arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Sauvegarde des statues des frères Coustou au musée des beaux-arts de Lyon

Situées sur la place Bellecour, au pied de la statue équestre de Louis XIV, les deux chefs-d’œuvre, dans un état critique, ont été déplacés au musée des Beaux-Arts de Lyon où ils seront restaurés.


Place Bellecour, décembre 2020 © Muriel Chaulet / Ville de Lyon
Place Bellecour, décembre 2020 © Muriel Chaulet / Ville de Lyon
Ces bronzes de 1721, classés au titre des monuments historiques, sont les derniers de cette époque encore exposés en extérieur en France. À ce jour, aucun dispositif ne les protège des dégradations. Les œuvres sont également exposées aux intempéries et à la pollution atmosphérique.
L’opération de déplacement des œuvres a donc pour but de les protéger et d’assurer leur conservation au musée des Beaux-Arts de Lyon.

Une restauration exceptionnelle ouverte au public
Une fois déposées au musée des Beaux-Arts de Lyon, les sculptures des frères Coustou feront l’objet d’une restauration impliquant le traitement des dégradations observées. Cette restauration comprendra le dépoussiérage des deux œuvres, leur décrassage, l’élimination des graffiti, des inscriptions et des autocollants, mais aussi celle des produits de leur corrosion, et, enfin, la protection de leur surface. Elle aura lieu dans une structure aménagée à cette fin dans le cloître du musée des Beaux-Arts. Plusieurs présentations de cette opération exceptionnelle seront effectuées au mois de juin 2021 par les restaurateurs pour des groupes et sur réservation.

À l’issue de leur restauration, à l’automne 2021, les deux bronzes des frères Coustou seront visibles par le public de manière permanente, au sein du musée des Beaux-Arts, au bas de l’escalier d’honneur de l’abbaye des Dames de Saint-Pierre, dit également « escalier Thomas Blanchet ».
Ils feront l’objet d’une scénographie spécifique et seront accompagnés d’outils de médiation permettant de valoriser la qualité de ces deux authentiques chefs-d’œuvre de la sculpture réalisés au tournant du XVIIe siècle. Cette opération de sauvetage décisive sera aussi pour le musée l’occasion de compléter son fonds de sculpture en rendant hommage à deux artistes d’origine lyonnaise.

Nicolas Coustou, La Saône. Bronze, H. 236 ; L. 327 cm ; Pr. 125 cm © Muriel Chaulet / Ville de Lyon
Nicolas Coustou, La Saône. Bronze, H. 236 ; L. 327 cm ; Pr. 125 cm © Muriel Chaulet / Ville de Lyon

Guillaume Coustou, Le Rhône, bronze, H. 221 ; L. 347 cm ; Pr. 137 cm © Muriel Chaulet / Ville de Lyon
Guillaume Coustou, Le Rhône, bronze, H. 221 ; L. 347 cm ; Pr. 137 cm © Muriel Chaulet / Ville de Lyon

Nicolas Coustou (Lyon, 1658 - Paris, 1733) / Guillaume Coustou (Lyon, 1677 - Paris, 1746)

Issus d’une lignée de sculpteurs sur bois lyonnais, Nicolas et Guillaume Coustou quittèrent tous deux Lyon alors qu’ils étaient jeunes, pour rejoindre à Paris leur oncle, Antoine Coysevox, sculpteur d’origine lyonnaise qui dirigeait alors l’Académie royale de peinture et de sculpture. Devenus membres de l’Académie royale, les deux frères participèrent aux prestigieux travaux de décoration des châteaux de Versailles et de Marly, ainsi qu’à ceux de grandes églises parisiennes telles que la cathédrale Notre-Dame, Saint-Louis-des-Invalides, Saint-Roch et Saint-Paul-Saint-Louis.
Ils collaborèrent rarement à une même œuvre, mais s’associèrent pour la création des allégories de la Saône et du Rhône, auprès desquels ils posent avec fierté dans leurs portraits peints par Gros et Delyen.

Jean Le Gros, Nicolas Coustou, 1725 @ RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / G. Blot / C.Jean
Jean Le Gros, Nicolas Coustou, 1725 @ RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / G. Blot / C.Jean

Jean-François Delyen, Guillaume Coustou, 1725 @ RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / D. Arnaudet / G. Blot
Jean-François Delyen, Guillaume Coustou, 1725 @ RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / D. Arnaudet / G. Blot


Pierre Aimar
Mardi 23 Mars 2021
Lu 114 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 239