Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Passés Fragiles. traces d’histoires entre la France et l’Allemagne, par Nathalie Carron-Lanzl et Claire Daudin, exposition texte et dessins, Goethe Institut Lyon, du 19 au 23 janvier 2015


exposition Passés Fragiles – espace multiculturel Arts Dreams, avril 2014
exposition Passés Fragiles – espace multiculturel Arts Dreams, avril 2014
Le projet rassemble les démarches d'une auteure et d'une artiste-plasticienne autour de la question de la mémoire dans une relation franco-allemande : Nathalie Carron-Lanzl présente des lettres authentiques reçues par un jeune prisonnier allemand juste après la Seconde Guerre mondiale, qui ont été le point de départ à l'écriture d'un témoignage historique, tandis que Claire Daudin expose des impressions de bâtiments berlinois usés par l'Histoire qu'elle fait apparaître à travers une surface de papier frottée, tels des souvenirs figés.

Chacune à sa manière prend un sujet qui a traversé l'histoire tumultueuse du XXè siècle : le destin individuel d'un homme et des immeubles qui ont été le théâtre des évolutions de cette époque.

La rencontre des textes et des images invite à s'interroger sur les traces restantes du passé et sur la manière de les rendre visibles et vivantes dans le présent.
La présentation du projet, lors du vernissage, donnera lieu à une lecture des lettres destinées au prisonnier allemand, tirées du livre Mon cher Johann – Lettres à un prisonnier de guerre allemand (1947-1948).

En savoir plus

Les objets retrouvés par Nathalie Carron-Lanzl constituent les traces laissées par Johann, soldat allemand prisonnier en France de 1945 à 1948, et le point de départ de la quête de l’auteure qu'elle dévoile dans Mon cher Johann – Lettres à un prisonnier de guerre allemand (1947-1948), publié en 2013.
Les lettres exposées sont celles écrites par Anna, dans l’attente du retour de Johann. Tout en dévoilant ses sentiments, elle offre un témoignage de son quotidien dans l’Allemagne d’après-guerre dans la zone d’occupation soviétique.

Résurgences est une série initiée en 2010 par Claire Daudin, artiste-plasticienne qui travaille sur le souvenir et l'éphémère. Que reste-t-il d'une expérience passée ? Quelles en sont les traces dans le présent ? Par le procédé d'impression collée puis frottée, l'image enfouie, métaphore du souvenir, revient à la surface. Le papier n'est plus simplement un support : il est travaillé comme une matière épaisse qu'on peut creuser, un voile qui se déchire sur l'image sous-jacente.
Le bâtiment est un motif récurrent dans l'œuvre de l'artiste. Il est à la fois le décor et le témoin de nos existences, qui se jouent devant lui et y laissent parfois leur empreinte : tags, impacts de balles, usure... Les murs sont la surface qui recueille les traces du présent.

Pratique

Goethe Institut Centre Culturel Allemand
18 Rue François Dauphin
69002 Lyon
goethe.de
+33 4 72 77 08 88



Pierre Aimar
Jeudi 15 Janvier 2015
Lu 93 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...