Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Sections/Intersections 25 ans de la collection du musée Guggenheim Bilbao du 19 octobre 2022 - 22 janvier 2023

En 2022, le Musée Guggenheim Bilbao célèbre, avec le soutien de BBK, son 25e anniversaire par une ambitieuse présentation de sa propre collection dans toutes ses salles. Sections/Intersections. 25 ans de la Collection du Musée Guggenheim Bilbao est conçue comme un grand triptyque. Elle se compose de trois sections thématiques qui dialoguent entre elles et permettent de redécouvrir les œuvres qui ont historiquement marqué tant l’intérieur que l’extérieur du musée.


Georg Baselitz. En train de prendre le soleil et la lune chez Jeff et Damien. Huile sur toile, 300 x 250 cm. Guggenheim Bilbao Museoa
Georg Baselitz. En train de prendre le soleil et la lune chez Jeff et Damien. Huile sur toile, 300 x 250 cm. Guggenheim Bilbao Museoa
C’est ainsi que, pour la première fois dans l’histoire du musée, tous les étages du bâtiment accueillent dans l’intégralité de leurs espaces – habituellement dédiés à des expositions temporaires – une vision panoramique de la collection constituée par le musée depuis sa création à nos jours. Marquer l’histoire au troisième étage, Déployer des récits au deuxième étage et La vie matérielle au premier étage sont les axes thématiques de cette grande exposition.

Chacun de ces trois axes thématiques a son propre concept autonome mais dialogue aussi avec les deux autres, ce qui évoque de nombreuses sections et intersections entre les différents espaces, temporalités et domaines d’intérêt. Elles apportent une vision nouvelle sur la collection. Entre autres aspects exceptionnels de cette exposition, on soulignera la présence de pièces rarement exposées et celle de nouvelles acquisitions, ainsi que le retour dans les salles d’œuvres de grand format récemment restaurées. Les visiteurs sont ainsi invités à admirer, sous un nouveau jour, des œuvres emblématiques telles que Marine (Seestück, 1998) de Gerhard Richter, Dessin mural nº 831 (Formes géométriques) [Wall Drawing #831 (Geometric forms), 1997], de Sol LeWitt, Éclair illuminant un cerf (Blitzschlag mit Lichtschein auf Hirsch , 1958-85), de Joseph Beuys ou encore Sans titre (Untitled, 1988), de Jannis Kounellis, parmi la sélection d’œuvres de la Collection du Musée Guggenheim Bilbao.

Parcours

Marquer l’histoire – Troisième étage
Cette section s’articule autour de deux dimensions clefs du Musée Guggenheim Bilbao, l’architecture de Frank Gehry et une sélection d’œuvres qui cristallisent des moments clefs de l’histoire de l’art après la Seconde Guerre mondiale. Avec la volonté affichée d’amplifier l’interaction entre l’art et l’architecture, les espaces dégagés et emplis de lumière du dernier étage du musée sont magnifiés par la présence de plusieurs œuvres iconiques de sa collection, réinstallées pour souligner la conception originelle du bâtiment après avoir ouvert les lanternes et éliminé les cloisonnements intérieurs ajoutés au fil du temps.

Déployer des récits – Deuxième étage
Souvent, les œuvres narratives viennent illustrer des événements religieux, légendaires, historiques, abstraits, représentatifs ou mythologiques qui procurent plusieurs niveaux d’interprétation. Elles se servent de l’expérience individuelle pour transmettre des histoires partagées, qu’elles soient réelles ou fictives. Parfois, le récit se construit autour de thèmes et de personnages. Parfois, il s’appuie sur des objets et des matériaux quotidiens porteurs d’associations culturelles bien ancrées. Et parfois, il trouve son origine dans une fiction qui pousse l’imagination du spectateur à la compléter ou à l’interroger.

La vie matérielle – Premier étage, salle 105
Ces dernières décennies, l’essor progressif des technologies de l’information a conduit des artistes de générations et d’origines différentes à reconsidérer la matérialité de notre monde et à souligner par leur pratique sa réalité tangible et irréductible. Avec une sélection d’œuvres des cinquante dernières années du monde entier, l’exposition présente, presque comme un paysage, la force de cette reconnaissance, qui est aussi une inépuisable source de réinvention. L’écho de mouvements historiques comme l’Arte Povera et le conceptualisme joue un rôle majeur dans les développements plastiques actuels. S’il se ressent avec une force particulière dans le domaine de la sculpture, il concerne aussi d’autres médiums et d’autres techniques.

Yayoi Kusama – Premier étage, salle 103
Grâce à un prêt de longue durée fait au Musée Guggenheim Bilbao, l’exposition présente une œuvre de l’artiste et écrivaine japonaise Yayoi Kusama (Matsumoto, Nagano, 1929). Figure pionnière et éminente de la création contemporaine, Yayoi Kusama conçoit l’art comme un moyen utile au changement social et a recours à cette fin à la performance, à la peinture, au dessin, à la sculpture, à la littérature et à ses célèbres installations immersives, les Salles des miroirs à l’infini (Infinity mirror rooms ).

DIDAKTIKA
Le projet Didaktika qui vient compléter l’exposition en ligne et en présentiel sous le titre de Si les murs
pouvaient parler. Si les murs pouvaient parler..., ils nous proposeraient une infinité de récits grâce auxquels nous pourrions apprendre bien des choses sur les 25 ans de la collection et du Musée Guggenheim Bilbao, y réfléchir et en tirer le meilleur profit.

Info+

Museo Guggenheim Bilbao
Avenida Abandoibarra, 2
48009 Bilbao

Teléfono :
+34 944 35 90 00
+34 944 35 90 80


Pierre Aimar
Mercredi 21 Septembre 2022
Lu 79 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 256

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements