Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Journées du patrimoine : Société Générale invite à visiter l’agence centrale, trésor de l’art nouveau

Inaugurée en 1912, l'agence centrale de Société Générale, située au 29, boulevard Haussmann à Paris, regorge de trésors architecturaux. L’architecte Jacques Hermant l’a conçue dans un style art nouveau qui garde aujourd’hui encore tout son prestige.


Journées du patrimoine : Société Générale invite à visiter l’agence centrale, trésor de l’art nouveau
Surprenant, spectaculaire, somptueux... les visiteurs découvrent l’intérieur du bâtiment, témoin d'histoire, dont ils ne soupçonnaient pas forcément la beauté avant d'y pénétrer.
L’agence sera ouverte à la visite lors des Journées du Patrimoine les 20 et 21 septembre prochains. Depuis quelques années, ce sont des collaborateurs bénévoles de la banque qui accueillent les visiteurs et les guident à travers l’agence, du hall à la salle des coffres, pendant une trentaine de minutes.

Second grand prix de Rome en 1880, Jacques Hermant s'est déjà construit une solide renommée, maîtrisant les techniques innovantes de son époque comme le béton armé qu'il combine avec un emploi massif du métal. Sans oublier les techniques de ventilation et de chauffage qu'il met en œuvre avec le concours d'un professeur de l'École centrale.
Pour orner cet élégant édifice, l'architecte s'appuie sur des entreprises illustres parmi lesquelles on peut citer Gentil et Bourdet pour la mosaïque, Christofle pour les bronzes, Moisant Laurent Savey et Cie pour la coupole et le peintre verrier J. Gallant pour les vitraux.

L'aménagement des espaces dédiés à l'activité bancaire et à l'accueil de la clientèle est innovant :
- le guichet circulaire permet à la clientèle de réaliser ses opérations courantes en suivant un circuit élaboré ;
- l'impressionnante porte d'accès de la salle des coffres est commandée à la société Fichet. Construite aux forges du Creusot. Cette pièce exceptionnelle a été construite par les usines du Creusot du groupe Schneider et Cie. Elle constitue la seule entrée au sous sol, permettant l’accès aux quatre niveaux de la salle des coffres.

- Les salles contiennent 399 armoires comprenant 8 117 coffres dont 22 chambres fortes. Au sol, les mosaïques, reflets de celles du hall sont d’une grande finesse.
- L’ascenseur et l’escalier de la salle forte sont réalisés en acier par Roux Combaluzier, pionnier dans ce domaine (lors de l’Exposition universelle de 1889, il a réalisé deux des ascenseurs de la tour Eiffel).

Après l'ajout de mezzanines en 1919, l'immeuble n'a pas foncièrement été modifié. Aujourd'hui encore, la salle des coffres de l'agence centrale inspire les artistes contemporains. En 2011, l’artiste chinois Liu Bolin, bien connu pour ses performances de camouflage, fut inspiré par la porte des coffres. Mobilisant un large éventail de disciplines artistiques - sculpture, body art, happening et photographie - Liu Bolin pose seul devant l'objectif pour réaliser ce cliché montrant son corps totalement englouti dans l'environnement (Hide in the city, Paris – 03, 2011).

En 2011, la restauration de l’agence centrale, dont certaines parties sont listées au patrimoine historique, a nécessité l'intervention d’artisans de différents métiers d'art : doreurs, mosaïstes, marbriers, tailleurs de pierre et maîtres vitriers sous la direction d'Ursula Biuso, Architecte du Patrimoine.

Vidéo réalisée à l’occasion de ces travaux



Pierre Aimar
Jeudi 21 Août 2014
Lu 64687 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 61



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine