Livre d’art & ouvrage scientifique
Quatre-vingts de ces clichés ont été soigneusement choisis par Dominique Genty pour être reproduits dans son livre, “Spéléothèmes, Archives du climat”. Le cœur de l’ouvrage se déploie ainsi sous la forme d’un cahier photographique qui occupe près de la moitié des deux-cents pages que compte le livre. La maquette est conçue de façon à ce que rien ne vienne distraire le lecteur de la contemplation des spéléo-thèmes, de la diversité de leurs formes, des mille nuances brunes, orangées ou bleutées de leurs cristaux translucides...
Sur ces images, seules sont indiquées la taille et la provenance des échantillons, ainsi que la page de l’ouvrage où se trouve la légende détaillée dévoilant les messages paléoclimatiques et archéologiques de chacun des échantillons présentés. Préfacé par le climatologue Jean Jouzel, prix Nobel de la Paix 2007 avec le GIEC, et par le spéléologue et karstologue Richard Maire, Directeur de Recherche émérite au CNRS, l’ouvrage est également brièvement introduit pas Dominique Genty et complété par un cahier scientifique, qui apporte un premier regard généraliste sur les méthodes et les enseignements de cette nouvelle science qu’est l’étude des spéléothèmes.
Natif du Périgord, où il vit toujours, Dominique Genty explore les grottes depuis l’enfance. Il a consacré sa vie à leur étude, avec un émerveillement toujours renouvelé. C’est cet émerveillement de savant et d’artiste qu’il a souhaité partager auprès d’un large public avec “Spéléothèmes, Archives du climat”, son premier ouvrage.


Sortie : 20 octobre 2022
80 planches photographiques
112 pages de documents scientifiques
20,5 x 29,5 cm
196 pages
Prix : 45€

Ce spéléothème de 8 cm de haut a permis de dater l’éboulis qui a fermé la grotte Chauvet, il y a plus de 5500 ans © DR
Ce spéléothème de 8 cm de haut a permis de dater l’éboulis qui a fermé la grotte Chauvet, il y a plus de 5500 ans © DR

Les stalagmites, une fois sciées et po-lies, peuvent laisser apparaître de fines couches de croissance, à l’image des cernes des arbres
Les stalagmites, une fois sciées et po-lies, peuvent laisser apparaître de fines couches de croissance, à l’image des cernes des arbres

La grotte d’Arcy-sur-Cure, dans l’Yonne
La grotte d’Arcy-sur-Cure, dans l’Yonne


Pierre Aimar
Dimanche 9 Octobre 2022
Lu 106 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 29

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements