Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Paco Ibanez et Lo Cor de la Plana au XXIVe Festival Mai-Diterranée, Festival Au Fil des Voix, Théâtre Toursky, Marseille


Vendredi 4 avril à 21 : Paco Ibanez chante les poètes latino-américains

Paco Ibanez est un monstre sacré, mais ne le lui dites pas, son humilité en serait affectée.

Fils d’un artisan anarchiste ayant dû s’exiler pendant la guerre d’Espagne, symbole de la lutte des étudiants dans la cour de la Sorbonne en mai 68 puis déclaré indésirable par le régime franquiste, il retourne vivre en Espagne au début des années 90.
La vie de Paco Ibanez est un vrai roman.

Depuis 50 ans, il est l’un des plus grands poètes libertaires et contestataires devenant la figure de proue des libertés et des fraternités.
Sur scène, Paco Ibanez défend les chansons de son nouvel opus. Sa voix et sa musique traversent le temps et l’espace. Son nouveau concert est une invitation au voyage à travers l’âme de la musique et de la poésie universelle. Il nous transporte dans le Chili de Pablo Neruda, l’Argentine d’Alfonsina Storna, le Pérou de César Vallejo ou le Nicaragua de Ruben Dario, conjuguant les chansons d’amour, de lutte et de résistance.
Il s’autorise aussi quelques détours par ses grands succès devenus de grands classiques, comme l’émouvant Palabras para Julia ou l’anticonformiste La mala reputación, d’un autre grand libertaire, Georges Brassens.
Paco Ibanez, guitare à la main, chemise et pantalon noirs, les cheveux en broussaille, le pied posé sur une chaise, subjugue par son charisme et sa voix d’une profonde humanité.
Sa voix unique ouvre à tous la porte mystérieuse et secrète, la silencieuse et lumineuse entrée vers la poésie… La porte de la liberté !

Durée : minimum 1 h 30 avec entracte

Samedi 5 avril à 21 h : Lo Cor de la Plana, Marcha ! Chants polyphoniques et percussions

Avec : Rodin Kaufmann, Sébastien Spessa, Benjamin Novarino-Giana, Denis Sampieri, Manu Théron voix et percussions

Une soirée au fil de la Méditerranée, au rythme ébouriffant de polyphonies occitanes hypnotiques et survoltées made in Marseille !
Réinventer la vocalité méridionale en la conjuguant aux sonorités d’une Méditerranée violente et crue : tel est le credo de Lo Còr de la Plana Chœur de la Plaine, formation célèbre de la cité phocéenne créée en 2001.
Les voix exceptionnelles de ces chanteurs soutenues par des percussions énergiques défendent un patrimoine en péril, la culture occitane.
Dans leur nouveau spectacle Marcha !, dernier volet politique à l’esprit pamphlétaire de leur triptyque provençal, les cinq trublions de Lo Còr de la Plana se penchent sur les répertoires d’oc, riches en chants politiques et sur des textes des trobaires marselhés, chansonniers politiques originaires du milieu ouvrier de la fin du XIXème siècle qui voulurent en découdre avec toutes les formes de répression et d'autorité.
Ils parlent fort et leurs voix portent loin ces polyphonies organiques et subversives ancrées dans le chaos méditerranéen le plus contemporain qui ne ressemblent à rien de ce que l’on connaît.
Véritable ode à l’insoumission, ce sont des chants anticléricaux, radicaux et joyeux.
Les nouvelles compositions du chœur illustrent les réalités sociales, politiques et économiques de la ville de Marseille avec humour et allégresse.
Récemment, ils ont enflammé le Carnegie Hall à New York puis l’Olympia en ouverture du concert de Zebda.
Un spectacle où l’oralité triomphe, magnifiée par les voix puissantes de Manu Théron et de ses compères.

Durée : 1 h 15

Réservations : 0 820 300 033
www.toursky.org


Pierre Aimar
Mercredi 19 Mars 2014
Lu 169 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine