Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


La Tsadika « La juste », Mor Karbasi, au Théâtre Toursky, Marseille, le mardi 12 mai 2015 à 21 h

La nouvelle diva des scènes musicales internationales aux côtés de Mariza et Yasmin Lévy. Avec Joe Taylor, guitariste et son ensemble


Mor Karbasi © Daniel Kaminski
Mor Karbasi © Daniel Kaminski
Une voix sublime qui traverse les siècles et vous invite à un voyage autour de la Méditerranée.
Née à Jérusalem dans une famille aux origines marocaines, perses et israéliennes, la Méditerranée coule dans ses veines depuis des générations. Sa biographie pourrait sortir d’un roman d’Isabel Allende où histoire, magie, bonheur et dure réalité s’entremêlent.
De ce berceau exotique et sensuel, Mor Karbasi a gardé une empreinte. Elle célèbre les traditions séfarades et le fameux ladino, une langue emportée par les juifs séfarades d’Andalousie au Moyen Âge, exilés par décret en 1492 par les rois catholiques. En exhumant des chants séfarades méconnus, la « Tsadika » relate l’histoire dramatique d’une héroïne juive marocaine, décapitée en 1834 à l’âge de 17 ans pour avoir refusée de se convertir au catholicisme. L’artiste se passionne pour cette histoire et y redécouvre ses racines. Elle parvient à fusionner avec une force enveloppante les rythmes et les accents du flamenco, l’éloquence du fado, les gammes orientales et les langues de ses ancêtres. Elle réussit à faire du ladino une musique profondément contemporaine, capable de passer sans effort d’un souffle intimiste à un style intense, à gorge déployée.
Habituée des grandes scènes de Londres, Mor Karbasi s’est aussi produite dans de nombreux pays : Italie, Portugal, Pologne, Tchéquie, Espagne, France, Suède, Maroc et Etats-Unis, et y a partout été acclamée par le public et les critiques.
Avec la Tsadika, sans se brûler les ailes, elle prend son envol, s’épanouit comme personne dans ces registres qui nous rappellent les atmosphères musicales de la péninsule ibérique.
La Tsadika nous révèle une artiste charismatique à l’émotion chargée d’histoire… comme une évidence.
Si la voix au timbre de braise de cette jeune artiste ne vous donne pas des palpitations cardiaques, prenez d’urgence rendez-vous chez votre cardiologue.
Courez découvrir cette artiste exceptionnelle, à travers ses chansons, vos sens seront livrés à un véritable parcours de montagnes russes !

Réservations : 0 820 300 033
Tarifs de 3 à 27 euros



Pierre Aimar
Vendredi 24 Avril 2015
Lu 349 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 32



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine