Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Jean-Baptiste Ganne à la V.R.A.C., Millau, du 19 septembre au 15 novembre 2015

A partir du samedi 19 septembre, la Vitrine Régionale d'Art Contemporain invite Jean-Baptiste Ganne à proposer une œuvre inédite in-situ, qu'il a voulu visuelle et sonore, pour deux mois et demi d'exposition à Millau.


Jean Baptiste Ganne, projet VRAC
Jean Baptiste Ganne, projet VRAC
La démarche artistique de Jean-Baptiste Ganne est, précise-t-il, sous-tendue par une réflexion sur la question du Travail, qu'il refuse comme labeur, et n'utilise que comme mesure physique du déplacement, W. Si travail il y a, c'est dans le déplacement des objets ou des gestes, mais aussi par une conception méditerranéenne du travail comme processus long, « La cuisson de la daube, la cuisson au long cours, pourrait en être un exemple, le travail se fait seul, dans la durée. Le plat gagne en saveur et en finesse au fur et à mesure des cuissons et des re-cuissons. Le «Far Niente» n'est pas le «Ne travaillez jamais» situationniste mais plutôt un «Laissons les choses se faire».

Comme l'écrit Bénédicte Ramade « Bien qu’il soit photographe de formation, on ne peut pas résumer l’identité artistique de Jean-Baptiste Ganne à ce seul médium. Certes, il interroge, défait, déplace comme il aime à le dire, les représentations pour en débusquer le sens ou faire apparaître comme une sorte de double. Ainsi, le célèbre Capital de Marx s’est-il retrouvé illustré par Ganne, histoire de ménager une réflexion sur la contemporanéité des principes de l’ouvrage. Mais il met aussi en jeu les espaces et les perceptions. Ainsi, joue-t-il au foot (masqué comme un délinquant), balançant le projectile avec une puissance équivoque proche de la rage contre les murs dépouillés d’une des galeries du Musée Chagall, simplement filmé pendant une vingtaine de minutes par une caméra de surveillance, histoire d’imprimer une dynamique ambivalente aux lieux consacrés de l’art. Les traces des assauts répétés du ballon composent une proposition, entre geste sacrilège et activité de sale gosse inconscient du protocole d’un musée. Une provocation sans en avoir l’air qui se charge au fur et à mesure. C’est ainsi que s’y prend Jean-Baptiste Ganne pour laisse sa trace dans l’histoire de l’art : toujours avec gravité et un sens du désordre emprunt de sérieux même si ses gestes peuvent sembler parfois dérisoires. »

Jean-Baptiste Ganne, auteur de nombreuses expositions personnelles dont la dernière au Musée Picasso de Vallauris, acteur de nombreuses expositions collectives, a été pensionnaire à la Villa Médicis à Rome, et enseigne la photographie à la Villa Arson, école nationale supérieure d'art, centre national d'art contemporain, résidence d'artistes et médiathèque spécialisée à Nice.
Vernissage en présence de l'artiste le samedi 19 septembre à 12H30.

Pratique

Exposition du 19 septembre au 15 novembre, visible en permanence.
Hôtel de Tauriac / Beffroi
place du Beffroi, rue Droite
12100 Millau.
www.la-vrac.com



Pierre Aimar
Samedi 12 Septembre 2015
Lu 147 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...