Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Roman-Photo, exposition du 13 décembre 2017 au 23 avril 2018 au Mucem Marseille

Né en Italie en 1947, le roman-photo a connu un succès immédiat et a été un best-seller de la littérature populaire mondiale pendant près d’un quart de siècle. Les lecteurs se comptaient par millions. Les revues passaient de main en main et c’est ainsi que, dans les années 1960, un Français sur trois lisait des romans-photos.


Le roman-photo, perçu comme un sous-genre vulgaire, n’a que rarement retenu l’attention des historiens de l’image et celle des musées ou des centres d’art. Cette exposition consacrée au roman-photo aborde ses origines, de sa naissance au développement de ses archétypes jusqu’à ses déviances, et permet de faire reconnaître le roman-photo au-delà du stéréotype de « genre à l’eau de rose ».
A travers plus de 300 objets (revues, photographies originales, maquettes, films) l’exposition retrace une époque, ses rêves et ses peurs, et met
en avant de petits chefs-d’œuvre totalement inédits comme ceux de la collection de l’éditeur italien Mondadori. Ce fonds, constitué de milliers de négatifs de romans-photos publiés entre la fin des années 1940 et le début des années 1980, n’a jamais été montré à ce jour. L’exposition fait aussi
la part belle aux nombreuses célébrités qui ont tourné dans des romans- photos (Sophia Loren, Gina Lollobrigida, Johnny Hallyday, Mireille Mathieu, Dalida, Dick Rivers, Hugh Grant, etc…) et rend compte des critiques unanimes dont le roman-photo a été l’objet. Communistes, intellectuels, catholiques l’ont accusé de mièvrerie, de bêtise voire de perversion.
Fasciné par le genre, Roland Barthes écrivait : “Nous Deux -le magazine- est plus obscène que Sade”.

L’exposition retrace aussi la mondialisation du roman-photo qui s’est exporté - puis fabriqué - à Madrid, à Caracas, à Beyrouth ou à Buenos Aires…
Même si l’âge d’or est depuis longtemps révolu, le roman-photo n’est pas mort. Nous Deux tire encore à 350 000 exemplaires par semaine et se lit désormais sur un ipad. Mais surtout, le roman-photo a essaimé.
Pornographes, structuralistes, littérateurs, satiristes se sont appropriés son procédé narratif pour raconter autre chose qu’une histoire d’amour qui file bien. Un large chapitre est consacré à Killing, alias Satanik en français, un roman-photo érotico-sadique de la fin des années 1960 qui a durablement marqué les esprits malgré la censure. De Chris Marker au professeur Choron en passant par Duane Michals, l’exposition donne à voir une partie de cette production foisonnante et détonante.
Jalousies et trahisons, tendres baisers et cœurs brisés, dolce vita et lutte des classes : Roman-Photo est un feuilleton riche en surprises, rebondissements et coups de foudre esthétiques à ne manquer sous aucun prétexte !

Le parcours de l’exposition se déploie en deux grandes sections :
- Le roman-photo sentimental
Une brève histoire du roman-photo / Antonioni premier éxégète / Les origines / Cinéma / Le trésor de Mondadori / Archaïsme et modernité / Mondialisation / Controverses / Célébrités / Nous Deux.
- Avatars et détournements
Parodies et récupérations / Erotisme et sadisme / Le roman-photo comique et satirique / Royal de Luxe / Le photo-roman / Le roman-photo des situationnistes.

Commissariat : Frédérique Deschamps, journaliste et iconographe, Marie-Charlotte Calafat, adjointe du département des collections et ressources documentaires du Mucem
Scénographie : Cécile Degos
Avec le mécénat de PwC

Programmation artistique et culturelle

"Du cinéroman au roman-photo" : Du 18 au 21 janvier 2018 Séances : auditorium Germaine Tillion, 6/4€
Le Mucem et dfilms proposent une programmation cinéma. Depuis les premières expérimentations du cinéma muet jusqu’aux outrances formelles de Dario Argento, entre raretés néoréalistes et chefs-d’oeuvre intemporels ; il s’agit de montrer les relations incestueuses qu’entretiennent, depuis plus d’un siècle, cinéma et roman-photo.

"Storymix - Un livre a été oublié dans un bus" : Samedi 20 janvier Entrée libre - Mucem J4
Le Mucem propose à des Marseillais peu familiers des structures culturelles de participer à la création d’une exposition temporaire. C’est le roman-photo qui a donné lieu à la création d’un projet avec cinq quartiers de la ville : les Aygalades, le centre-ville, la Valentine, la Cayolle et Font Vert. Les participants ont imaginé cinq romans-photos qui seront mis à l’honneur par un affichage sur des abribus, dans la ville, au moment de l’ouverture de l’exposition. Participants, familles, voisins et curieux ont rendez-vous pour une journée dédiée au projet.

"Nuit vernie Roman-Photo" : Vendredi 2 février 2018 Salle d'exposition et forum J4, de 19h à 1h, entrée libre
Lors de cette nocturne, les étudiants d’Aix-Marseille Université s’improvisent guides d’un soir et vous font partager leur regard sur l’exposition. Rendez-vous dans le forum à la découverte d’un « Roman musical » proposé par la nouvelle scène électronique néo-rétro.

Programmation jeune public : Le 14 février, et du 24 févr. au 4 mars
À l’occasion de l’ouverture de Marseille Provence 2018, le Mucem présentera le 14 février à 15h dans l'auditorium le BD-concert « Un océan d’amour » ainsi que d’autres animations. La programmation autour de l’exposition se poursuivra durant les vacances scolaires.

Cycle d'entretiens "En quête d'amour" : Les 19, 21, 22 et 23 février Auditorium, 19h, entrée libre
A l’occasion de l’ouverture de Marseille Provence 2018 consacré à «Quel amour !», et en écho à l’exposition, le Mucem propose un temps fort conçu autour de quatre grands entretiens avec des intellectuels et artistes reconnus internationalement. Menés par des étudiants de Sciences Po Aix, ces entretiens se poseront la question de « l’En quête d’amour » : le senti- ment amoureux, la sexualité, le genre… seront questionnés à travers le prisme de la littérature, du cinéma, de l’ethnopsychiatrie, de l’art contemporain.

Journée d'études scientifiques - 28 janvier 2018
"Case à case, bande contre bande"
Le récit visuel et séquentiel à l'époque moderne et contemporaine
9h-12h - i2mp (Fort Saint-Jean) - Entrée libre sur inscription i2mp@mucem.org
Organisée par : Pierre Pinchon et Alexandre Quoi, Aix-Marseille Université-CNRS-Telemme

Nouveau concept-store - 14 février au 12 mars 2018
L'atmosphère Vintage du Roman-Photo avec Becbunzen
Fort Saint-Jean - Horaires d'ouverture du musée

Catalogue
Roman-Photo
Sous la direction de : Frédérique Deschamps et Marie-Charlotte Calafat.
Avec des textes de Marcela Iacub, Gérard Lefort, Christophe Bier, Jan Baetens, Emmanuel Guy, Grégory Jarry, Frédérique Deschamps et Marie-Charlotte Calafat.
Le catalogue retrace le parcours de l’exposition et propose un portfolio exceptionnel des pho- tos de la collection Mondadori. Outre les textes de critique et d’analyse des auteurs mention- nés ci-dessus, il propose des entretiens exclusifs avec Aldo Agliata, l’acteur de Killing, et avec Raymond Cauchetier, photographe de plateau de la nouvelle vague et grand réalisateur de romans-photos. Admirablement imprimé en Italie, ce catalogue sera certainement un des best of de la sélection des beaux livres de la fi de l’année 2017.
Coédition Textuel / Mucem - Format 24 × 31,7 cm, 300 illustrations, 256 pages, 39€


Pierre Aimar
Mercredi 29 Novembre 2017
Lu 342 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...