arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



L’œuvre de Danielle Jacqui en France et ses liens avec la Suisse

L’artiste française Danielle Jacqui (1934) est une figure majeure de l’Art singulier et la fondatrice du Festival international d’Art singulier d’Aubagne (FR). Initialement brocanteuse, puis devenue peintre, brodeuse, écrivaine et céramiste, Danielle Jacqui est une artiste à la créativité foisonnante.


Danielle Jacqui à la fenêtre de sa maison du Pont-de-l’Étoile © Odile Meylan, 24 Heures
Danielle Jacqui à la fenêtre de sa maison du Pont-de-l’Étoile © Odile Meylan, 24 Heures
Depuis 1973, son travail est principalement exposé en France et en Suisse.

L’artiste est notamment connue à travers le monde pour avoir recouvert sa « Maison de Celle qui peint » du Pont-de-l’Étoile (Roquevaire, FR) d’œuvres d’art.
La Chapelle Saint-Sauveur de Draguignan (FR) est quant à elle devenue un musée dédié à l’œuvre de l’artiste en 2019.
Plusieurs musées français possèdent également des pièces de l’artiste dans leurs collections, dont le Musée international d’Art Naïf Anatole Jakovsky à Nice, le Musée d’Arts bruts, singulier & Autres à Montpellier ou encore le Musée International des Arts Modestes à Sète.

De l’autre côté de la frontière franco-suisse, le Canton de Vaud abrite de nombreuses productions de l’artiste. L’œuvre monumentale en céramique -ORGANuGAMME- a été inaugurée à La Ferme des Tilleuls à Renens en 2022 alors que la Collection de l’Art Brut à Lausanne conserve plus de soixante œuvres de l’artiste depuis de nombreuses années.

Le Roman de celle qui peint, œuvre cette fois-ci littéraire dans laquelle Danielle Jacqui se raconte, est paru en novembre 2022 aux Éditions Noir sur Blanc, maison d’édition basée en Suisse.

Une vidéo sur la Ferme des Tilleuls à Renens (Suisse) où sera exposé ORGANuGAMME


Bio de Danielle Jacqui publiée sur Wikipedia

« Danielle Jacqui, dite « Celle qui peint », est une peintre et sculptrice française, née le 2 février 1934 à Nice.
Elle vit à Roquevaire (Bouches-du-Rhône), où elle est célèbre pour avoir entièrement décoré sa maison.
Fondatrice du festival d'art singulier d'Aubagne, elle est l'une des figures emblématiques de ce mouvement issu de l'art brut (Neuve Invention) et de l'« art hors-les-normes ».

Danielle Jacqui naît d'un père joaillier et d'une mère militante féministe. La rapide séparation de ses parents constitue un déchirement à la suite duquel elle est placée en pension, pour être finalement confiée à un couple d'instituteurs en 1945. Elle est alors soumise et admise dans un processus appelé alors « école nouvelle » de type -Julien- ou Freinet au centre scolaire; « li Pitchoun Mistralen » devenu « Torchok » au château Mistral à Saint-Rémy-de-Provence, puis république des enfants lors de la transplantation de l'école à Moulin Vieux Lavaldens Isère ce qui ouvrira durablement son expression en développement d'une énergie de libre expression à défaut d'un champ de scolarité normal.

Des études en dents de scie, jusqu'en fin de seconde, elle doit arrêter ses études et se marie, à l'âge de 18 ans. Elle aura et élèvera quatre enfants.

À la suite de son divorce en 1970, elle devient brocanteuse, métier qui lui donne une culture avant tout tactile, par l'objet, et entre autres, le goût de la récupération. Elle présente alors des objets chinés et restaurés mais aussi ses toiles, assemblages et broderies insolites1.
À partir de cette époque, elle entame conjointement une production de peintre qu'elle commence à montrer.
En 1990, elle fonde et organise le festival d'art singulier d'Aubagne.

Œuvres
La maison de celle qui peint
Danielle Jacqui emménage en 1985 dans sa maison de Roquevaire, et elle commence peu à peu à investir tous les supports de son habitat, transformant peu à peu sa maison en véritable œuvre totale, en utilisant de multiples techniques qu'elle amalgame les unes aux autres. Elle ouvre sa maison-atelier au public. Danielle Jacqui se réclame de l'art singulier et réfute la référence de l'art brut, en raison de son ouverture au monde : « Contrairement à la définition qui est faite de l’Art brut, qui consiste à parler de gens qui sont retranchés de tout l’extérieur, moi je suis en état d’art brut car je suis retranchée par nécessité sur mon site, et noyée dans mon œuvre ».

ORGANuGAMME
À partir de novembre 2006, elle est invitée en résidence d'artiste en lieu de la céramique à Aubagne, et elle inaugure et poursuit un travail d'ensemble sur plusieurs centaines de mètres carré. Ces sculptures en céramique de grès formeront l'ensemble conceptualisé par ses soins en colossal d'art brut-ORGANuGAMME. Ce travail énorme sera finalement abandonné par la Ville d'Aubagne lors d'un changement de municipalité en 2014. Présentée partiellement en 2021 au Musée d'Arts Brut de Montpellier, cette œuvre monumentale trouve, grâce à l'intervention de Mario Del Curto, photographe spécialité dans le domaine de l'art brut, une destination sur le site de la Ferme des Tilleuls en Suisse. Cette œuvre monumentale, composée de 36 tonnes de céramiques et à laquelle l'artiste a consacré 10 années de travail, est donc léguée à la Fondation de la Ferme des Tilleuls et la Ville Renens en Suisse. Le transport de l'œuvre se réalise grâce à un comité d'honneur avec la participation de Michel Thévoz. L'artiste travaille depuis 2015 à l'installation sur le site, en collaboration avec l'architecte Gilles Décosterd, sur une structure originale et modulable de 27 totems assemblés. Les travaux d'édification ont débuté sur le site de la Ferme des Tilleuls en septembre 20207. L'œuvre est inaugurée le 5 novembre 2022.

Danielle Jacqui a une pratique régulière de l'écriture, notamment un journal regroupé dans «bulletin de celle qui peint» depuis 1998, et dont elle fait une édition manuscrite à une dizaine d'exemplaires, plusieurs fois par an.

Le parcours et l'œuvre de Danielle Jacqui est documenté, avec la collaboration de l'artiste, dans "documents d'artistes, Région Provence-Alpes-Cote d'Azur".

Une procédure de la Direction Régionale des Affaires Culturelles est ouverte en novembre 2021 pour inscrire sa demeure de Roquevraire au répertoire des monuments historiques ».

Pierre Aimar
Mis en ligne le Jeudi 21 Septembre 2023 à 16:14 | Lu 1350 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 112

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements