Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Nuit de l’Anarchie. La Méthode de Léo Ferré. XXIVe Festival Mai-Diterranee, au théâtre Toursky, Marseille16 mai à 21 heures

Nuit et Anarchie sont deux mots qui vont très bien ensemble. Richard Martin leur donne sens en les faisant vibrer en rouge sur fond noir.


Richard Martin © DR
Richard Martin © DR
Son intelligence fait cruellement défaut à notre époque : nous avons plus que jamais besoin de lui.

Léo Ferré c’est le poète dont la poésie est une clameur, le chanteur dont la musique est un cri de désespoir, un manifeste de l’espoir, un compositeur dont la solitude ouvre la voie à la fraternité humaine. C’est un sourire au goût de pleurs sur le visage du monde, une conscience qui va grandissant car à l’école de la poésie : on n’apprend pas, on se bat !
Léo Ferré a entretenu une relation passionnelle et fusionnelle avec la cité phocéenne. En 1971, il vint y donner un tour de chant pour inaugurer le Théâtre Axel Toursky créé et dirigé par Richard Martin. Parmi les « grands textes », le premier que Léo confia à son ami Richard Martin fût la méthode. Écrit en 1979, ce chassé-croisé de dialogues, de maximes et de propos philosophiques constitue pour son auteur une véritable tentative de reconstruction de sa vie intérieure. Richard Martin créa la méthode en 1980 à Paris au Palais des glaces avant de partir en tournée en Belgique et ailleurs. En 1981, il reprenait ce texte à Marseille au Toursky accroché au mur de la façade du Théâtre Toursky entamant sa première grève de la faim pour dénoncer l’iniquité du système des subventions. Le grand public ne connaît que quelques chansons. Les textes du poète restent méconnus. Il y a pourtant un immense auteur à redécouvrir. Le succès des chansons qu’il a écrites ne limite pas le champ de son pouvoir esthétique. Au contraire, elles ont souvent été des passerelles de l’impossible pour véhiculer un talent hors pair.
Richard Martin retrouve ses complices avec Leda Atomica et nous offre la méthode, une œuvre haute, fine et libre programmée au service de l’amour et de la paix. L’acteur prend à bras-le-corps les mots de Léo et brandit ses vérités. Ainsi c’est tout Léo qui renait.
Un pamphlet éblouissant. Un oratorio de l’espoir.
Nul doute qu’une fois de plus, à la fin du spectacle, nombreux seront ceux qui ne cacheront pas leur émotion.

Durée : 1H15
www.toursky.org
Réservations : 0 820 300 033


Pierre Aimar
Lundi 28 Avril 2014
Lu 580 fois


Commentaires articles

1.Posté par lopez le 28/04/2014 15:19
Bravo 30 eme et énieme nuits ?

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 61



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine