Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Le Triomphe des Arts, de Bernard-Aymable Dupuy, par l'Ensemble Baroque de Toulouse, 4 octobre 2014 à Odyssud / Blagnac (31)

La résurrection d'un passionnant opéra toulousain du XVIIIe siècle.


Ensemble Baroque de Toulouse © DR
Ensemble Baroque de Toulouse © DR
Composé en 1733 par Bernard Aymable Dupuy, compositeur de premier plan et maître de chapelle à Saint-Sernin et à Saint-Etienne, il fit l'événement à l'époque et n’a jamais été rejoué depuis sa création. La partition qui dormait à la Bibliothèque de Toulouse a fait l’objet d’une restauration par le musicologue Jean-Christophe Maillard.

Outre son intérêt historique, la très grande qualité de l'oeuvre a convaincu Michel Brun et l’Ensemble Baroque de Toulouse de la faire revivre dans sa totalité, afin de faire découvrir une oeuvre ambitieuse et spectaculaire du répertoire baroque régional. Partenaire de ce projet, le festival la Novela organisera avant le concert et pendant l'entracte plusieurs « rencontres thématiques » qui permettront au public d'échanger avec des spécialistes sur différents aspects de cette résurrection, laquelle fera également l'objet d'un enregistrement discographique.

Bernard-Aymable Dupuy

est né à Toulouse en 1707, sous le règne de Louis XIV. Sa longue vie est entièrement consacrée à la musique, depuis son entrée à la maîtrise de St Étienne à 8 ans jusqu’à sa mort en 1789, alors qu’il était encore l’année précédente, à 81 ans, employé à St Sernin.

Toute sa carrière se déroulera à Toulouse, mis à part une parenthèse de 5 ans passée à St Bertrand de Comminges du fait d’une brouille avec ses supérieurs. Il faut dire qu’il fait partie des fondateurs de la première loge maçonnique d’artistes de Toulouse, ce qui ne devait pas contribuer à faciliter les rapports avec son employeur, l’église. Il semble être l’auteur d’un nombre important de partitions, dont une soixantaine seulement est aujourd’hui répertoriée. Il a sans doute connu une certaine notoriété de son vivant puisque sa musique a été jouée, outre à Toulouse, à Cahors, Marseille et Paris et que l’on disait de lui qu’il était « si célèbre par son génie et par son goût ».

L'œuvre : le triomphe des arts

Intitulée « ballet », cette œuvre correspond à un genre alors en vogue en France et en particulier à Paris, celui des opéras dont le déroulement est scandé par des musiques de danse. C’est pourquoi nous avons choisi de faire intervenir un couple de danseur, qui se produira à cette occasion sur une création chorégraphique originale inspirée de la danse baroque, mais susceptible de jeter des ponts avec une pratique actuelle.

L’œuvre ne raconte pas à proprement parler une histoire, mais se divise en cinq actes (ou entrées) qui chacun est une allégorie d’un art : sont illustrées par un récit mythologique tour à tour l’architecture, la poésie, la musique, la peinture et la sculpture, cette dernière se refermant sur l’intervention de danseurs qui entraînent tous les intervenants. Au fil des scènes les grands classiques qui assuraient le succès de tels œuvres se succèdent : la tempête que déchaîne Jupiter, le chœur des sauvages qui « quittent leurs retraites sombres » ou le duo d’amour entre Pygmalion et la statue qu’il vient d’achever…

La réhabilitation

La partition conservée à la bibliothèque est un manuscrit qui se présente sous une forme incomplète : seules existent deux parties, l’aigue et la grave. Il a donc été nécessaire d’effectuer un important travail musicologique pour reconstituer les deux parties intermédiaires manquantes, ainsi que l’orchestration. Cette tâche, nécessitant une connaissance profonde de la musique de cette époque, a été effectuée par deux musicologues de la faculté de Toulouse le Mirail : Jean-Christophe Maillard et Françoise Escande

Ensemble Baroque de Toulouse

Direction musicale : Michel Brun
Scénographie : Pierre Marassé
Chorégraphie et danse : Bruno Benne
Distribution vocale :
Sopranos : Eliette Parmentier, Anne-Laure Touya, Clémence Garcia
Haute-contre : Sébastien - Ténor :
Basses : Jean-Manuel Candenot, Philippe Estèphe

Musicologues : Jean-Christophe Maillard et Françoise Escande
Edition de la partition : Bénédicte Roussel.

Pratique

ENSEMBLE BAROQUE DE TOULOUSE
22 bis rue des fleurs 31000 TOULOUSE
05 61 52 73 13
ebt@ensemblebaroquedetoulouse.com
www.baroquetoulouse.com


Pierre Aimar
Mardi 16 Septembre 2014
Lu 298 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81