Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


La cavalcade d’Ayma Riondet Théâtre musical en création à Samoëns les 2, 3 et 5 juin 2011

La cavalcade d’Ayma Riondet Théâtre musical en création à Samoëns pour trois représentations exceptionnelles les 02, 03 et 05 juin 2011. Sur un livret de Colette Gérôme et sous la direction artistique de Jean-Marie Curti


La cavalcade d’Ayma Riondet

La cavalcade d’Ayma Riondet Théâtre musical en création à Samoëns les 2, 3 et 5 juin 2011
Le projet
Né de la dynamique insufflée par la rencontre entre l’Opéra Studio de Genève et la Commune de Samoëns, « La cavalcade d’Ayma Riondet » est une pièce de théâtre musical qui retrace l’histoire authentique d’une femme traquée pour présomption de sorcellerie dans le Faucigny du dix-septième siècle. Spectacle en création à l’espace « Le Bois aux Dames » au printemps 2011, d’après un livret de Colette Gérôme et sous la direction artistique de Jean-Marie Curti, le projet fait appel au talent et au savoir-faire de la population de Samoëns. Cette dernière, musicienne dans l’âme et riche d’un fort esprit de communauté, s’est portée volontaire pour le plaisir des arts et la joie de participer à un intense et authentique moment de vie.

L’intrigue
A la fin du XVIIe siècle, la vie de Samoëns fut troublée par une affaire fondée sur des rumeurs dont les conséquences furent dramatiques. C’était une affaire de sorcellerie et l’accusée s’appelait Ayma Riondet. Son fils Joseph fut lui aussi entraîné dans la suite des événements tragiques généralement liés à cette sorte d’accusation. Les faits se déroulèrent entre 1682 et 1684, ce qui correspond à l’année de son procès, sa condamnation au bannissement, son retour dans le duché dont elle fut chassée puis un nouveau retour qui la mène mendier à Samoëns. Dans une ultime poursuite, elle est rejointe par les forces de l’ordre et blessée. Elle décède pendant son transfert à Chambéry. Son fils est condamné aux galères.

Le projet musical
Sur le scénario et le livret préparés par Colette Gérôme, outre la composition originale faite par Jean-Marie Curti, des oeuvres appartenant aux répertoires contemporains seront choisis en Savoie, en France et en Italie.

Le projet scénique, ou la renaissance du théâtre en rond
Quelque peu inhabituel, le dispositif scénique de La Cavalcade d’Ayma Riondet remet au goût du jour un patrimoine méconnu et passionnant, celui du théâtre en rond. Le lieu du spectacle est configuré pour évoquer évoque un amphithéâtre ou une place publique. Les spectateurs entourent une aire de jeu en ovale, où les acteurs cheminent sur plusieurs stations, qui sont aménagées de décors dévoilés au fur et à mesure de l’intrigue. Ce mode de représentation, typique des mystères, ces grandes représentations pieuses évoquant la Passion ou les vies de Saints, représente un véritable patrimoine européen, caractéristique de l’époque de transition entre le Moyen Age et la Renaissance. Attesté dans des lieux aussi divers que le Colisée de Rome, les châteaux et les places de Nancy, Metz, Valenciennes et Francfort, ce dispositif technique a été utilisé en Savoie, pour une représentation du Mystère de Saint Sébastien à Lanslevillard en 1567.


Pierre Aimar
Mercredi 25 Mai 2011
Lu 375 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 62



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales