arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Paris, Musée de Montmartre, Jardins Renoir, « Fernande Olivier et Pablo Picasso, dans l’intimité du Bateau-Lavoir », exposition du 14.10.22 au 19.02.23

Le Musée de Montmartre donne la parole – et rend hommage par cette première exposition qui lui est consacrée – à une femme oubliée, pourtant témoin intime d’une époque : celle de la bohème montmartroise, celle de la naissance de l’Art moderne.


Portrait de Fernande Olivier dans l’atelier du sculpteur Ignacio Pinazo Martinez au Bateau-Lavoir, 1908. Épreuve gélatino-argentique, 25,5 × 20,5 cm. Musée national Picasso-Paris
Portrait de Fernande Olivier dans l’atelier du sculpteur Ignacio Pinazo Martinez au Bateau-Lavoir, 1908. Épreuve gélatino-argentique, 25,5 × 20,5 cm. Musée national Picasso-Paris
Fernande Olivier (1881-1966) « naît » en 1900 : elle a 19 ans et vient d’ensevelir son vrai nom – Amélie Lang – et avec lui, un des chapitres les plus noirs de sa vie. Enfant non reconnue, elle reçoit une éducation bourgeoise. Mariée de force, épouse mineure et violentée, elle fuit son foyer. Démunie, elle devient un modèle professionnel apprécié. Elle s’installe en 1901 au Bateau-Lavoir, ce vieil et étrange bâtiment qui verra l’éclosion des plus grands artistes du XXe siècle. Elle y vivra ses années les plus heureuses avec Pablo Picasso (1881-1973) qu’elle rencontre en août 1904, quatre mois après l’arrivée du jeune Espagnol place Ravignan. Elle le quitte en 1912 quand elle constate qu’il l’aime moins, « se déchirant elle-même » .

Fernande écrit Picasso et ses amis en 1933, ses Souvenirs intimes étant publiés de manière posthume en 1988. Par sa narration saisissante de vérité, elle révèle sa jeunesse, livre un récit touchant sur la difficile condition féminine de son temps, et nous fait entrer dans l’intimité du Bateau-Lavoir. Elle y décrit avec vivacité, justesse et humour ses compagnons de bohème : Apollinaire, Braque, Derain, Laurencin, Le Douanier Rousseau, Matisse, Max Jacob, Van Dongen… et celui qui n’est pas encore tout à fait Picasso auprès de qui elle aura été « heureuse, très heureuse ». Car « il y a aussi dans ce livre une histoire d’amour qui se laisse entendre presque à chaque page, un grand souvenir qui ne peut pas s’éteindre » écrira Paul Léautaud. Fernande est au cœur de l’évolution picturale de Pablo vers le cubisme, dont elle écrira : « je l’ai vu naître et en ai suivi la lente élaboration ».
La grande richesse de son témoignage, nous devons à sa sensibilité de femme, à sa force de femme, à son intelligence de femme.

Commissariat

Nathalie Bondil, directrice du musée et des expositions de l’Institut du monde arabe
Saskia Ooms, responsable de la conservation du musée de Montmartre
Assistées de Clémence Pinquier

Pablo Picasso (1881-1973) Portrait de Fernande Olivier, été 1906. Dation Pablo Picasso, 1979 Musée national Picasso-Paris © Mathieu Rabeau © Succ. Picasso 2022
Pablo Picasso (1881-1973) Portrait de Fernande Olivier, été 1906. Dation Pablo Picasso, 1979 Musée national Picasso-Paris © Mathieu Rabeau © Succ. Picasso 2022

Info+

Musée de Montmartre Jardins Renoir
12 rue Cortot
Paris 18ème
Tél. : 01 49 25 89 39
infos@museedemontmartre.fr
www.museedemontmartre.fr

Jours et horaires d’ouverture - sous réserve :
Ouvert tous les jours de 10h-19h (dernière entrée 45 min avant la fermeture)

Réservations groupes et scolaires :
groupes@museedemontmartre.fr
01 49 25 89 41

Tarifs
Plein tarif : 15 €
Tarifs réduits : de 8 € à 12 €


Pierre Aimar
Dimanche 9 Octobre 2022
Lu 134 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 258

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements