arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


« Jean Dubuffet, un barbare en Europe », du 24 avril au 2 septembre 2019 au Mucem J4, Marseille

Peintre, écrivain, inventeur de « l’Art Brut », Jean Dubuffet (1901-1985) fut un acteur majeur de la scène artistique du XXe siècle.


« Jean Dubuffet, un barbare en Europe », du 24 avril au 2 septembre 2019 au Mucem J4, Marseille
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cet artiste insaisissable et polémique met en jeu une critique radicale de l’art et de la culture de son temps, en faisant de l’invention sans cesse renouvelée le pilier de la création et de la pensée. Empruntant à l’anthropologie, au folklore ou au
domaine de la psychiatrie, il poursuit l’activité de décloisonnement opérée par les avant-gardes de l’entre-deux-guerres, dynamite la croyance en un art supposé primitif et ouvre de nouvelles voies de création.

Cette exposition donne à voir comment Jean Dubuffet entremêle dans son œuvre ses activités de peinture et d’écriture avec les recherches qu’il a consacrées à ce qu’il nomme l’Art Brut. Elle présente sa production artistique dans toute sa diversité, en s’attachant notamment à montrer les objets et documents issus des prospections qu’il a mises en œuvre en visitant musées d’ethnographie ou d’art populaire, mais aussi diverses collections dédiées à « l’art des fous ».
L’exposition « Jean Dubuffet, un barbare en Europe » présente plus de 290 œuvres et objets issus des plus grandes collections françaises et européennes, parmi lesquelles :
musée Rolin (Autun), Fondation Beyeler (Bâle), musée Unterlinden (Colmar), musée Barbier-Müller (Genève), Musée d’ethnographie de Genève, Sammlung Prinzhorn (Heidelberg), Louisiana Museum of Modern Art (Humlebæk), Collection de l’Art Brut (Lausanne), musée André Malraux (Le Havre), Musée de l’Abbaye Sainte-Croix - MASC (Les Sables-d’Olonne), musée des Confl (Lyon), musée Cantini (Marseille), Centre Pompidou / Musée national d’Art moderne (Paris), Fondation Dubuffet (Paris), musée des Arts décoratifs (Paris), musée du quai Branly - Jacques Chirac (Paris), Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne, LAM (Villeneuve-d’Ascq).
Elle présente également plus de 30 objets conservés au Mucem.
Après le Mucem de Marseille, elle sera présentée à l’IVAM (Institut Valencià d’Art Modern) de Valence (du 8 octobre 2019 au 16 février 2020) et au Musée d’ethnographie de Genève (du 8 mai 2020 au 3 janvier 2021).

Commissariat :
Baptiste Brun : Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’université Rennes 2, auteur de Jean Dubuffet et la besogne de l’Art Brut, Dijon, Les Presses du réel, 2019
Isabelle Marquette : Conservatrice du patrimoine Scénographie : Atelier Maciej Fiszer
Exposition conçue et réalisée par le Mucem en coproduction avec l'IVAM (Institut Valencià d'Art Modern) de Valence et le MEG (Musée d'ethnographie de Genève)
Avec le concours de la Fondation Dubuffet
Avec la collaboration de la Collection de l'art brut Lausanne
Avec le mécénat de la Fondation PwC France et Afrique Francophone, mécène fondateur


Programmation artistique et culturelle

"Les mondes de Dubuffet" : 25, 26, 27 avril 2019 Conférence, lecture, performance, spectacle (Auditorium J4)
Pour accompagner l’ouverture de l’exposition « Jean Dubuffet, un barbare un Europe », le Mucem propose trois soirées dédiées à la pensée de cet artiste insaisissable qui, en inventant la notion d’« Art Brut », a ouvert de nouvelles voies de création. Pour Dubuffet, l’Art Brut concerne « des ouvrages réalisés par des personnes indemnes de culture artistique ». « C’est l’art à la naissance de l’art, l’art à l’état brut », comme le formule la comédienne Anouk Grinberg ; et l’on peut le trouver notamment dans les prisons, aux franges de l’art populaire, dans les graffi des rues, mais aussi dans les hôpitaux psychiatriques… En effet, pour Dubuffet : « Il
n’y a pas plus d’art des fous que d’art des dyspeptiques ou des malades du genou. » Du 25 au 27 avril, l’Art Brut sera aussi au Mucem : avec les commissaires de l’exposition Baptiste Brun et Isabelle Marquette, les comédiens Dominique Pinon et Anouk Grinberg, mais aussi avec psychanalystes et historiens, il s’agit d’explorer, à travers conférence, lecture, performance et spectacle, « les mondes de Dubuffet ».

"Nuit Vernie" : vendredi 24 mai 2019 de 19h à 01h
Une nocturne exceptionnelle mêlant découverte de cette exposition et musique live sur le toit-terrasse du J4. La rencontre inattendue entre expo et électro !

"La petite fabrique de Dubuffet" : du 6 juillet au 1er sept. 2019 Espace-atelier jeune public - Enfants de 6 à 12 ans (-1 du J4)
Le Mucem propose un espace-atelier pour les enfants de 6 à 12 ans. Il aborde les thématiques présentées dans l’exposition, de manière ludique, en introduisant certaines notions artistiques présentes dans l’œuvre de Jean Dubuffet. « La petite fabrique de Dubuffet » est un espace de 100 m² dans lequel les enfants, à l’aide d’un médiateur du musée, sont invités à manipuler, fabriquer, toucher, expérimenter et créer à travers des jeux variés. L’ensemble des modules sont installés au sein d’un dispositif scénographique original qui immerge les enfants dans un univers singulier. Chaque activité permet d’apprendre et de découvrir l’œuvre de Dubuffet. L’espace constitue ainsi un dispositif de médiation en introduction ou en prolongement de l’exposition.

Catalogue de l'exposition

«Jean Dubuffet, un barbare en Europe»
Direction d'ouvrage : Baptiste Brun, Isabelle Marquette
Avec les contributions de : Baptiste Brun, Christophe David, Vincent Debaene, Thierry Dufrêne, Maria Stavrinaki
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la culture est en crise. L’art constitue l’un des symptômes les plus aigus du vaste processus de reconstruction politique, anthropologique et philosophique qui anime l’Europe. L’oeuvre de Jean Dubuffet (1901-1985) est dans ce contexte incontournable. Célébrant « l’homme du commun », son travail de peintre et d’écrivain se double, à partir de 1945, d’un travail de prospections pour ce qu’il nomme l’Art Brut. Dubuffet recherche alors des productions réalisées par des personnes qui soient extérieures au monde de l’art. Pour cette quête, il s’intéresse à des objets situés aux franges de l’histoire de l’art occidental (folklore, arts extra-occidentaux, « art des fous », dessin enfantin,
etc.). Il mobilise alors un important réseau de coopération où interviennent artistes, écrivains, ethnologues ou encore psychiatres et remet en cause la croyance en un art supposé « primitif ». C’est la singularité artistique la plus radicale qu’il recherche. L’activité de Dubuffet s’apparente ainsi à une critique forte de la culture jugée antinomique à l’invention artistique. Cet ouvrage entend restituer le cheminement de son œuvre sous l’angle de l’émergence d’une forme de relativisme qui ne cesse, aujourd’hui, de poser question. Richement illustré, ce catalogue accompagne l’exposition du Mucem et du MEG (Musée d’ethnographie de Genève).
Coédition : Mucem / Hazan
224 pages, 150 images - Format 19x28,5 cm à la française - Parution : avril 2019 Prix public : 35 € - ISBN 978-2-7541-1095-2


Pierre Aimar
Mercredi 10 Avril 2019
Lu 184 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 217



Inscription à la newsletter

Festival ici et ailleurs 2019

Cliquez sur l'image pour télécharger

e-magazine interactif !
Textes et espaces publicitaires
sont des liens pour les sites des festivals


35e édition du Festival Radio France Occitanie Montpellier


Cliquez sur l'image pour télécharger le programme