Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Lodève, musée : Manuela Marques, et le bleu du ciel dans l’ombre, exposition du 12 janvier au 19 mai 2019

On retrouve dans la poésie de ce titre le caractère énigmatique du travail de Manuela Marques. Sans s'absoudre de la réalité, les photographies de Manuela Marques convoquent une nature observée, transformée, ré-enchantée.


Manuela Marques, La brassée, 2017 Impression pigmentaire,sur papier baryté 65 x 97,5 cm © ADAGP Paris 2018
Manuela Marques, La brassée, 2017 Impression pigmentaire,sur papier baryté 65 x 97,5 cm © ADAGP Paris 2018
Subjuguée par les paysages arides des causses, la photographe et vidéaste Manuela Marques est venue sur plusieurs périodes en 2015 et 2016 en résidence d'artiste sur le site de Cantercel (causse du Larzac). À la demande du Musée de Lodève, l'artiste s'est attachée aux notions liées à l'identité du musée, à savoir : la trace, l'empreinte, matières, prélèvements, déplacements... Avec près d'une quarantaine d'œuvres, l'exposition restitue ce regard singulier que l'artiste porte sur la nature.

Ici point de narration, pas d'instant décisif, ni de visage et de repères géographiques. L'artiste prône l'éloge du détail et du temps.
Ce temps qui se déploie de façon variable, de l'instant d'une trace fraîchement laissée sur la terre humide – et dont le motif rappelle l'ombre du feuillage qui la surplombe – au temps immuable d'un menhir solidement planté sur le sol aride.
Fugaces comme des fleurs coupées, stoïques comme une pierre, fécondes comme une graine, au rythme de la nature, les heures passent impassibles, invisibles.
Seuls perdurent des indices, des traces, des fragments de ce(s) temps que Manuela Marques s'amuse a reconstituer comme une sorte de puzzle ; et dont l'assemblage produit un corpus d'images surprenant et déroutant.
Des pierres en lévitation autour de fleurs et d'herbes, par un savant jeu de miroir Manuela Marques nous invite dans un cosmos où parfois la logique d’apesanteur nous échappe ; mais où l'homme par sa main ou son œil, posés au plus près, conserve le contact avec la nature. Ces bribes de végétation capturées par la rétine et restituées par le focus exacerbé de l'appareil photo, nous ouvrent une dimension nouvelle où tout paraît possible. Où les pierres ressemblent à des crânes, où un insecte se pose sur l'index de la main et la rivière devient un miroir où se reflète le bleu du ciel... Une invitation à redécouvrir le monde par le spectre de ces petits fragments de nature qui nous entourent.

Commissariat d’exposition : Manuela Marques et Ivonne Papin-Drastik, conservateur en chef du patrimoine, directrice du Musée de Lodève

Exposition accueillie par le Musée de Lodève (12 janvier – 19 mai) puis par le Musée de la
Roche-sur-Yon (15 juin – 21 septembre 2019)

Pratique

Musée de Lodève
Square Georges Auric
34700 Lodève
Tél : 04 67 88 86 10
museelodeve@lodevoisetlarzac.fr



Pierre Aimar
Lundi 19 Novembre 2018
Lu 65 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 212



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs