arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


La pianiste Alexandra Lescure, quand la perfection rejoint la passion

« La Musique par Ma Musique » est l’expression qu’inspire la jeune Alexandra Lescure. Je l’ai suivie sur son parcours de musicienne.


Alexandra Lescure © DR
Alexandra Lescure © DR
A ses élèves, Matisse disait : « Vous voulez faire de la peinture, alors coupez-vous la langue, parce que cette décision vous enlève tout droit de vous exprimer autrement qu’avec vos pinceaux. » Cette pianiste d’envergure applique à la lettre les conseils de ce maitre. C’est à travers ses doigts, son corps, son âme, qu’elle énonce son art. Chaque respiration, chaque geste, chez Alexandra, est mélodie, est musique. « Ce que les poètes ont à dire, disait Francis Ponge, ils l’expriment avant tout dans et par leur art ». Alexandra Lescure est poésie.

Ce qui frappe au premier abord chez elle, c’est sa recherche de la perfection, mais une recherche élégante, en douceur, sans l’âpreté qui se dégage souvent d’heures de répétitions assidues. C’est ensuite, en l’écoutant, le plaisir ressenti aussi bien par les initiés que par les profanes, une universalité de la musique en quelque sorte.

Musicienne passionnée, Alexandra Lescure se produit aussi bien en récital qu'avec orchestre ; elle est très sensible au monde du théâtre et de l'improvisation qu’elle associe régulièrement à différents projets artistiques. Son activité pianistique la conduit sur des scènes prestigieuses telles que le Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence, le Château de Lourmarin, le Théâtre Toursky à Marseille, le Teatru Manoel à La Valette, le Thêatre de Ribeiro Preto au Brésil, l'Académie Liszt de Budapest.
Invitée aux côtés d'Olivier Bellamy sur la croisière Dominique de Williencourt, elle joue en soliste avec les Philharmonies de Roumanie, l'Orchestre de Chambre de Toulouse, l'Orchestre d’Avignon, l'Orchestre du Conservatoire d’Aix-en-Provence. De 2009 à 2012 elle se produit en duo d’improvisation avec François Rossé, pianiste compositeur dont elle apprécie l'engagement musical.

Elle est professeur titulaire de piano dans la région d’Aix.
Avec Etienne Kippelen, elle fonde et dirige le festival international des Nocturnes Sainte-Victoire.
Diplômée du Conservatoire d'Aix et de la classe de préparation aux Concours Internationaux de Bruno Rigutto du Conservatoire de Marseille, Alexandra a suivi l’enseignement des pianistes Michel Bourdoncle, Bernard d'Ascoli, Prisca Benoît, Jacques Rouvier et Dang Thai Son. Elle participe à de nombreuses masterclass avec Laurent Cabasso, Konstantin Lifschitz, Jean-Marc Luisada, Dominique Merlet, Carlos Roque Alsina.
Finaliste du Concours International des Nuits Pianistiques en 2006 et 2008, elle remporte les trophées d'or Reine Quilici en 1999 et 2003 au concours "Enfants du Monde" à Marseille.
Très grande gourmande d’Art et de Culture devant l’infini, la pianiste joue aussi merveilleusement un répertoire écrit ou en improvisant, se servant de matériau sonore ou visuel qu’il s’agisse d’une exposition de peinture ou une pièce de théâtre, tout l’inspire.

Je n’emploierai pas ici, par choix, de termes savants pour qualifier le doigté, la musicalité, le choix de la partition, aucun mot technique, pas d’exégèse de la musique.
Il suffit de se fondre parmi les spectateurs, de sentir l’émotion s’emparer du public, puis son enthousiasme, pour comprendre que la musique d’Alexandra Lescure se goûte, qu’on s’en délecte et que, plaqué le dernier accord, reste en soi une joie, une douceur infinie. C’est l’apanage des grands, celui du génie. Par son professionnalisme, son talent, et une présence sur scène hors du commun, la pianiste emporte un consensus certain dans tous les domaines de son art. Au Conservatoire de Cabriès où elle enseigne, au-dessus des petites mains de ses élèves, j’ai vu des sourires, du bonheur. Chose rare dans une discipline aussi ardue et preuve d’une pédagogie éclairée. Alexandra Lescure a d’ailleurs formé une dizaine de professionnels. Ouverte à toutes les expériences musicales, l’artiste n’hésite pas à jouer avec des amateurs et dit puiser en chacun un enrichissement incontestable.
Chez Alexandra Lescure, le plaisir d’enseigner est une évidence et la rigueur indispensable à cet enseignement se pare de joie et de délicatesse.
Jeune femme épanouie, maman d’une adorable petite fille, cette pianiste jeune et déjà chevronnée rend à la Musique – et à l’Enseignement que je qualifie d’art majeur -, leurs lettres de noblesse.
Danielle Dufour-Verna


Danielle Dufour-Verna
Jeudi 18 Octobre 2018
Lu 123 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 93