Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


La collection personnelle de Fritz Schlumpf présentée dans la vente Interiors le 28 avril 2015 à Paris

Christie’s Paris présentera dans sa vente Interiors du 28 avril 2015, une importante section dédiée aux objets personnels du plus grand collectionneur de voitures au monde : Fritz Schlumpf dont la collection est exposée en permanence à la Cité de l’automobile – Musée National – Collection Schlumpf de Mulhouse.


Bugatti Baby 52, vers 1930 Complète dans son état d’origine  Estimation : € 30.000- 50.000
Bugatti Baby 52, vers 1930 Complète dans son état d’origine Estimation : € 30.000- 50.000
Parmi les pièces phares de sa collection, retenons la célèbre mascotte Eléphant dressé réalisée par Rembrandt Bugatti pour la mythique Bugatti Royale, vers 1928 dont un exemplaire en argent massif sera présenté dans la vente (estimation : €150.000/200.000). Cette mascotte fondue en argent par Valsuani, ornait cette voiture réalisée en seulement 6 exemplaires. Considérée comme la voiture la plus chère de son époque, Ettore Bugatti voulait rendre hommage à son frère décédé quelques années auparavant, et se rendit dans son atelier pour choisir un plâtre original de 1904 qu’il fît fondre et adapter en un bouchon de radiateur. Trois voitures dont une Rochet de 1902, une Piccolo de 1906 et une voiture électrique pour enfant modèle Baby 52 de marque Bugatti seront mises en vente.

Des souvenirs personnels tels que des photos, des affiches des grands prix des années 50, de la documentation, des matrices de pièces de Bugatti, et des foulards Hermès, que Fritz Schlumpf fît produire spécialement pour le musée, seront mis en vente. Dans les années 1960, Fritz Schlumpf s’était lié d’amitié avec Robert Dumas, le patron d’Hermès. C’était l’époque des premières productions publicitaires de la prestigieuse maison du Faubourg Saint-Honoré et les deux hommes eurent l’idée, en 1970, de réaliser un carré consacré au Musée Schlumpf alors en cours d’aménagement. Le dessin fût confié au peintre Philippe Ledoux, un des dessinateurs attitrés de la maison Hermès.

Il représenta au centre, le rarissime biplace Sage de 1906, une des voitures préférées de Fritz Schlumpf. En bas, dans deux médaillons, il mit en scène Fritz, debout à côté d’une Piccolo 5 PS de 1906, accompagné d’Arlette (à droite), et au volant d’une Maurer-Union de 1911, au côté de Martine ; la fille d’Arlette (à gauche). Les foulards furent imprimés sur soie par les Ateliers Arnaud et Savy à Pierre-Bénite en mars 1971, déclinés en onze versions de couleurs différentes. Plus de 1000 pièces furent produites. Fritz Schlumpf les destinait aux invités de l’inauguration de son Musée, prévue en 1975. Celle-ci n’eut jamais lieu et les carrés Hermès restèrent à l’abri des vicissitudes de l’« affaire Schlumpf ».

HERMES (Paris)  Carré de soie encadré Les Ancêtres, 1971  Estimation: € 60-80
HERMES (Paris) Carré de soie encadré Les Ancêtres, 1971 Estimation: € 60-80

Autres objets mythiques ayant appartenu à Fritz Schlumpf,

un casque et des lunettes utilisés par le collectionneur pour courir sur sa Bugatti T35 ainsi que deux combinaisons également portées à l’occasion de différentes courses automobiles. A ces pièces s’ajoutent des affiches, des seaux à champagne estampillés Schlumpf, des phares de voitures, des photos des trophées gagnés dans les années 50 et le livre d’or du musée Schlumpf en cuir noir Hermès comportant les dédicaces de personnalités à l’instar du Prince de Suède ou du Prince Albert de Monaco.

Pratique

Christie’s
9 avenue Matignon
75008 Paris

Vente Interiors le 28 avril à 14h30
Exposition : les samedi 25, lundi 27 de 10h à 18h et le mardi 28 de 10h à 12h.



Pierre Aimar
Vendredi 6 Février 2015
Lu 514 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 61



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine