arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Saison Oh ! Pays-Bas : la création néerlandaise souffle sur Marseille-Provence 2013

Invités par Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture, les Pays-Bas présentent, depuis le début de l'année 2013, toute une série de manifestations aux bords de la Méditerranée. Fédérées au sein d'un parcours Oh ! Pays-Bas et de son site dédié www.ohpaybas.com, c'est l'occasion d'offrir au regard des Européens un florilège de la diversité et de l'originalité de la démarche artistique néerlandaise. Entre danse, musique, arts de rue, design, art contemporain, cinéma, etc., la création néerlandaise à Marseille-Provence 2013 propose au total plus d'une quarantaine de manifestations. Pour les prochains temps forts de Oh ! Pays-Bas, suivez le programme !


Du 6 au 9 novembre - Danse contemporaine - ICKamsterdam Emio Greco & Pieter C. Scholten - « L'Etranger »

le 21 novembre 2013, concert d'Arifa
le 21 novembre 2013, concert d'Arifa
En danse contemporaine, le chorégraphe et danseur Emio Greco ainsi que le dramaturge Pieter C. Scholten de l'International Choreographic Arts Centre (ICKamsterdam) invités par le Théâtre du Jeu de Paume, danseront les mots d'Albert Camus avec la force d'un corps engagé, dans un univers clos et suffoquant, dans la chaleur d'une Algérie lumineuse et bruyante où un homme revendique sa liberté et son droit à la différence.
Quand sa mère meurt, on pleure. Quand on fait l'amour avec quelqu'un, on l'aime. Quand on abat quelqu'un, on exprime du regret. Le protagoniste du premier roman d'Albert Camus, L'Étranger, ne se plie à aucune de ses conventions. Il s'en moque. Il abat un homme sans motif apparent, et lors du procès qui s'ensuit, il s'obstine à ne pas défendre son comportement de manière convaincante. Il ne ressent pas de remords et ses propos manifestent triomphalement cette vérité, même si ce parti pris lui coûtera sa vie.
Les motivations insondables de l'antihéros de Camus intriguent Emio Greco & Pieter C. Scholten et constituent le point de départ d'une étude autour de l'éthique, la pression sociale et la volonté de (sur)vivre. Que nous apprend la lutte d'un homme sur la société dans son ensemble?
Inspirés par la manière dont Camus met en avant un dilemme philosophique par le biais de la fiction, Emio Greco et Pieter C. Scholten ont décidé de s'appuyer sur son roman pour créer un nouveau spectacle de danse multimédia. Pour eux, un corps, une personne représente toujours une multitude d'idées, de concepts et de sentiments parallèles et simultanés. Mais qu'est-ce qui détermine l'acte final, la façon dont une personne se manifeste? Le corps ou l'esprit? La pensée intime ou les codes sociaux? Dans quelle mesure sommes-nous soumis à nos propres (im)pulsions?

Du 6 au 9 novembre 20h30, Théâtre du Jeu de Paume, 17-21 rue de l'Opéra, 13100 Aix-en-Provence
18 - 20 euros, réservations sur www.lestheatres.net
www.ohpaysbas.com/letranger-2/
www.ickamsterdam.nl

Du 15 au 26 novembre - Théâtre - MC Theater (Amsterdam), le Théâtre de la Mer (Marseille) et l'ARTA (Maroc) « Foot et moi la paix »

Par ailleurs, du 12 au 24 novembre, la pièce de théâtre FOOT et moi la paix, traitera du ballon rond comme miroir du monde : trois compagnies - le MC Theater (Amsterdam), le Théâtre de la Mer (Marseille) et l'ARTA (Association Rif pour le Théâtre Amazigh, Maroc) - y mettront en jeu les relations passionnées, voire passionnelles, qu'entretiennent les habitants de ces villes avec leurs équipes de football.
Ce qui est interrogé, ce n'est pas le sport lui-même, mais les relations complexes que les habitants de ces trois cités entretiennent avec ce sport et leurs équipes emblématiques : l'Ajax Amsterdam, l'Olympique de Marseille et le Wydad de Casablanca.
Création tripartite, FOOT et moi la paix sonde les relations pacifiées ou non des supporters à leurs équipes, les failles identitaires et sociales que le supporteurisme révèle et/ou comble, les légendes - les mythes ? - et les rêves que certains poursuivent à travers leurs relations au football, le rêve de liens sociaux apaisés que ce sport peut symboliser tout autant que l'exaspération face aux contradictions du monde qu'il peut mettre à jour.
Détail des représentations

Du 15 au 24 novembre : L'R de la mer, Théâtre de la Mer, 53 rue de la Joliette, 13002 Marseille
Le 26 novembre : Espace culturel Busserine, Rue Mahboubi Tir. 13014 Marseille
www.ohpaysbas.com/foot-et-moi-la-paix-2/
www.letheatredelamer.fr/foot-et-moi-la-paix/

Le 19 novembre - Musique contemporaine - European Contemporary Orchestra featuring Matijn Padding

European Contemporary Orchestra (ECO) s'articule autour de 33 musiciens dont un DJ, un clavier et deux guitares électriques auxquels s'ajoute un ingénieur du son qui spatialise l'instrumentarium. De fait, l'impact sonore d'ECO est celui d'un orchestre symphonique mais sa souplesse interne le rapproche davantage d'une formation plus légère, sorte de Super-ensemble dévolu à l'écriture contemporaine. création. À l'occasion de Marseille-Provence 2013 l'ECO présentera sa création "Symphonie électriques d'Europe" avec un concert exceptionnel en vue duquel le compositeur néerlandais Martijn Padding a créé l'œuvre intitulée HOP. Comme dans la plupart de ses pièces avec voix, Martijn Padding essaie d'éviter le texte. Il aime utiliser la voix humaine dans un ensemble, comme s'il s'agissait d'un instrument à vent ou d'un cuivre. Dans cette courte pièce, les seuls mots (dépourvus de signification) sont » We, Wo, Wu » et « Wah » . En l'écrivant, il a pensé à son grand-père magicien. À chacun de ses tours, dès qu'un nouveau lapin sortait de son chapeau, il disait : « Allez, hop! ».

19 novembre 2013 à 20h, Théâtre national de la Criée, 30, quai de Rive Neuve 13007 Marseille
www.ohpaysbas.com/hop/

Le 21 novembre 2013 - Musiques du monde - Arifa - Dans le cadre du Festival Jazz sur la Ville

Basé à Amsterdam, Arifa réunit quatre musiciens d'exception de provenance très différente (Istanbul, Bucarest, Munich et Amsterdam) et qui partagent une vision commune de l'excellence et de l'idéal musical. Ensemble ils confrontent leurs traditions, leurs sensibilités et leurs ornementations dans une musique extrêmement touchante et savante, entre les musiques arabes, anatoliennes, balkaniques et une vision très fine du Jazz, des musiques électroniques et contemporaines.
Anatolian Alchemy est le second album du combo voyageur basé aux Pays-Bas. Trois ans après leur formation et la naissance de leur premier album Beyond Babylon, encensé par la critique, le groupe a enchaîné les concerts sur les 5 continents.

Le 21 novembre, ils poseront leurs bagages à Marseille - à La Méson - pour le Festival Jazz sur la Ville.
Jazz sur la ville, La Mesón, 52 rue Consolat 13001 Marseille
www.ohpaysbas.com/arifa/

Jusqu'au 20 octobre - exposition photo & vidéo - Exposition collective « Le Pont » au MAC de Marseille

La saison Oh ! Pays-Bas, présente 7 photographes/vidéastes néerlandais sur l'exposition collective Le Pont organisée par le Musée d'Art Contemporain de Marseille. A l'image des 145 artistes invités du monde entier, les artistes néerlandais invités (Marlène Dumas, Lonnie van Brummelen & Siebren de Haan, Ad van Denderen, Erik van Lieshout, Fiona Tan et Guido van der Werve) partagent tous l'expérience du déplacement, de la migration.
www.ohpaysbas.com/le-pont-2/

Jusqu'au 31 décembre - art contemporain, design architecture - « New Orders » à la Friche la Belle de Mai autour de l'Atelier van Lieshout

A la frontière de l'art contemporain, de l'architecture et du design néerlandais, les événements présentés par l'Atelier Van Lieshout à la Friche de la Belle de Mai sont les temps forts de cette année capitale. Jusqu'au 31 décembre, l'artiste de Rotterdam Joep van Lieshout, y présente « New Orders », un ensemble de projets qui se croisent et se développent à partir des questions portées par son atelier : l'organisation sociale et ses corolaires, la réinvention de la ville, de son usage et de son organisation. Avec une capacité de production hors norme, Joep et son atelier créent « de toutes pièces » des mondes parallèles présentés comme des alternatives possibles aux sociétés occidentales contemporaines.
Avec en rafale sur « New Orders » : une exposition monographique, deux expositions collectives, des publications en ligne, des éditions mais aussi des débats, des films, des concerts et des performances, Atelier Van Lieshout et les artistes conviés et réunis autour de son œuvre prolifique et protéiforme, interrogent nos modes de vie et la validité d'un possible nouvel ordre.
www.ohpaysbas.com/the-butcher-2/
www.ohpaysbas.com/addoc-2/


Pierre Aimar
Lundi 7 Octobre 2013
Lu 63 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine