arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Le temps de la parole. Rencontres, lectures et cinéma, à l’ auditorium Germaine Tillon du J4, Marseille, les 5, 16 et 19 décembre 2013

La programmation artistique du MuCEM, à l’entrecroisement des mondes méditerranéens, cherche à relier les cultures entre elles. Par-delà les replis identitaires et les tentations communautaires, il s’agit de traverser les frontières et de contribuer à faire « monde commun ».


C’est dans cette perspective que le MuCEM s’inscrit et qu’il est appelé à devenir une véritable Cité culturelle. C’est un enjeu de premier plan, singulièrement à Marseille, ville emblématique de la diversité culturelle, où des risques de fragmentation peuvent voir le jour.
Le MuCEM, à partir de ce territoire, est appelé à jouer un rôle significatif de cohésion en devenant un des lieux, à l’échelle nationale et internationale, où il est effectivement possible, loin des replis et des peurs, de « partager la Méditerranée »…
La programmation artistique est rythmée autour de trois temps : le temps de la parole, le temps des images et le temps des spectacles.

Jeudi 5 décembre. Le temps de la parole « Les porteurs de rêve »

• 18h30 - Auditorium. Entrée libre dans la limite des places disponibles
Germaine Tillion, vivre ensemble en AlgérieRencontre avec Tzvetan Todorov, historien des idées et essayiste, directeur honoraire de recherche au CNRS, président de l’association Germaine Tillion
Le « vivre-ensemble » entre Français et Algériens est un thème qui traverse toute l’oeuvre de Germaine Tillion. Au cours de ses premiers séjours en Algérie (1934-1940), l’ethnologue est surtout sensible, par-delà les oppositions de surface, à la ressemblance entre les deux populations. Dans la première phase de la guerre d’Algérie (1954-1956), elle travaille à la meilleure intégration de la majorité musulmane du pays par le moyen d’une éducation tant générale que professionnelle. Au cours de la phase suivante (1957-1962), elle renonce progressivement à tout projet politique et se consacre à la protection d’individus de tout bord. Pendant les années suivantes, elle élabore une vision comparative globale des sociétés humaines et de leur évolution.

• 20h30 - Auditorium. Entrée libre dans la limite des places disponibles
Projection du film Les Trois vies de Germaine Tillion de Gilles Combet (France, 2001, 52 min)
Construit autour de la parole de Germaine Tillion, ce documentaire montre ses « trois vies » passées en tant que résistante, combattante et ethnologue. À travers son histoire, elle nous raconte celle de la deuxième moitié du 20e siècle.

Lundi 16 décembre. Le temps de la parole « Au comptoir de l’ailleurs »

• 18h30 - Auditorium. Entrée libre dans la limite des places disponibles
Hommage à Albert Cossery « Saluons l’artiste Albert Cossery »
Conversation entre Joëlle Losfeld (éditrice) et Alyson Waters (traductrice). Modération Christophe Ayad (journaliste au Monde).
Joëlle Losfeld est l’éditrice et l’amie d’Albert Cossery, Alyson Waters sa traductrice américaine. En rééditant son oeuvre, Joëlle Losfeld a fait redécouvrir ce dandy égyptien installé depuis 1945 dans un hôtel à Saint-Germain-des-Prés. Albert Cossery aurait 100 ans cette année : l’occasion de saluer ce romancier qui serait heureux d’entendre ces deux femmes parler de lui.

• 20h00 - Auditorium. Entrée libre dans la limite des places disponibles
Lecture de Mendiants et orgueilleux d’Albert Cossery par Nathalie Richard (Diplômée du Conservatoire national d’art dramatique, actrice de théâtre et de cinéma).
Dans les rues du Caire, Gohar, ex-philosophe devenu mendiant, sillonne avec nonchalance les ruelles de la ville et croise des figures pittoresques et exemplaires : un manchot, un vendeur de hachisch, une mère maquerelle et un policier homosexuel, autoritaire mais très vite saisi par le doute à mesure que progresse son enquête. Un meurtre a eu lieu, celui d’une jeune prostituée…

Nathalie Richard
Au cinéma, Nathalie Richard a notamment tourné avec Jacques Rivette ( Prix Michel Simon pour son rôle dans La Bande des quatre), Olivier Assayas, Ilan Duran Cohen, Dominique Choisy, Catherine Corsiny et récemment avec Judith Abitbol et François Ozon. Au théâtre, elle a été dirigée par Jean-François Peyret (Faust une histoire naturelle, Le cas de Sophie K, André Engel (Les Légendes de la forêt viennoise, Woyzeck), Jean-Louis Benoit, Ninon Bretecher (Le Journal de Benjamin Lorca), Gérard Watkins(Lost), et Jean-Baptiste Sastres (La Tragédie du roi Richard II (Cour d’honneur au festival d’Avignon 2010).

Jeudi 19 décembre. Le temps de la parole « Les porteurs de rêve »

• 18h30 - Auditorium. Entrée libre dans la limite des places disponibles
« Mahmoud Darwich, le Galiléen »
Rencontre et lecture avec Dominique Devals (comédienne), Farouk Mardam Bey (éditeur, directeur de la collection Sindbad chez Actes Sud) et Elias Sanbar (ambassadeur de Palestine auprès de l’UNESCO, écrivain et traducteur de Mahmoud Darwich en langue française)

Lectures en arabe et en français accompagnées par Franck Tortiller au vibraphone et Philippe Lacarrière à la contrebasse. De la Palestine, Mahmoud Darwich, né en 1941 en Galilée, a endossé tous les héritages : cananéen, philistin, hébreu, égyptien et perse, romain, grec, arabe... « Je suis arabe », lançait le poète pour célébrer l’identité plurielle de la Méditerranée. Sa patrie était sa langue pour chanter la mer, comme l’exil.

• 20h30 - Auditorium. Entrée libre dans la limite des places disponibles
Projection du film de Mahmoud Darwich, et la terre comme la langue de Simone Bitton
(France, 1998, 59 min)

Simone Bitton revisite l’oeuvre et la vie de Mahmoud Darwich, poète de l’exil et de la tragédie palestinienne qui s’est imposé peu à peu comme le chantre de la Palestine.

Renseignements pratiques

Jours et heures d’ouverture du MuCEM
Ouvert tous les jours sauf le mardi
Horaires d’hiver (jusqu’au 30 avril 2014) : 11h00-18h00
Nocturne le vendredi jusqu’à 22h00 toute l’année
Réservations
Pour les rencontres gratuites
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Pour les rencontres payantes
Réservation possible par téléphone 04 84 35 13 13 ou par mail reservation@mucem.org


Pierre Aimar
Vendredi 29 Novembre 2013
Lu 89 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine